Archives 2011
Par ordre chronologique inverse

Formation continue obligatoire pour les professionnels de santé
Les médecins, les chirurgiens-dentistes, les sages-femmes et les pharmaciens ont désormais l'obligation de participer annuellement à un programme de formation continue, selon un décret paru dimanche au Journal officiel. Ce programme, dit de "développement professionnel continu" (DPC), concerne également les auxiliaires médicaux, les aides-soignants, auxiliaires de puériculture, préparateurs en pharmacie et préparateurs en pharmacie hospitalière. [Lire]

Le nouveau bilan des victimes de prothèses PIP au 28/12/2011
Ce nouveau bilan publié par l'Afssaps est lourd. Selon cette institution, pas moins de vingt cas de cancers survenus chez des femmes porteuses de ces implants ont été déclarés. Reste que pour l'instant, le lien entre entre les prothèses et ces pathologies n'est pas prouvé. "Aucune imputabilité n’a été établie à ce jour entre ces cas de cancer et le port des implants PIP" frauduleux, a tenu à préciser l'agence sanitaire.
Ce nouveau bilan, arrêté au 28 décembre, près de 1.143 ruptures d'implants ont été rapportés et l'Afssaps."dénombre 3 cas de lymphome, quinze cas d’adénocarcinome mammaire (forme la plus fréquente du cancer du sein), un cas d’adénocarcinome du poumon, une leucémie aiguë myéloblastique". [Lire]
Numéro d'appel pour la Réunion
0262 97 97 88
Numéro vert au niveau national
0 800 636 636


Signature de nouveaux avenants à la convention médicale
Les avenants à la convention médicale du 26 juillet 2011 "tombent à toute allure". Cette semaine, nous avons également droit à la signature le 8 décembre 2011 par le trio CSMF, SML et MGF, de l'avenant n° 3 mettant en place le taux intermédiaire pour le paiement à la performance P4P, de l'avenant n° 4 qui prévoit des modifications de nomenclature (notamment en radiologie), et de l'avenant n° 6 qui "s'occupe de détails" (rôle de la CPN en formation orientations ou en formation exécutive). Est attendu l'avenant relatif à la réforme du régime de retraite ASV (assurance supplémentaire vieillesse) qui entrera en vigueur dès janvier 2012. Ce texte compléte le décret paru le 26 novembre 2011 au JO qui sauve le régime qui n'était plus en mesure d'assumer le règlement de la retraite à partir du 1er Janvier 2014. [Lire] (Ugé Zappong)

Communiqué de presse ARS-OI
Femmes porteuses de prothèses mammaires PIP

: Recommandations et mise en place d’un numéro d’appel à compter du 2 janvier 2012
Sur la base d’une expertise des agences sanitaires nationales et des sociétés savantes,
le ministère chargé de la santé a formulé des recommandations pour les femmes porteuses
de prothèses mammaires Poly Implant Prothèse (PIP). [Lire] (29/12/2011)
Revoir
Actualisation des recommandations pour les femmes porteuses de prothèse (PIP) [Lire] (23/12/2011)


Les experts se rebiffent
Les agences "ouvrent le parapluie" en appliquant "à la lettre" de nouvelles règles, sans se soucier de la santé publique ! Car nos recommandations répondent à une urgence sanitaire : lutter contre l’antibiorésistance. Nous préconisons une réduction des prescriptions d’antibiotiques, et parmi les antibiotiques recommandés, nous ne recommandons que l’amoxicilline, et à la rigueur l’association amoxicilline/acide clavulanique. Le contexte actuel de suspicion à l’égard des experts soulève un problème de fond : il n’y aura plus de vrais experts à la HAS ou à l’ANSM (ex Afssaps), [Lire]

La réforme de l’ASV effective dès janvier 2012
Pour sauver ce régime, menacé de faillite en 2013 sans réforme, le décret publié du Journal officiel prévoit sans surprise une hausse des cotisations, une baisse des pensions et la prise en charge des deux tiers des cotisations par l'assurance maladie. Les cotisations devenues forfaitaires sont progressivement relevées d’ici à 2017.
Un relèvement qui s’effectuera en six étapes [Lire]

PIP PIP PIP
PIP utilisait un gel non conforme depuis le début.
La société PIP n'a pas demandé l'agrément.
Il y avait un produit d'appel (avec le gel maison) et un produit haut de gamme (avec du gel certifié) pour les gens du XVIe
L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) n'a procédé à aucun contrôle avant mars 2010 et que son intervention s'est faite à la suite d'une lettre anonyme dénonçant l'utilisation de produits interdits. [Lire]

Le paiement à la performance entre en vigueur le 1er janvier 2012
Selon les conditions définies apr la convention, il s'impose à tous les praticiens sauf en cas de refus. Il faut alors effectuer une démarche : une lettre recommandée à la Cpam, avec accusé de réception, avant le 26 décembre à minuit. Pour ceux qui ne feront pas cette démarche, quatre types d'indicateurs, assortis de points seront mesurés tout au long de l'année afin d'établir une nouvelle rémunération annuelle tenant compte du taux de réalisation des objectifs. Bonus total : un maximum de 9 100 euro, versés en 2013. En contrepartie, l'assurance maladie peut faire de la santé publique à grande échelle, à partir de la médecine ambulatoire, et se fixer des programmes de gestion sanitaire des populations. Ce qui lui était impossible avec le strict paiement à l'acte. (Egora.fr)

Actualisation des recommandations pour les femmes porteuses
de prothèses mammaires Poly Implant Prothèse (PIP)

A titre préventif et sans caractère d’urgence, ils souhaitent que l’explantation des prothèses, même sans signe clinique de détérioration de l’implant, soit proposée aux femmes concernées. Cette proposition pourra intervenir lors de la consultation de leur chirurgien, déjà recommandée. [Lire]

Communiqué ARS
Information vis-à-vis de la consommation d’eau

A l’approche de la saison des pluies, l’ARS-OI tient à rappeler aux professionnels de santé les précautions à observer par les personnes immunodéprimées vis-à-vis de la consommation d’eau. En effet, les fortes pluies entraînent un lessivage des sols qui peut augmenter la charge microbienne de l’eau des réseaux alimentés par des ressources en eau superficielle non filtrée. La consommation d’une eau de ce type présente des risques sanitaires qui peuvent être sévères pour les personnes immunodéprimées, les personnes âgées, les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes. [Lire]

Tuberculose
CAT sujet contact et informations CLAT Réunion
[Lire]

SOS hôpital dans l’Ouest
Petite, toute petite mobilisation en faveur du Pôle sanitaire Ouest hier soir dans les jardins de l’Hôtel de ville de Saint-Paul. Ils n’étaient qu’une soixantaine - essentiellement du personnel et des élus de la mairie - à répondre à l’appel du collectif “un hôpital en 2012”. En dehors des Saint-Paulois, on n’a vu que Thierry Robert et sa collègue conseillère générale Jacqueline Silotia. Aucun représentant de Trois-Bassins, du Port ni de la Possession, alors que le projet concerne l’ensemble du territoire de l’Ouest. [Lire] (clicanoo.re)

Recommandations Alzheimer
la HAS a revu sa copie

Cette nouvelle version tient compte des évolutions récentes autour de la prise en charge de la maladie, notamment les nouvelles conclusions de la Commission de la Transparence de la HAS sur les traitements médicamenteux ainsi qu'une définition du parcours de soins des patients. Ces nouvelles recommandations donnent au médecin généraliste une place essentielle. Il devient « le pilote de l'organisation des soins centrée sur le patient ». Son rôle : réaliser l'évaluation initiale du patient présentant des troubles de la mémoire. [Lire]

Fin de partie pour l'Afssaps, emportée par le scandale Mediator
L'arrêt de mort est officiellement signé pour l'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé), très critiquée pour sa passivité face aux laboratoires Servier dans l'affaire du Mediator. Elle va être remplacée par une toute nouvelle Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm), aux pouvoirs accrus. Le Parlement a adopté définitivement lundi soir la réforme du contrôle des médicaments, destinée à empêcher la réédition d'un tel scandale sanitaire. L'Assemblée nationale a approuvé, lors d'un ultime vote aux allures de bras de fer, ce projet de loi présenté par le ministre de la Santé, Xavier Bertrand. [Lire]

Dans l'illégalité les mutuelles continuent à promouvoir des réseaux de soins
L’existence de longue date de ce type de réseaux et l’avis favorable de différentes institutions telles la Cour des Comptes n'ont pas suffi cependant au Conseil Constitutionnel pour l’inciter à entériner les dispositions de la loi Fourcade qui visaient à rétablir la possibilité pour les mutuelles de créer des réseaux de soins. Les représentants de ces organismes ont vécu ce refus comme un affront cinglant qui les a conduit sur la voie d’une fronde. Ce fut notamment en partie en raison de l’absence d’encadrement législatif des réseaux de soins que les mutuelles cessèrent leur participation aux discussions autour du secteur optionnel. [Lire]

Contrefaçon : En cas de doute déclarer à l'AFSSAPS
Si une contrefaçon est suspectée, il est nécessaire d'établir une déclaration à l'AFSSAPS
en adressant un courrier contenant le maximum de détails sur le cas suspecté de contrefaçon
au service Département de la Veille Sanitaire de l'AFSSAPS en précisant qu'il s'agit d'un potentiel
cas de falsification/contrefaçon ou appeler au n° 01 55 87 40 81.


Peu d'indiens, pas de BD mais des infos [Lire]

Les mots clés magiques
« Progrès », « Nouveau », « Force », « Agir », « Puissance », « Efficacité. »

Au regard de nombreuses études internationales, l’influence des laboratoires pharmaceutiques sur les prescriptions de médicaments n’est plus à démontrer. Suite aux différentes affaires révélées dans les médias, il est désormais connu que les pressions des industriels s’exercent conjointement en France à tous les niveaux du système de santé : à l’hôpital, en médecine de ville, via la presse professionnelle et dans les instances de régulation nationale (au sein des principaux organes de décision de mise sur le marché des produits). Pourtant, les médecins, dont les médecins généralistes, continuent dans leur grande majorité soit à collaborer activement avec les firmes, soit à dénier être influencés par ces dernières. En repartant d’abord de faits observés en médecine générale, puis en s’appuyant sur les données d’enquêtes réalisées auprès d’autres médecins, il s’agit de mieux comprendre l’origine de ces dénis, c’est-à-dire de présenter quelles sont concrètement les stratégies des industriels. [Lire] (formindep.org)

La France, un des pays européens au plus fort taux de mortalité par suicide
La France est l'un des pays d'Europe au plus fort taux de mortalité par suicide. Alors que le ministère de la Santé a annoncé en septembre un nouveau plan de prévention, l'Institut de veille sanitaire (InVS) dresse mardi un état des lieux de la situation. Il souligne que chaque année, plus de 10.400 personnes mettent fin à leurs jours dans l'Hexagone. Le taux de suicide est d'environ 16 personnes sur 100.000, soit un décès sur cinquante, rapporte l'InVS dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) [Lire]

Un manuel sur les effets indésirables des médicaments
La revue Prescrire édite un guide accessible gratuitement en ligne
pour aider les professionnels à mieux renseigner leurs patients sur les effets indésirables des médicaments.
Petit manuel de Pharmacovigilance et Pharmacologie clinique [Lire]

Plus de médecin ? Allons voir le vétérinaire
Une élue bourguignonne propose de faire appel aux vétérinaires pour combler le manque de médecins généralistes dans les campagnes. Les vétérinaires sont-ils les médecins de campagne de demain ? La question a de quoi faire sourire mais c'est pourtant bel et bien la proposition de Françoise Tenenbaum adjointe au maire de Dijon à la santé qui l'a exprimée dans Les Echos : « Je pense qu'il y a un champ de travail, mais il faudrait définir une passerelle de formation et cadrer la mission de ces vétérinaires. Surtout, ce ne serait pas à la place du médecin mais en l'attendant » [Lire]

Cancer du col de l’utérus
“Il faut associer vaccination et frottis”

Hier, plusieurs gynécologues hospitaliers se sont rassemblés afin de lancer un appel à la réhabilitation de la vaccination contre le cancer du col de l’utérus et améliorer la prévention par frottis. “À la Réunion, moins de 10 % de la population concernée est vaccinée alors que le chiffre optimal devrait être de 80 %”, s’inquiète le Dr Marc Gabriele. D’après ce gynécologue au CHR de Saint-Pierre, la vaccination contre le cancer du col de l’utérus est faible dans notre département “en partie à cause d’un collectif de médecins réunionnais qui fait peur à la population sous des prétextes pseudo-scientifiques” [Lire] (clicanoo.re)
Voir quand même que la vaccination n'a toujours pas fait ses preuves même selon le HCSP : [Lire] (esculape.com)

Paré ? Pas paré ?
Avec 7 petits films, la croix-rouge Française a initié à la Réunion en 2011 un projet pilote intitulé « Paré pas Paré » dont l'objectif est de soutenir les acteurs institutionnels dans leur démarche de diffusion d'information sur les 7 risques naturels affectant la Réunion, permettant ainsi d'améliorer la connaissance de la population face aux risques. [Lire]


Le vaccin contre le cancer du col de l’utérus réhabilité
Dans un avis qui vient d’être mis en ligne, le haut conseil de la santé publique (HCSP) garantit l’efficacité et l’innocuité du vaccin contre le cancer du col de l’utérus, après les inquiétudes soulevées en particulier par des médecins réunionnais.
[Lire] (esculape.com) et [Lire] (clicanoo.re)
Mais le collectif réunionnnais (Méd'Océan) ne baisse pas les bras [Lire]
Dans le Quotidien du 12/12/2011 [Lire]

Alcool : les Réunionnais boivent plus
6,5 millions. C’est le nombre de litres d’alcool pur qui a été écoulé en 2010 d’après le nouveau rapport de l’observatoire régional de la santé. Alors que la consommation est à la baisse en métropole, l’augmentation se poursuit à la Réunion (+5 %), en particulier pour le vin (+ 9%). Notre île est l’une des régions de France où l’alcool cause le plus de décès. [Lire] (clicanoo.re)
Source : les addictions à la Réunion. Tableau de bord 2011 [Lire] (ORS Réunion)

Maltraitance : "Ça peut frapper n’importe qui"
En l’espace d’une dizaine de jours, l’actualité judiciaire est marquée par deux graves affaires de maltraitance. Les organismes locaux mettent l’accent sur la prévention dans ce domaine. Chaque année, pourtant, plus de 3 500 signalements en moyenne remontent jusqu’au conseil général, autorité compétente en matière de protection de l’enfance. Le phénomène touche toutes les catégories sociales [Lire] (clicanoo.fr)
La vigilance des professionnels de santé est donc nécessaire. La Cellule de Recueil des Informations Préoccupantes (CRIP) travaille avec les autre dispositifs existants 115 et 119 qui fonctionnent 24h/24h .
Voir également : Maltraitance infantile : Les devoirs des médecins [Lire] (CNOM)

Le plan antibiotiques 2011 -2016
Le 3eme "plan national d'alerte sur les antibiotiques" vient d'etre publie. Il est constitue de 3 axes strategiques, declines en 21 actions qui sont presentees sous forme d'un objectif operationnel, d'un descriptif de l'action et d'indicateurs de resultats. L'axe 1 porte sur l'AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS avec 3 themes [Lire]

Le numerus clausus augmente en 2012
Le numerus clausus de médecine est relevé : 8 000 étudiants seront admis en 2012, au lieu de 7 400 actuellement. Xavier Bertrand, le Ministre de la Santé, espère ainsi éviter une pénurie de praticiens dans dix ans. Les personnels enseignants redoutent cependant que cette hausse du numerus clausus ne soit pas adaptée aux équipements des universités. Laurent Wauquiez, le Ministre de l’enseignement supérieur, se veut rassurant. Selon lui, cette mesure a été pensée en fonction des capacités d’accueil.

Dépistage du VIH/SIDA
Lancement d'une campagne de communication locale à partir du 21 novembre
À l'initiative des acteurs locaux de la santé sexuelle et avec le soutien
de l'INPES, de l'ARS-OI et du Conseil général de La Réunion
[Lire / Dossier de presse]

Le site dédié [depistaou.re] et le site RIVE [association-rive.org]




Kass’Moustik les 10 et 11 décembre 2011
Un grand week-end de mobilisation sociale qui a pour objectif de promouvoir l'adoption des bons gestes d'élimination des gîtes larvaires, grâce à des actions individuelles et collectives. A cette occasion, les associations et les communes organisent des actions de sensibilisation et d’information de la population [Lire]


Une nouvelle campagne de communication pour une mobilisation
à l'approche de l'été austral et au relâchement de la population
dans la lutte contre les moustiques au quotidien [Lire]

1er festival du court-métrage de prévention.
L’IREPS Réunion, avec le soutien de l’Agence de Santé Océan Indien (ARS-OI),
organise le « C’NOVI Festival », le 1er festival du court-métrage de prévention. {Lire]

Sida : un traitement préventif 100 % efficace chez les souris ?
Des chercheurs américains viennent de démontrer l’efficacité d’une thérapie préventive contre le Sida sur des souris, sans passer par un vaccin. La technique, qui consiste à faire produire des anticorps par un muscle, est prometteuse : son efficacité contre le virus est totale. Baptisée VIP pour vectored immunoprophylaxis, cette technique consiste en une injection dans les muscles de la patte d’un rongeur d'un virus inoffensif (un adénovirus modifié) équipé d’un gène codant pour des anticorps capables de combattre le VIH. Les premiers tests sur les humains pourraient être lancés dès la fin 2012. [Lire]
Gene therapy can protect against HIV [Lire]

La santé est un motif important de dérives sectaires.
Elle représente près de 25 % de l’ensemble des signalements qui nous sont adressés. Le phénomène a connu une recrudescence depuis les années 2000, avec le développement d’Internet. Les malades atteints de cancer sont les victimes le plus souvent visées ; mais les mouvements sectaires ciblent aussi les parents en difficulté avec leurs enfants [Lire]

Bientôt la fin des ordonnances papier ?
Après les feuilles de soin, l'Assurance maladie s'attaque à la dématérialisation des ordonnances papier. Objectif : gagner du temps et de l'argent, alors que l'Assurance maladie reçoit chaque année 750 millions d'ordonnances, dont le traitement mobilise 4000 agents. [Lire]

Prescripteurs Abusifs De NS
Les Caisses vous traîneront devant L’Ordre ou la SAS

Selon les résultats d’une enquête, entre 4% et 5% des mentions « non substituable » (NS) sur les ordonnances sont le fait d’un abus de la part du médecin prescripteur. La caisse d’assurance-maladie en prend acte et va déférer ces praticiens devant l’Ordre ou la section des assurances sociales (SAS) [Lire]

Les spécialités pharmaceutiques radiées de la liste des médicaments remboursables
aux assurés sociaux à compter du 1er décembre 2011

[Lire]

Infection à VIH et Sida à La Réunion
Une incidence inférieure à la moyenne nationale et aux autres DOM (42/1 000 000 versus 103)
Une majorité d'hommes (65%)
Plus d'un cas sur deux entre 30 et 49 ans
1/3 des nouveaux cas au stade Sida
Presence de signes cliniques : 1er motif de dépistage
Un cas sur 5 est découvert lors d'un bilan systématique.
2/3 des contaminations sont hétérosexuelles [Lire]

Selon le Nouvel observateur

le centre hospitalier Félix-Guyon est cité à 27 reprises parmi les meilleurs
établissements de santé dans les 100 premiers), toutes disciplines confondues.
La méthodologie de ces classements est propre à chaque rédaction et elle est parfois difficile à comprendre pour les professionnels de santé. Et plus encore pour les patients…
Voir le site PLATINES : PLATeforme d'INformations sur les Etablissements de Santé MCO (Médecine, Chirurgie, Obstétrique) et SSR (Soins de Suite et de Réadaptation[Lire] (platines.sante.gouv.fr)



Journée mondiale de lutte contre le sida
Comme tous les 1er décembre, c’est la journée mondiale de lutte contre le sida.
J’accroche à mon pull le fameux ruban rouge (pas la légion d’honneur, l’autre). [Lire]
Sida : les personnalités réunionnaises s’engagent [Lire](clicanoo.re)

Le PLFSS 2012 définitivement adopté
Les députés ont adopté par un ultime vote le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2012. Le nouveau budget de la Sécurité sociale intègre les mesures des deux plans de rigueur notamment la hausse de la TSCA pour les contrats responsables et solidaires, mais aussi l’accélération du passage à la retraite à 62 ans et le ralentissement des prestations familiales et des allocations logement, revalorisés à 1% seulement.L’Ondam est bien ramené à 2,5% au lieu de 2,8% soit un manque à gagner de 500M d’euros qui seront trouvés principalement dans les baisses de prix des médicaments. Quant aux arrêts maladie, une solution alternative au 4e jour de carence a été trouvée : seuls les salaires supérieurs à 2500 euros brut verront leur indemnisation baisser. La rémunération des pharmaciens va finalement évoluer vers une part versée sous forme d’honoraires de dispensation.

Trop fort notre Ministre !
Xavier Bertrand annonce une augmentation
du numerus clausus en 2012
Cette hausse ne comblera pas les besoins lors de "la période critique des années qui viennent", a estimé le ministre de la Santé qui souhaite passer des mesures en faveur de la poursuite d'activité des médecins ayant l'âge de la retraite et dont le statut pourrait être "calqué sur celui des remplaçants", faciliter le développement du temps partiel pour les jeunes praticiens et créer des maisons de santé pluridisciplinaires, détaille Le Monde. [Lire]
L'augmentation n'a pas été chiffrée....

Invitation au Forum Violences faites aux Femmes
Le forum sur les violences faites aux femmes annoncé par Monsieur le Préfet lors de la réunion
de la formation spécialisée de lutte contre les violences faites aux femmes du 30 août dernier,
se tiendra le vendredi 2 décembre 2011 à Saint-Denis. [Lire]

Publication du Décret ASV pour les médecins :
Extrait: Le montant de la cotisation forfaitaire mentionnée à l'article L. 645-2 du code de la sécurité sociale est fixé pour les médecins à : 4300 euros pour l'exercice 2012, 4 400 euros pour l'exercice 2013, 4 500 euros pour l'exercice 2014, 4 650 euros pour l'exercice 2015 et 4 850 euros pour l'exercice 2016. A compter de l'exercice 2017, le montant de cette cotisation est revalorisé chaque année en fonction de l'évolution constatée du revenu moyen défini à l'article L. 645-3 du code de la sécurité sociale, perçu par les affiliés relevant de la section mentionnée au 3° de l'article R. 641-1 du même code entre la deuxième et la troisième année précédant celle au titre de laquelle la cotisation est appelée. [Lire] (legifrance.gouv.fr)

Le PLFSS 2012 adopté en 2e lecture à l'Assemblée
Les députés ont voté en 2e lecture le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2012, qui reprend la plupart des mesures adoptées en 1e lecture à l'Assemblée, supprime celles introduites par le Sénat et intègre des dispositions du 2e plan de rigueur : Ondam contenu à 2,5% jusqu'en 2016, baisses de prix des médicaments et des tarifs des biologistes et radiologues, le passage de la retraite à 62 ans en 2017; le doublement de la taxe sur les complémentaires santé et la création d'un secteur optionnel encadrant les dépassements d'honoraires des seuls chirurgiens, gynécologues-obstétriciens et anesthésistes-réanimateurs de secteur 2.

Coopération entre professionnels de santé
Le CNPS exige une modification urgente de la Loi Bachelot

Le Centre National des Professionnels de Santé (CNPS), l’intersyndicale des libéraux de santé, dénonce les dérives de l’article 51 de la loi Bachelot sur la coopération entre professionnels de santé. En effet, cet artticle laisse le champ libre aux Agences régionales de santé pour développer des protocoles de coopérations avec des professionnels volontaires, et permet ensuite à la Haute autorité de santé d’étendre ces protocoles à l’ensemble du territoire. Un tel dispositif permet donc à l’Etat via les ARS de modifier les compétences des professions sans aucune concertation avec les professions concernées. [Lire]

. SIDA : un meilleur niveau de dépistage grâce aux tests de diagnostic rapides
Une étude française publiée mardi dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH N° 42) indique que les tests de diagnostic rapides du SIDA sont à la fois fiables et efficaces. Ils ont le mérite de fournir un résultat en 30 minutes à peine, offrant un meilleur niveau de dépistage. [Lire] (maxiscienc.com)

Faire-part de naissance du
Centre Hospitalier Régional de La Réunion :

Le décret créant un Centre Hospitalier Régional à La Réunion (CHR) est paru ce jour au journal officiel.
Ce nouvel établissement public de santé est issu de la fusion
du Centre Hospitalier Félix Guyon (CHFG) et du groupe Hospitalier-Sud-Réunion (GHSR)
Cette fusion est une étape essentielle pour la mise en place du futur Centre Hospitalier Universitaire (CHU) [Lire]

Plan d’action relatif aux biberons, tétines et téterelles
stérilisés avec de l’oxyde d’éthylène

L’objectif était d’acter les mesures opérationnelles pour l’information des établissements,
ainsi que la substitution des biberons incriminés [Lire]

Biberons dangereux par l'oxyde d'éthylène toxique ?
Pendant des décennies, de l'oxyde d'éthylène toxique a été utilisé pour désinfecter les tétines des biberons distribués en maternité alors que les premières alertes remontent "Journal officiel" le 10 janvier 1980. [Lire]. Depuis 2004 l’oxyde d’éthylène n’est pas autorisé pour désinfecter les matériaux et objets destinés au contact avec les denrées alimentaires. Les biberons munis d’une tétine servant à l’alimentation des nourrissons appartiennent à la catégorie des objets destinés au contact des denrées alimentaires soumis aux dispositions du règlement CE 1935/2004 du parlement européen et du conseil du 27 octobre 2004 pour lesquels la liste positive des substances autorisées ne comprend pas l’oxyde d’éthylène.... [Lire]
Le ministre a demandé une investigation de l’IGAS et de la DGCCRF sur les "dysfonctionnements" qui ont conduit les hôpitaux et certains industriels à garder le silence sur une situation hors-la-loi.
Le centre hospitalier régional (CHR) a décidé de retirer immédiatement les biberons toxiques de ces deux maternités.
A suivre....

La Réunion compte 2 477 médecins
Pour la seconde fois, le conseil national de l’ordre des médecins vient de publier une étude sur la démographie médicale des départements d’outre-mer [Lire]. Selon leur recensement, les DOM comptent 6 840 médecins, dont 36,2 % se trouvent à la Réunion. Au total, ce sont donc 2 477 médecins (1 652 hommes et 825 femmes) qui sont enregistrés à l’ordre des médecins dans notre région, soit de loin le territoire ultramarin enregistrant le plus gros effectif. [Lire] (clicanoo.re)

Agence européenne du médicament
Après la France, l'Europe. L'onde de choc du scandale du Mediator a atteint l'Agence européenne du médicament (AEM), déjà mise en cause pour son manque de transparence, ses carences en matière de pharmacovigilance et ses insuffisances dans la lutte contre les conflits d'intérêts. Des règles ont été renforcées mais éviteraient-elles une affaire comme celle du Mediator ? Non si l'on en croit le "stress test" demandé par John Dalli, Commissaire européen à la santé et à la consommation. [Lire] (lemonde.fr)

Présentation de la nouvelle convention
La commision paritaire des médecins généralistes et spécialistes de la Réunion
a le plaisir de vous convier aux réunions de présentation de la nouvelle convention médicale
Ces rencontres debuteront à 19 h, accueil à partir de 18h30
Saint-Denis le mercredi 23 novembre 2011 au Gymnase de la Sécurité Sociale (Bd Sud- Face à la CGSS)
Saint-Paul le jeudi 24 novembre, salle de conférence du Front de mer - Quai Gilbert
Merci de confirmer votre présence au 0262 40 35 42 ou par mail rps@cgss.re

Santé : La zizanie entre députés et sénateurs
Alors qu’habituellement deux commissions mixtes paritaires sur trois parviennent à un accord, le basculement à gauche du Sénat a complètement changé la donne. Mardi, la CMP qui devait tenter d’accorder les élus des deux assemblées sur la réforme du médicament s’est finalement soldée par un échec. Même scénario de désaccord ce mercredi, cette fois autour du PLFSS 2012.

Atlas régionaux de la démographie 2011
Le Conseil National de l’Ordre des Médecins présente sa nouvelle édition des Atlas régionaux de la démographie médicale. Ils présentent pour la première fois une analyse fine des données démographiques à l’échelle des bassins de vie. À ce jour, dans le cadre de la loi HPST, les ARS ont pour mission de redéfinir des territoires de santé : ces atlas leur permettront de travailler en étroite collaboration avec les ordres départementaux et régionaux afin de délimiter de véritables territoires de soins de premier recours correspondant à la réalité du terrain de la démographie médicale. [Lire]
L'atlas DOM-TOM [Lire]

"La sociologie des médecins libéraux a changé"
Selon l'Atlas national 2011 du conseil de l'Ordre, seulement 9,4 % des étudiants ont décidé de s'installer en libéral, 70 % préférant le salariat et 20 % le remplacement. "Les étudiants apprennent une pratique hospitalière (...). Ils ont du mal à quitter l'hôpital et surtout à travailler seuls, loin des collègues (...). Les jeunes cherchent à travailler en équipe", explique la sociologue. De plus, alors que l'exercice libéral peine à garder son indépendance, le recrutement des futurs médecins s'est élargi. "Je rencontre de plus en plus de femmes ou d'hommes médecins qui cherchent à être salariés dans des structures où ils pourraient travailler avec d'autres professions, notamment des professionnels capables de résoudre les problèmes sociaux auxquels ils sont de plus en plus confrontés sans y être formés". Une évolution à laquelle les aides à l'installation ne devraient pas changer grand-chose, poursuit la sociologue. "Ce n'est pas pour une question d'argent que les jeunes diplômés ne vont pas dans ces zones. Ils préfèrent gagner moins, mais aller en ville". (Egora.fr - 07/11/2011)

Remboursement des soins de santé
les Français satisfaits mais pessimistes

Les Français sont de moins en moins satisfaits des remboursements de la Sécurité sociale 53% en 2011 contre 59% en 2010 et 64% en 2007. 81% se disent pessimistes contre 76% en 2007. Les complémentaires santé apparaissent toujours indispensables. 94% des Français en détiennent une et la quasi-totalité d'entre eux en sont satisfaits. A noter que si ce taux de satisfaction est élevé pour le remboursement des consultations de généralistes, les analyses en laboratoires et les médicaments (90%), il est nettement moindre vis-à-vis des remboursements sur les lunettes et lentilles, sur les frais de prothèse dentaire et sur les consultations de médecin en honoraires libres. Concernant enfin les mesures de réforme de l'assurance maladie, les Français acceptent volontiers (69%) le principe de désignation du médecin traitant, et respectent toujours le parcours de soins coordonné. En revanche, le déremboursement des médicaments semble mal, voire très mal accepté, 47% des sondés estimant même cette mesure "pas du tout normale". (La Tribune, Egora.fr)

Délais d’attente
Selon un sondage Ifop réalisé pour le cabinet conseil Jalma et publié dans le JDD, il a été relevé que 58% des Français renoncent au moins une fois aux soins à cause des délais d’attente pour l’obtention d’un rendez-vous et ceci a été remarqué beaucoup plus pour les rendez-vous chez les spécialistes que les généralistes. [Lire]

Arrêts maladie abusifs : Des amendes pour les fraudeurs ?
Le gouvernement envisage d'infliger des amendes aux salariés ayant bénéficié d'un arrêt maladie injustifié par le médecin-conseil, ceci afin qu'ils remboursent une partie des indemnités journalières perçues avant la convocation. Le ministère du Travail souhaite sévir au plus vite. "Un texte réglementaire est en cours de préparation et devrait sortir d'ici la fin de l'année", a indiqué un porte-parole du ministère. [Lire]

GHSR : 90 millions d’euros pour changer de locaux
La vétusté de ces pavillons est dénoncée depuis plusieurs années par l’équipe médicale. Dès les années 80, certains médecins ont même commencé à monter au créneau. Un projet d’agrandissement de l’hôpital est pourtant sur les rails depuis plusieurs années. Il consiste à agrandir une aile déjà existante pour loger les services de médecine des trois pavillons. Seulement voilà. L’État doit encore donner son accord pour une enveloppe globale de 40 millions d’euros sur un total de 90 millions. Le reste serait emprunté par le GHSR [Lire] (clicanoo.re)
Voir également : L’hôpital de Saint-Pierre, indigne du XXIe siècle [Lire] (clicanoo.re)



DIabète : Une journée de dépistage au CHR
À l’occasion du 14 novembre, journée mondiale du diabète, le centre hospitalier régional (CHR) organise une journée d’information ouverte au public sur ses deux sites de Saint-Denis et Saint-Pierre. Quels sont les risques et les signes précurseurs du diabète ? Comment faire face au diabète et vers qui se tourner ? Comment gérer le diabète et en prendre le contrôle ? Le service de diabétologie du CHR va tenter d’apporter les réponses aux questions des Réunionnais, lundi 14 novembre 2011, de 9 à 16 heures à l’hôpital de Bellepierre et de 8 h 30 à 16 heures dans le hall d’accueil du groupe hospitalier Sud Réunion (GHSR).

Plan d'austérité
la progression des dépenses ramenée à 2,5 %

La progression des dépenses de l’assurance-maladie (ONDAM) en 2012 est ramenée à 2,5 %, au lieu de 2,8 %,
Cette décision entre dans le cadre du nouveau plan de rigueur du gouvernement présenté aujourd’hui.
« En matière de maîtrise des dépenses de santé, c’est un effort supplémentaire de 700 millions d’euros qui est demandé aux professionnels de santé et aux patients.

Permanence des soins
Obtenir un certificat de décès un week-end, trouver un médecin la nuit pour soigner son enfant malade, patienter moins de six heures aux urgences passée la fin d’après-midi… Autant de situations qui relèvent de l’exploit à la Réunion. Il y a des couacs dans la permanence des soins et les autorités sanitaires sont en train de tout remettre à plat.
État des lieux et perspectives. [Lire] (clicanoo.re)

Création du CHU de La Réunion :
En lien avec l'Université de La Réunion et le Centre Hospitalier Régional, l'Agence de Santé Océan Indien (ARS-OI) a missionné trois experts reconnus dans le domaine des soins, de l'enseignement et de la recherche afin qu'ils puissent apporter leur concours sur les orientations, la structuration et la stratégie de mise en oeuvre du futur Centre Hospitalier Universitaire (CHU). Une conférence de presse a été organisée ce jour à l'ARS-OI afin de présenter la mission et faire un point sur la création du CHU de la Réunion. [Lire]

PLFSS : le Sénat donne un triple III
« indigent, irresponsable et irréaliste ».

Le bras de fer attendu entre la chambre haute et le gouvernement vient tout juste de commencer, et c'est le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2012 qui en fait les frais. Alors que l’Assemblée a voté le texte, les sénateurs de la commission sociale l’ont amendé pour le changer en profondeur. Parmi les propositions, supprimer les « dispositifs qui pénalisent les patients », comme la hausse de la TSCA, le secteur optionnel, les franchises sur les médicaments et le rabotage des indemnités pour arrêt maladie. Les sénateurs estiment également qu’il faut supprimer les exonérations de charges sur les heures supplémentaires et revoir les niches sociales. Ils préconisent aussi de relever à 15 % le taux du forfait social aujourd’hui fixé à 6 %.

Rougeole à la Réunion
Point épidémiologique - N° 52 du 3 novembre 2011

Les PE rougeole sont interrompus et seront diffusés
à nouveau en cas de modification de la situation épidémiologique.


Fumées générées par les feux de forêt
Renforcement des recommandations sanitaires

En raison de l'importance des feux de forêt sévissant sur l'île et de leur proximité de zones habitées, l'Agence de Santé Océan Indien (ARS-OI) a accru sa vigilance sur la surveillance de l'impact potentiel des fumées. Un léger dépassement du seuil d'information et de recommandation a été observé ce jour, pour les poussières fines en suspension à proximité des zones incendiées. [Lire]


Juste après dresseuse d'ours.
La Médecine, du point de vue des docteurs. Jaddo, nous raconte des anecdotes terrifiantes, émouvantes, rigolotes, sur son quotidien de médecin. des fragments de vie brute, dans le désordre et non romancée. Extraits de "Juste après dresseuse d'ours : Les histoires brutes et non romancées d'une jeune généraliste". [Lire]
Voir également son blog "Juste après dresseuse d'ours"

Médicaments de l’Alzheimer
la HAS conclut à un SMR faible.

La commission de transparence de la Haute autorité de santé (HAS) a rétrogradé d’important à « faible » le service médical rendu (SMR) des médicaments de la maladie d’Alzheimer. La HAS avait lancé une réévaluation en janvier 2011, après avoir constaté que ces médicaments avaient des effets indésirables importants, notamment cardio-vasculaires et neurologiques, pour une efficacité modeste. La prescription est limitée à 12 mois.... La HAS travaille à l’élaboration de nouvelles recommandations de bonnes pratiques sur la maladie d’Alzheimer, qui seront publiées d’ici à la fin 2011.
En pratique on nous conseille de prescrire
des médicaments peu efficaces mais dangereux pendant 6 à 12 mois.

Revoir : Anticholinestérasiques :le généraliste peut-il dire non ?[Lire] (2010)

Le CHR de La Réunion adopte son Projet de prise en charge du patient.
Les instances du CHR de La Réunion, établissement qui deviendra Centre Hospitalier Universitaire en 2012, ont validé le Projet de Prise en charge du Patient (PPP) 2012- 2016. Celui-ci reprend en 6 axes stratégiques les grandes orientations pour l’amélioration de la prise en charge et la qualité des soins prodigués aux patients de la région Réunion/Mayotte dans les prochaines années. [Lire]

Fumées générées par les feux de forêt :
En raison de l'important feu qui affecte la zone du Maïdo et des Bénares, l'Agence de Santé Océan Indien accroît la surveillance de l'impact potentiel des fumées, en particulier pour les personnes sensibles. Cette surveillance s'appuie d'une part sur les données de surveillance de la qualité de l'air (données de l'ORA - Observatoire Réunionnais de l'Air) et d'autre part, sur les données suivies spécifiquement par la cellule inter-régionale d'épidémiologie (Cire océan Indien) dans le domaine sanitaire, en lien avec les professionnels de santé concernés. [Lire]


[www.lexpress.fr]


La santé malade des sectes
C'est dans le domaine de la santé que les dérives sectaires prolifèrent particulièrement aujourd'hui selon Philippe Vuilque, député des Ardennes et président du groupe d'études sur les sectes à l'Assemblée nationale. L'arsenal juridique pour combattre les gourous de tout poil, globalement suffisant, devrait néanmoins être complété par des interdictions précises, selon le président de la Miviludes, Georges Fenech. «Il faudrait prohiber certaines pratiques charlatanesques et dangereuses» [Lire]

Epidémie Rougeole
Le Dr Nathalie LUGAGNE DELPON ,Chef du service de Gestion du Risque Infectieux (CHR) nous demande de préciser aux médecins libéraux , qu’en dehors de tout signe de gravité , il faut DISSUADER les patients avec rougeole de se diriger vers les établissements de santé …où ils risquent de contaminer une population de patients fragilisés .
Contact : Tel : 0262 90 51 36

Rougeole à la Réunion
Point épidémiologique - N° 51 du 20 octobre 2011

3 nouveaux cas confirmés au Tampon en semaine 41


Eprus : “engagez-vous” !
En déplacement dans l’île, le directeur général de l’établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (Eprus) a appelé les professionnels de santé réunionnais à s’engager à devenir réserviste pour faire face à la survenue d’une éventuelle crise sanitaire. [Lire] (clicanoo.fr)
Pour s’inscrire : www.reservesanitaire.fr ou 0 8 000 0021 24

L'Ordre guichet principal des démarches administratives des médecins
Ainsi, dès le samedi 29 octobre, les médecins n’auront plus à se présenter à la DT-ARS pour l’enregistrement de leurs diplômes et l’obtention de leur numéro ADELI, numéro définitivement remplacé par le numéro RPPS. Les inscriptions, ainsi que toute autre formalité, auront lieu uniquement auprès du Conseil départemental.
•Le médecin exerçant à titre libéral devra toujours s’adresser à la CPAM pour l’enregistrement de son activité
•Le médecin exerçant à titre hospitalier ou salarié devra toujours s’adresser à l’hôpital ou à son employeur [Lire]

Vigilance moustique
A l’occasion de la fête de la Toussaint, l’Agence de Santé Océan Indien (ARS-OI) en partenariat avec les communes, reconduit l’opération de prévention des gîtes à moustiques dans les cimetières de La Réunion. [Lire]

Drchrono sur iPad
Drchrono est une application pour iPad destinée aux médecins [Lire].
Dans le but d’inciter les médecins à l'utiliser le gouvernement leur versera une prime d’environ
40 000 $ par an sur cinq ans, soit un total de 19,2 milliards de dollars d’investissement dans ce projet.
Cette initiative a pour objectif d'inciter les médecins à abandonner les dossiers médicaux papiers
au profit des dossiers électroniques et permettrait une économie de 80 milliards de dollars par an. [Lire]

Alerte listériose
Le réseau d'alerte européen et la DGAl vous informe de la forte contamination par Listeria monocytogenes d'un lot de Munster géromé au lait cru 200 grammes fabriqués par la société Les fromageries de Blâmont (68). Ce fromage est commercialisé sous les marques Reflets de France, Nos régions ont du talent, Auchan Terroir et Val de Weiss, par les enseignes Auchan, Leclerc, Carrefour, Cora, Simply Market, Partisans du Goût, Prixbas, A 2Pas et Auchan City [Lire]

X Bertrand s'engage à légiférer sur le secteur optionnel
Interrogé à l'Assemblée sur le problème des dépassements d'honoraires et la mise en place du secteur optionnel, le ministre a rappelé son intention de légiférer sur cette question, même en l'absence d'accord de l'Unocam (Union nationale des organismes complémentaires). "Le gouvernement proposera au Parlement de mettre en place cette prise en charge par la loi, avec une prise en charge obligatoire du secteur optionnel dans les contrats responsables, à hauteur de 150%",

Le Sénat vote à son tour la réforme du contrôle des médicaments
Le Sénat a approuvé mercredi, en l'amendant, l'essentiel du projet de loi renforçant le contrôle des médicaments, déjà voté par les députés. Ce texte réglemente les liens d'intérêt entre professionnels de santé et industrie pharmaceutique. Il renforce la pharmacovigilance, c'est-à-dire le suivi des médicaments par les autorités sanitaires. Les responsables et experts d'autorités sanitaires seront tenus de déposer, et d'actualiser, une déclaration publique d'intérêts, notant leurs liens avec l'industrie pharmaceutique dans les cinq dernières annnées. Ils ne pourront siéger dans les instances dont ils sont membres lorsque le débat portera sur les entreprises avec lesquels ils sont liés. Le Sénat a en outre interdit tout lien d'intérêt à quatre dirigeants d'organismes de la santé: la Haute autorité de santé, l'Agence de sécurité sanitaire, l'Institut de la recherche médicale (Inserm) et l'Institut national du cancer. (AFP)

Un autre regard sur les grossesses précoces
Chaque année, environ 600 mineures donnent naissance à un enfant à la Réunion. Ce qui fait de notre île le premier département en terme de grossesses précoces. Deux anthropologues ont mené une étude qualitative sur ces mères adolescentes et viennent de publier leurs travaux dans un livre qui se veut très loin du discours alarmiste ambiant. [Lire] (clicanoo.re)

Journée européenne du Don d'organe
Dans l'Union européenne (UE) seule, 50.000 personnes sont en attente de dons d'organes.
Chaque jour, en moyenne, 12 personnes meurent en attente d'une greffe.
Le 22 octobre 2011, la Suisse accueille à Genève, cette Journée, initiée par le Conseil de l'Europe, pour encourager le débat et fournir des informations sur le don d'organes et la transplantation, les mesures juridiques et médicales afin que chaque personne puisse prendre position sur le don et exprimer ses souhaits à sa famille et à ses proches. [Lire]

Médicaments
Le déremboursement a aussi des effets pervers

Si le déremboursement d’un médicament produit des économies immédiates, son efficacité sur le long terme pose question,
nous explique l’Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (Irdes) et mériterait de s’appuyer
sur des outils de pilotage afin d’anticiper l’impact des prochains déremboursements.
A noter que les prix des médicaments déremboursés augmentent de 43 % en moyenne.. [Lire]

SMR "faible" pour les médicaments anti-Alzheimer
Mercredi 19 octobre, lors d’une réunion confidentielle, la Haute Autorité de santé (HAS) a tranché : sa commission de la transparence a voté un avis sévère sur les médicaments anti-Alzheimer estimant leur service médical rendu (SMR) « faible ». Cet avis n’aura toutefois pas de conséquence sur le remboursement des patients qui resteront pris en charge à 100 %. En revanche, les firmes pourraient se voir imposer une baisse du prix de leurs molécules. [Lire]
Revoir en 2006....Controverse sur le traitement de la maladie dAlzheimer [Lire]

À 13 ans, nos enfants pensent au suicide
On relève très peu de cas de suicides chez les moins de 15 ans. Pourtant, d'après l'enquête Etadar de l'Éducation nationale, 17% des filles et 6% des garçons de 13 ans ont déjà tenté de mettre fin à leurs jours à la Réunion. Sur le terrain, les professionnels œuvrent pour soigner le mal-être des jeunes. [Lire] (clicanoo.re)

Dépression, 13 000 décès en 2010
Un véritable problème de santé publique.

En France, 2% de la population seraient touchés par cette maladie et 13 000 personnes dépressives auraient mis fin à leurs jours en 2010 (moins de 1000 décès pour le cancer du col de l'utérus). Cette pathologie est donc un véritable problème de santé publique. . Selon l'OMS elle touche 121 millions de personnes dans le monde (850 000 décès) et sera en 2020 la première cause d'invalidité après les maladies cardiovasculaires et ce, tous âges et sexes confondus. Aujourd’hui, en France, la dépression est déjà la 2ème cause d'invalidité pour les 15-44 ans (H/F) [Lire]

La méningite à pneumocoques gagne du terrain en France
En France, le pneumocoque est une des principales bactéries responsables de méningite. Pour cette raison depuis 2003, le Prevenar, vaccin contre 13 types différents de pneumocoques (il existe plus de 90 types différents) a été recommandé pour tous les enfants de moins de 2 ans. En 2008, 85% des petits de cette tranche d'âge avaient bénéficié du vaccin. Le vaccin a-t-il contribué à sélectionner des souches de pneumocoques pathogènes contre lequel il ne protège pas ? [Lire]
Ce phénomène de substitution a également été évoqué pour la vaccination anti HPV ....

Vous avez dit "automédication"
Il s’agit de donner au patient, dès son plus jeune âge, une éducation à la santé à travers les programmes scolaires de valoriser l’automédication responsable, de remplacer les termes « service médical rendu insuffisant » par la dénomination plus positive « soumis à une prise en charge individuelle » et aussi de convaincre les médecins de conseiller à leurs patients de recourir à l’automédication. [Lire]

Paludisme : Un vaccin capable de réduire le risque de moitié
Ce vaccin, baptisé RTS,S développé par les laboratoires GlaxoSmithKline (GSK), serait capable de réduire le risque de paludisme de moitié. Le vaccin, qui a été testé dans sept pays Africains, a impliqué 15 460 nourrissions et enfants car la majorité des personnes qui décèdent suite à cette maladie sont des enfants de moins de cinq ans. Les résultats de cette découverte ont été révélés lors d'un forum contre le paludisme à Seattle via la fondation de Bill et Melinda Gates.
A suivre...

Benzodiazépines et Alzheimer
Les contre-vérités de la presse française

Déjà cent onze articles publiés sur internet au lendemain de la “révélation” d’une revue mensuelle, Sciences et Avenir, selon laquelle une “étude épidémiologique à paraître sur les anxiolytiques et les somnifères” montrerait qu’ils augmentent le risque de maladie d’Alzheimer. Une nouvelle fois, les journalistes français font preuve d’un zèle étrange à reprendre une accusation aussi grave et à la médiatiser tel quel. Que peut-on scientifiquement dire aujourd’hui de cette affirmation? [Lire] (docbuzz.fr)

Secteur optionnel
La guerre est déclarée entre les mutuelles et le gouvernement

Les mutuelles refusent de signer l'accord sur les dépassements de tarifs des médecins. Xavier Bertrand menace de légiférer. L'UMP veut taxer de 10 % les réserves des mutuelles lorsqu'elles représentent plus de 3,5 fois leurs engagements réglementés. [Lire]

IGAS : Rapport sur la pharmacovigilance et gouvernance de la chaîne du médicament
Un vaste programme rempli de bonnes intentions comme " La nécessaire introduction d’un critère de valeur ajoutée thérapeutique, une agence véritablement indépendante, c’est-à-dire dotée d’une force d’expertise interne. ..... et 41 recommandations [Lire]

Le test du cancer de la prostate remis en cause aux Etats-Unis
Le PSA, largement utilisé depuis les années 90, a eu des conséquences néfastes pour un grand nombre d'hommes qui ont subi à sa suite des biopsies et autres traitements souvent inutiles avec parfois de sérieuses complications. . Le comité estime aussi que 200.000 à 300.000 d'entre eux souffrent d'impuissance, d'incontinence ou des deux. Ces complications et le grand nombre d'hommes à en souffrir a conduit l'inventeur du test, le Dr Richard Ablin, à le qualifier de "désastre de santé publique". [Lire]

Médicaments sous surveillance renforcée
Mise à jour du 13/10/2011
Suite à l’identification de signaux de pharmacovigilance, une analyse approfondie du profil de sécurité de ces médicaments est en cours et peut conduire à la prise de mesures adaptées (renforcement des précautions d’emploi et mises en garde, restriction des conditions de prescription et de dispensation, voire suspension ou retrait du produit). Ces médicaments peuvent également faire l’objet d’une réévaluation, afin d'établir si le bénéfice qu’ils apportent aux patients reste plus important que les risques liés à leur utilisation : cette réévaluation du rapport Bénéfice/Risques est indiquée par le signe BR [Lire]

URPS, ARS, Caisses : quelles synergies pour quels objectifs ?
Journée de rentrée du CNPS - 07 octobre 2011
Toutes les URPS ne sont pas encore en place. La mise en place de la réforme, lourde et complexe, prend du temps, d’autant que la loi HPST a confié aux ARS la définition des plans régionaux, elle aussi chronophage. La multiplicité des commissions issues de la loi Bachelot, qui s’ajoutent aux instances préexistantes et mobilisent plusieurs centaines de personnes par région. Les ARS doivent faire la preuve de leur valeur ajoutée, en maîtrisant la tentation de l’administration de la santé et privilégiant une action opérationnelle sur le terrain. [Lire]

Surpoids et obésité
Repérer plus tôt et mieux prendre en charge

En France, 15 % des adultes et 3,5 % des enfants présentent une obésité, 32 % des adultes et 14,5 % des enfants sont en surpoids, soit un adulte sur deux et un enfant sur cinq en excès de poids. Chez les enfants, si la situation est installée à la puberté, le risque de rester en surpoids ou obèse est élevé (entre 20 et 50% avant la puberté et entre 50 et 70% après la puberté) . Or les conséquences du surpoids et de l’obésité sont nombreuses et parfois graves: augmentation du risque de diabète, de maladies cardio-vasculaires, conséquences morphologiques et esthétiques, stigmatisation, retentissement psychologique, etc. Améliorer la prise en charge médicale de ces malades est cruciale.
C’est l’objectif de la HAS au travers des recommandations [Lire]

U.S. Panel Says No to Prostate Screening for Healthy Men
Healthy men should no longer receive a P.S.A. blood test to screen for prostate cancer because the test does not save lives over all and often leads to more tests and treatments that needlessly cause pain, impotence and incontinence in many, a key government health panel has decided. The draft recommendation, by the United States Preventive Services Task Force and due for official release next week, is based on the results of five well-controlled clinical trials and could substantially change the care given to men 50 and older. There are 44 million such men in the United States, and 33 million of them have already had a P.S.A. test - sometimes without their knowledge - during routine physicals. [Lire]

L'intelligence artificielle d'IBM, au service de la médecine
Watson vient de commencer des études de médecine.
Le système informatique d'IBM ingurgitera toute la littérature oncologique disponible jusqu'en février prochain.
Dans deux ans, il devrait aider les praticiens à affiner leurs diagnostics sur les cancers. [Lire]
Voir également : isabelhealthcare.com

Rougeole à la Réunion
Point épidémiologique - N° 48 du 6 octobre 2011

Décroissance de l'épidémie mais risque de persistance
et de réintroduction du virus en cette période de vacances scolaires


Information méprobramate
A la suite de la procédure nationale de réévaluation de l'Afssaps du bénéfice/risque des spécialités contenant du méprobamate seul, et dans l'attente des résultats de l'évaluation européenne en cours, l'Afssaps vous informe de la suspension des AMM à compter du 10 janvier 2012 des médicaments suivants :
-EQUANIL 250 mg comprimés enrobés et 400 mg comprimés sécables.
-MEPROBAMATE RICHARD 200 mg comprimés et 400 mg comprimés.

Journée mondiale de la santé mentale
L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a organisé ce 10 octobre la journée mondiale pour la santé mentale.
Dépression, épilepsie, démence, troubles liés à l'utilisation de substances psychoactives : à un moment ou à un autre de sa vie, une personne sur quatre dans le monde aura besoin de soins de santé mentale ou neurologiques, estime l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Pourtant, la plupart des pays ne consacrent à ce secteur qu'à peine 3 % alors que 13 % seraient nécessaires... [Lire]

Steve Jobs

... ou vous voulez changer le monde ?

Convention médicale
Je t'aime, moi non plus ?

L'Ordre des Médecins a remis à Xavier Bertrand ses commentaires très négatifs sur la nouvelle convention médicale.
Les syndicats signataires, la CSMF, le SML et MG France, dénoncent vigoureusement les prises de position
outrancières du Conseil National de l'Ordre des Médecins, en particulier de sa section « exercice professionnel » [Lire]

Les députés votent une réforme des contrôle du médicaments
L'Assemblée nationale devrait approuver, mardi 4 octobre, sans les voix de l'opposition de gauche, une réforme du contrôle des médicaments présentée en urgence par le gouvernement dans la foulée du scandale du Mediator. Son premier objectif est d'introduire une plus grande transparence dans les liens d'intérêts entre les professionnels de la santé et l'industrie pharmaceutique.
Catherine Lemorton, pharmacienne de profession a obtenu que soit créé un portail public qui fournira, sur le Web,
l'ensemble des "données scientifiques et administratives sur les maladies et leurs traitements".
Vaste programme utopique !!!!
[Lire] (lemonde.fr)

" Les dépassements ne doivent pas devenir la règle "
François Hollande
Il est contre le secteur optionnel et plaide pour un « strict encadrement » des dépassements. Il se dit opposé à la coercition, mais estime nécessaire de limiter le conventionnement en zones surdotées. Dans l'entretien qu'il nous a accordé, François Hollande se montre aussi convaincu de la nécessité de diversifier encore davantage la rémunération des généralistes. Et sur la question de la fin de vie, il se prononce en faveur « d'une assistance médicalisée pour mourir dans la dignité ». [Lire]

L'Afssaps durcit les conditions de prescription du Protélos ®
Le Protélos, médicament commercialisé par Servier, est dans le collimateur de l'AFSSAPS. L'Agence, dans une lettre aux prescripteurs, limite les conditions de prescription du ranélate de strontium. Désormais, il ne pourra plus être prescrit qu'en cas de risque de fracture important et d'intolérance ou d'allergie aux biphosphonates chez la femme de moins de 80 ans. [Lire]

Dans la série des Power-Balance, bracelets anti-moustiques,
voilà le bracelet anti-requins ?

Alors que le le bouclier anti-requin Shark Shield agit en créant un champ électrique grace à une batterie [Lire] , ces bracelets contiennent un aimant qui crée un champ magnétique qui auraient également le pouvoir de perturber les ampoules de Lorenzini des requins c'est-à-dire leurs récepteurs sensoriels qui leur permettent de se diriger dans l'océan. Surf Prevention (blog) ne dispose pas de suffisamment d'éléments scientifiques pour recommander ou déconseiller ces bracelets qui s'utilisent aux risques et périls des acheteurs, comme le stipule fort à propos le fabricant.
On peut en effet douter de leur véritable efficacité et cela demande pour le moins à être vérifié [Lire]

La médecine se meurt…
L'administration qui devrait tout mettre en œuvre pour valoriser son capital humain - les soignants - a gangréné leur exercice professionnel en édictant des règles inopportunes, chronophages et coûteuses. Son fantasme de tout maîtriser et son hostilité affichée vis-à-vis des médecins, aboutit à une caporalisation de la médecine qui nuit gravement à ses missions. [Lire] (lemonde.fr)

Vous avez dit "DMP"
Facultatif pour le patient, un fois crée il deviendrait "obligatoire" pour les praticiens ?
les professionnels de santé doivent reporter dans le DMP, à l'occasion de chaque acte ou consultation, les éléments diagnostiques et thérapeutiques qu'ils estiment nécessaires. Lorsqu'elle est autorisée, la consultation est obligatoire de sorte que les juges pourraient être amenés à sanctionner le comportement du professionnel de santé en cas de défaut de consultation [Lire]

Le «non substituable » sera surveillé de près
L'Assurance maladie a déjà lancé une enquête sur la mention « NS » sur un panel de 200 000 ordonnances dont les résultats sont attendus à la fin octobre. En outre, la nouvelle version 1.40 de Sesam vitale dans les logiciels des officines permettra de mieux tracer le «NS». Selon le directeur de la CNAM. « En cas d'utilisation excessive, il sera demandé au praticien de se justifier via le contrôle médical, » Selon les pharmaciens, la mention « non substituable » serait de plus en plus fréquente sur les ordonnances. « Il nous faut absolument quantifier ce phénomène pour voir s'il s'agit vraiment d'un choix médical lié à l'état de santé des patients ou plutôt d'une posture de la part du professionnel » (Source : legeneraliste.fr/)

Les médicaments sous surveillance à l'Afssaps
De janvier à septembre 2011, l'Afssaps a pris plusieurs décisions concernant l'usage des médicaments sur le territoire français. Ces décisions étaient guidées par un impératif de sécurité sanitaire pour les patients et ont été prises pour répondre à une volonté de transparence du processus de décision et d'information. Cette information vise les prescripteurs comme les patients. [Lire]

Obésité en outre-mer
Les aliments vendus plus sucrés bientôt interdits

Une proposition de loi socialiste visant à interdire, à compter du 1er janvier 2013, la vente outre-mer de produits alimentaires plus sucrés que ceux de marque similaire en métropole, a été adoptée par la commission des Affaires sociales de l'Assemblée. Le texte, destiné à lutter contre l'obésité, sera soumis au vote de l'ensemble des députés le 6 octobre. [Lire] (lequotidiendumedecin.fr)

Les professions de santé à la Réunion
SItuation démographique au 1er janvier 2010

La nécessité de mieux connaître les acteurs de santé correspond à des besoins de planification.
Cette publication retrace la situation régionale pour les professions de santé réglementées par le code de la santé publique.
Au 1er janvier 2010, on dénombre à La Réunion 10 920 professionnels de santé.
Les infirmiers sont de loin les plus représentés (5 534), suivis par les médecins (2 104) et les masseurs-kinésithérapeutes (1177). [Lire]

Nicolas Sarkozy s'adresse aux médecins
Le chef de l'État indique d'abord son souhait de "faire bouger la rémunération des médecins libéraux"
Il s'oppose aux mesures de coercition et promet que les "efforts" seront renforcés en matière d'incitation.
Il veut réformer la médecine de proximité pour l'adapter aux défis qui sont devant elle.
Il veut faire cette réforme avec les professionnels et non pas contre eux.
(Source : Le Quotidien du Médecin - 28 septembre 2011)
No comment...

Association RIVE
Dîner de gala annuel sur le thème du Brésil.

L'association RIVE a organisé le samedi 24 septembre dernier au Village Bienvenue, son dîner de gala annuel. Il s'agit d'un événement déterminant qui constitue sa plus importante récolte de fonds de l'année en faveur des personnes souffrant de pathologies chroniques dont le VIH/sida, de La Réunion et de la zone océan Indien [Lire]

Colchicine : mise en garde Afssaps
L'Afssaps a été informée de la survenue de nouveaux cas d'effets indésirables graves liés à des interactions médicamenteuses ayant entraîné des surdosages. Le signalement le plus récent porte sur une patiente traitée par Colchimax ® qui est décédée quelques jours après l'introduction de clarithromycine, cette association ayant entraîné un surdosage en colchicine. L'Afssaps souhaite donc rappeler aux prescripteurs l'importance pour les médicaments à base de colchicine (Colchicine opocalcium ® et Colchimax ®) du respect des indications, des contre-indications et des interactions. [Lire]

"Le secteur optionnel n'est pas optionnel"
Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, a mis dimanche la pression sur les mutuelles,
les exhortant à trouver un accord lors d'une "négociation de la dernière chance"
avec l'assurance maladie afin de régler le financement des dépassements d'honoraires. [Lire]

Nouvelle convention : Avis du CNOM
Le Conseil national de l'Ordre des médecins s'est inquiété de la complexité d'un texte de 90 pages
comportant plus de 100 pages d'annexes auquel les médecins libéraux devront adhérer
pour faire bénéficier leurs patients de la prise en charge des soins. [Lire]

Afssa : Recommandation méthylmercure
L'agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) a émis un avis le 6 juillet 2006 relatif à la consommation des poissons prédateurs pélagiques, en particulier l'espadon, à la Réunion vis-à-vis du risque sanitaire lié au méthylmercure pour les femmes enceintes, allaitantes et les enfant de moins de 30 mois.. En dehors de ces cas particuliers, la consommation de poisson reste largement recommandée. [Lire]

Alcool et drogues
Un dispositif de communication spécifique déployé dans les Départements d'Outre-mer

La Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt), l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes), le Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé et le Ministère chargé de l'Outre-mer déploient dans les Départements d'Outre-mer, un vaste dispositif de communication en trois volets : la prévention de la consommation d'alcool chez les jeunes, la prévention de la consommation de drogues illicites et la promotion des dispositifs d'écoute, de conseil et de prise en charge des consommateurs d'alcool, de drogues ou de leur entourage [Lire]

Pèlerinage du Hajj : Les vaccins
Le 5 novembre prochain débutera le Hajj, le grand pèlerinage qui appelle les musulmans à La Mecque, en Arabie Saoudite. Compte tenu du nombre très important de pèlerins et de la promiscuité qui prévaut autour des lieux saints, le risque de propagation de maladies infectieuses est important, et les autorités saoudiennes sont extrêmement vigilantes sur les vaccinations qu'elles exigent. Il est évidemment indispensable d'être à jour de ses vaccinations contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la rougeole et la coqueluche. Le vaccin contre la grippe saisonnière est également recommandé, notamment aux voyageurs atteints de maladies chroniques, ainsi qu'à ceux âgés de plus de 65 ans.
Par ailleurs, le ministère saoudien du Hajj exige la vaccination effective contre les méningites des sérogroupes A, C, Y et W 135. Le vaccin Menveo ® contre ces 4 types de méningites, dont le Haut Conseil de la Santé publique recommande d'ailleurs l'utilisation aux participants du pèlerinage de La Mecque, peut être administré par le médecin traitant. (Source : www.temoignage.re)

Revoir le point sur les connaissances de la rougeole
Document destiné aux professionnels de santé

(Août 2011) [Lire]

Vigilance arbiviroses
Toujours plus de moustiques

En 2011, la densité de moustiques observée dans l'île est exceptionnellement élevée. Une situation due aux conditions météorologiques mais aussi à la baisse de vigilance des réunionnais qui se confirme encore au mois d'août, indique Olivier Reilhes, responsable du Service de Lutte Anti-Vectorielle à l'ARS. La possibilité d'une nouvelle propagation d'un virus est plus que jamais d'actualité à l'approche de l'été austral [Lire] (ipreunion.com)

PLFSS 2012: 600 médicaments déremboursés ?
Le gouvernement pourrait décider le déremboursement de près de 600 médicaments "vignette orange", remboursés à 15%, dont les bénéfices pour la santé seraient jugés incertains. Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) sera présenté jeudi à l'Assemblée nationale, avec pour objectif affiché de diviser par deux son déficit d'ici 2012. [Lire]

Médicaments falsifiés
Un juteux trafic en plein essor.

Dix fois plus rentable que le trafic de drogue, des centaines de milliers de morts chaque année, un chiffre d'affaire de plus de 75 milliards de dollars par an. Le trafic de médicaments falsifiés est un véritable crime organisé qui tue chaque jour des enfants avec des sirops dont l'ingrédient principal est l'huile de moteur [Lire]

Alerte orlistat : Alli® et Xenical®
Plusieurs cas graves d'atteintes hépatiques ont été rapportés chez des patients traités par orlistat ayant conduit dans certains cas à une transplantation hépatique voire au décès du patient. Le lien de causalité avec l'orlistat reste difficile à établir mais ne peut pas être exclu. Devant la gravité de ces effets hépatiques, l'Agence Européenne du médicament (EMA) a récemment conduit une évaluation des effets indésirables rapportés avec orlistat. Elle a décidé de réévaluer le rapport bénéfice/risque de ces deux spécialités. Pour toute information sur le médicament au 05-61-25-51-12, mail : pharmacovigilance.toulouse@cict.fr. et vous trouverez plus d'informations sur le site www.bip31.fr et sur le site www.afssaps.sante.fr.

La HAS suspend six recommandations
Décelant des faiblesses de forme dans la gestion des liens d'intérêts, la Haute autorité de santé (HAS) vient de suspendre six de ses recommandations de bonne pratique. Une suspicion de conflit d'intérêt d'un expert ou l'absence d'une ou plusieurs déclarations publiques d'intérêt a été constatée dans ces six cas. Les recommandations concernées sont signalées sur le site de la HAS comme étant « suspendues » l [Lire]

IVG : Mise en garde contre l'utilisation du produit MTP KIT
Ce produit ( Mifepristone and Misoprostol ) de la société CIPLA Limited est notamment vendu sur le site Eurodrugstore.eu sous la rubrique "birth control"1. Il s'agit d'un médicament illicite qui ne dispose d'aucune autorisation de mise sur le marché (AMM) octroyée par l'Afssaps après évaluation de la qualité, de la sécurité et de l'efficacité d'un médicament), ni d'autorisation d'importation sur le territoire français [Lire]

Assurances complémantaires, mutuelles
Des demandes parfois abusives

Le conseil national de l'Ordre des médecins attire l'attention des médecins sur les exigences abusives des mutuelles et assureurs complémentaires qui n'acceptent de rembourser aux patients les actes médicaux (pris en charge par l'Assurance maladie) qu'à la condition de disposer de la cotation précise de ces actes. [Lire] (CNOM)

21 septembre 2011
Journée Mondiale Alzheimer



  • "Approche interdisciplinaire des inégalités sociales de santé à La Réunion". Séminaire du 21 juin 2011 [Lire]
  • MDM France recherche un médecin pour sa mission à Mayotte [Lire]
  • Bulletin N° 1 du réseau de toxicovigilance de la Réunion [Lire]
  • Point épidémiologique du Réseau de surveillance des IST à la Réunion [Lire]
  • MG : une enquête sur votre pratique [Lire]
  • Sexologie Réunion vous propose trois formations [Lire]
  • ARS-INVS : Point épidémiologique sur les bronchiolites [Lire]
  • BVS Cire océan Indien n° 9/2011 [Lire]
  • ARS et INVS : partenariat "Veille sanitaire" à la Réunion et à Mayotte [Lire]
  • ARS : Appel à projets 2011, prévention et promotion de la santé [LIre]
  • EPU de La Fédération de Lutte contre les Infections Nosocomiales (FELIN) [Lire]
  • La santé d'abord [Les vidéos] Les complémentaires abandonnent le secteur optionnel
    L'Union nationale des organismes complémentaires d'assurance maladie (Unocam) a annoncé son retrait des discussions pour la création d'un secteur optionnel. « L'absence d'engagements concrets des pouvoirs publics dans la gestion du risque ne permet pas de réunir les conditions nécessaires à la mise en oeuvre du secteur optionnel au 30 septembre 2011 », explique l'Unocam, dans un communiqué. [Lire]

    L'appel des 123 pour une santé plus juste
    C'est un formidable pavé dans la mare électorale.
    Cinq éminents professeurs de médecine et experts en politique de santé publient un "Manifeste pour une santé égalitaire et solidaire" (Odile Jacob), co-signé par 123 personnalités du monde médical et de la société civile. Leur diagnostic est sévère : le modèle français est malade ; faute d'un traitement de choc, il est condamné. En exclusivité, l'"Obs" publie les extraits de cet appel. [Lire]

    Développement professionnel continu
    Les professionnels de santé à nouveau écartés du pilotage !

    La dernière mouture des projets de décrets bouleverse le pilotage du développement professionnel continu (DPC). Le ministère de la Santé souhaite confier la gestion administrative et financière du DPC à un groupement d'intérêt public (GIP) constitué de l'État et de l'assurance-maladie. Par la voix du CNPS, les professionnels de santé refusent d'être écartés de l'instance décisionnaire et demandent le rétablissement d'une organisation paritaire de la formation conventionnelle. [Lire]

    Bébé secoué
    Une forme mal connue de maltraitance aux conséquences irréparables
    Le syndrome du bébé secoué est un problème de santé publique aux conséquences souvent irréparables : il provoque des lésions du système nerveux central graves et parfois fatales. Dix à quarante pourcents des bébés secoués meurent des suites de ce traumatisme crânien infligé, la majorité des autres conservent des séquelles graves à vie.. Afin d'aider les professionnels de santé à mieux repérer et diagnostiquer ce syndrome, et de sensibiliser le grand public, une audition publique a été organisée. Celle-ci a abouti à la publication aujourd'hui de critères pour la conduite du diagnostic et de la protection des enfants [Lire]



    Dépassements d'honoraires : l'échec
    C'est davantage une confirmation qu'une surprise. Réuni lundi soir, le bureau de l'Unocam - l'organisme qui réunit les complémentaires santé - a considéré que les conditions n'étaient pas réunies pour s'engager dans le «secteur optionnel». Envisagé depuis des années, ce mécanisme censé restreindre les dépassements d'honoraires a enfin fait l'objet d'un accord entre médecins et Sécu en juillet. Les complémentaires, elles, avaient obtenu un délai jusqu'au 30 septembre pour donner leur réponse : ce sera non. [Lire]

    La lutte contre le tabac est-elle en sursis ?
    Grâce aux taxes sur les paquets de cigarettes, le Département récupère annuellement plus de 150 millions d'euros. "Un conflit d'intérêt manifeste" selon le Dr Mété qui l'empêche de lutter contre le tabagisme. Depuis deux mois, ils ne reçoivent plus de patchs pour aider leurs patients au sevrage tabagique. Ils craignent que le Département n'ait l'intention de supprimer leur financement. Mais la collectivité dément... [Lire] (clicanoo.re)

    Rougeole Métropole : 14 500 cas dont 6 décès, en 2011
    L'Institut de veille sanitaire publie les données actualisées de la surveillance de la rougeole en France. La troisième vague épidémique, qui a débuté en octobre 2010, s'est considérablement intensifiée en 2011 avec 14 500 cas notifiés, dont 6 décès.
    L'Académie nationale de médecine alerte sur la faiblesse de la couverture vaccinale et rappelle l'urgence du rattrapage vaccinal des jeunes. [Vaccination]

    « Centre de référence surdité infantile »
    Une coopération exemplaire à La Réunion

    La Réunion connaît un taux de surdités congénitales largement supérieur à la métropole (1 enfant /650 naissances contre 1/1000). Pour améliorer le diagnostic et la prise en charge des enfants, l'Agence de Santé Océan Indien (ARS-OI) a favorisé le rapprochement des compétences professionnelles mobilisables des secteurs médicosocial et sanitaire, par la création d'un Groupement de Coopération Sanitaire entre le Centre Hospitalier Félix Guyon de Saint-Denis et l'Institut Régional des Sourds et Aveugles de Marseille (IRSAM) implanté à La Réunion. [Lire] (ARS-OI)

    The Chikungunya Epidemic on La Réunion Island in 2005-2006
    A Cost-of-Illness Study

    Les coûts direct et indirects sont estimés à 43,9 millions €, soit 117 € par patient externe et 2 000 € par patient hospitalisé (coût moyen 1370 €). 60% sont directement attribués aux frais médicaux (Consultations, hospitalisations, tests biologiques et médicaments). L'absentéisme attribué à l'épidémie a été évalué à 112 400 journées de travail de 12 800 sujets soit un coût de 17,4 millions €. Les dépenses liées aux manifestations tardives et chroniques de la maladie (probablement modérées) et les conséquences économiques par exemple sur le tourisme, la restauration, les activités de loisir n'ont pas été prises en compte.
    Cette étude permet toutefois d'éclairer le coût-bénéfice des programmes de surveillance, de prévention et de contrôle des arboviroses. [Lire]

    Coqueluche : un "rattrapage" est nécessaire
    La coqueluche continue donc de frapper, parfois sous de nouveaux atours épidémiologiques, et pas seulement en France. Aux Etats-Unis, ce sont entre 8 000 et 25 000 nouveaux cas qui sont rapportés chaque année et, selon certains experts, l'infection a ré émergé au cours de cette dernière décennie sous l'aspect d'un des plus pressants problèmes de santé publique du pays.
    En France, la stratégie dite du cocooning est précisée dans les recommandations 2011 du BEH [Lire]

    Signature : engagement personnel du médecin
    La signature du médecin est sollicitée tous les jours afin d'attester, de certifier, de confirmer ou de décrire une situation, un état de santé…Sommes-nous vraiment conscients de toutes les conséquences individuelles et collectives de notre signature ?... De par notre signature, nous engageons une responsabilité non négligeable dans l'avenir de nos patients au sein de notre société… Mais sommes-nous toujours compétents pour assumer la responsabilité de notre signature ? Savons-nous refuser notre signature ? [Lire] (CNOM)

    Le Rivotril ® - clonazépam oral
    soumis à la réglementation des stupéfiants.

    Un arrêté publié au « Journal officiel » du 6 septembre soumet les médicaments à base de clonazépam (Rivotril) administrés par voie orale à des conditions particulières de prescription et de délivrance, en raison d'un risque de pharmacodépendance, d'abus et d'usage détourné. [Lire]

    Une opération chirurgicale extraordinaire
    Trois heures après avoir eu le poignet sectionné d'un coup de sabre par son ancien compagnon,
    Béatrice Niclin a subi une opération chirurgicale extraordinaire à l'hôpital Gabriel-Martin.
    Au terme de dix heures d'intervention, elle a récupéré sa main. [Lire] (clicanoo.re)

    Servier sous surveillance bien avant Médiator ®
    L'ensemble des médicaments des laboratoires Servier faisait bien depuis quelques années, l'objet d'une surveillance spécifique de la part des autorités européennes et françaises. Cette surveillance n'avait pas initialement, été diligentée comme une suite à l'affaire du Médiator®. Elle concernait le Protelos ® (et également le Vastarel ® ). [Lire]
    Voir sur Esculape [Protelos] et le [Vastarel]

    DGS Urgent
    Alerte botulisme métropole [Lire]



    Le dispositif d'indemnisation des victimes du benfluorex par l'ONIAM
    est en vigueur depuis le 1er septembre 2011.

    Seuls les dommages imputables au benfluorex (Médiator®, Benfluorex Qualimed®, Benfluorex Mylan®) sont de la compétence de l'ONIAM. Les voies de droit commun restent accessibles pour les personnes imputant leur dommage à une autre. Cette voie de règlement du litige est facultative. Il s'agit d'une procédure amiable, qui n'a donc aucun caractère juridictionnel. Ce dispositif est une alternative aux tribunaux. La voie contentieuse peut toujours être préférée. [Lire] (Oniam)

    Médecins du monde :
    "Des besoins de plus en plus accrus pour Madagascar"

    Depuis 20 ans, Médecins du monde océan Indien est au chevet de Madagascar. Amélioration des conditions de vie dans les prisons, gestion des risques et des catastrophes, opérations chirurgicales pédiatriques… les missions de la délégation réunionnaise sont d'autant plus cruciales que la Grande Île fait face à une crise budgétaire qui paralyse le système de soins [Lire] (clicanoo.re)

    ATTENTION !
    Risque épidémique de rougeole sur l'île
    15 cas déclarés en cette période de rentrée scolaire

    La rougeole est une maladie très contagieuse, à déclaration obligatoire.
    Elle ne nécessite pas un recours à l'hôpital mais des formes sévères peuvent être observées [Lire]

    Mediator : Servier flouait les médecins ?
    Aux médecins qu'il accuse aujourd'hui, le labo présentait, en 1980, le Mediator comme une réponse au risque du surpoids . Un document intitulé « Polysurchargé» le prouve.lire Les mêmes médecins à qui il essaie aujourd'hui de faire porter la responsabilité d'avoir prescrit le Mediator comme coupe-faim aux personnes en surpoids, alors qu'il était censé être prescrit pour le traitement du diabète. [Lire]

    Fusion CHD-GHSR
    Suite au scrutin du Conseil de surveillance du GHSR, la fusion avec le centre hospitalier de Bellepierre
    sera désormais étalée sur quatre années.
    Il s'agit après analyse d'un jugement sérieux, approprié et équitable qui apporte satisfaction"
    au conseiller général André Thien-Ah-Koon qui confie vouloir privilégier une assise légale au dossier de fusion.
    [Lire] (clicanoo.re)

    Opiramate - Epitomax ®
    Mise en garde sur le détournement hors AMM à visée amaigrissante

    L'Afssaps est informée du détournement de l'usage de l'Epitomax® vers une utilisation à visée amaigrissante. Cette utilisation en dehors des indications présente de nombreux risques. L'Afssaps rappelle que l'Epitomax ® doit être utilisé uniquement comme antiépileptique et comme antimigraineux. [Lire]

    21 septembre 2011
    Journée Mondiale Alzheimer



    Point épidémiologique Rougeole
    Intensification de la circulation virale

    Depuis la mise en évidence d'une circulation de la rougeole dans le sud de l'île 12 nouveaux cas de rougeole ont été signalés à la plateforme de veille et d'urgences sanitaires. Au total, depuis le 1er aout 2011 (semaine 31), 15 cas autochtones de rougeole ont été signalés, dont 11 biologiquement confirmés et 4 en attente de confirmation. [Lire] (CIRE/ARS/INVS)
    Pour en savoir plus : [www.ars.ocean-indien.sante.fr]

    Réforme avortée de la RCP
    Le Conseil constitutionnel a annulé les dispositions de la loi Fourcade relatives à l'assurance en RC ,des médecins libéraux, (mutualisation des risques pour les sinistres dépassant les 8 millions d'euros dès 2012 et fins des trous de garantie des praticiens après l'arrêt d'activité)
    Le BLOC (alliance des anesthésiologistes de l'AAL, des chirurgiens de l'UCDF et des obstétriciens du SYNGOF) se mobiliseront à l'automne... [Lire]

    Le DMP sur clé USB : le retour ?
    Le Conseil constitutionnel a donné son aval à cette formule plus économique que le DMP centralisé.
    Ce dispositif avait été introduit dans la loi dite «loi Fourcade» lors de son examen en première lecture à l'Assemblée nationale mais la proposition avait fait l'objet d'une saisine par les députés socialistes le 13 juillet dernier ; ceux-ci n'ont pas été suivis par le Conseil constitutionnel qui rend désormais possible «la possibilité d'expérimenter un dossier médical sur support portable» [Lire]
    Revoir : On a retrouvé le Dossier Médical Baladeur [Lire] (i-med.fr)

    Euthanasie : le statu quo ?
    Xavier Bertrand, le ministre de la Santé, défend l'actuelle législation sur l'euthanasie.
    Il souhaite l'organisation d'une « campagne active d'application » de la loi Leonetti [Lire]
    Revoir : Le Dr Nicolas B., 50 ans, est soupçonné d'euthanasie active sur au moins quatre patients âgés
    du service des urgences de l'hôpital de Bayonne. [Lire]
    La loi Léonetti [Lire]

    Anesthésie-Réa : Alerte pénurie de médicaments.
    Les anesthésistes - réanimateurs lancent une alerte: confrontés à la pénurie et à la disparition de médicaments essentiels, ils risquent de ne plus être en mesure de prendre en charge leurs patients. Souvent anciens, ces produits sûrs, aux effets documentés et au rapport bénéficerisque éprouvé ont pour point commun d'avoir un coût très faible et d'être tombés dans le domaine public... [Lire] (sfar.org)

    Violences conjugales
    Arnold Jaccoud, spécialiste des rapports familiaux estime que l'autorité publique ne joue pas son rôle dans l'endiguement des violences conjugales. Arnold Jaccoud s'est déjà longuement penché sur la problématique des violences conjugales à la Réunion. Dans un roman sociologique "Le dernier rhum", il vide son sac et appelle les institutions à endiguer ce phénomène en le traitant à la source. [Lire] (clinanoo.re)

    Euthanasie : un débat plus vif que mort
    Soupçonné d'avoir aidé à mourir quatre de ses patients, le docteur Bonnemaison vient -malgré lui- de relancer le débat sur l'euthanasie. Faut-il légaliser une pratique aujourd'hui qualifiée de crime ? La société française y semble prête. Le corps médical et la justice avancent avec davantage de prudence. Points de vue. [Lire] (clicanoo.re)
    A vous de voir [Lire] (esculape.com)

    Unions régionales des professionnels de santé
    Arrêté du 3 août 2011 portant constatation du nombre d'électeurs aux unions régionales des professionnels de santé (URPS) dont les représentants sont élus et du nombre de professionnels de santé en exercice dans le régime conventionnel pour les professions dont les représentants au sein des unions régionales des professionnels de santé sont désignés [Lire]

    Les femmes en surpoids ont été les plus nombreuses à prendre du Mediator
    Une nouvelle étude réalisée à partir de 2576 fiches de patients ayant pris du Mediator, confirme que ce médicament a été prescrit majoritairement en dehors de son autorisation de mise sur le marché (AMM). Les femmes en surpoids ont été les plus nombreuses à prendre du Mediator ... L'étude confirme également que les attaques des valves cardiaques augmentent avec la dose et la durée du traitement. Elle fait bien ressortir que certains médecins ont eu parfois la main très ­lourde. [Lire]

    Vigilance rougeole
    Le virus de la rougeole circule à La Réunion : trois cas ont été identifiés
    du 8 au 14 août 2011. Avec la rentrée, un risque de départ épidémique n'est pas à exclure.
    C'est pour cette raison que l'ARS diffuse ce soir un communiqué de presse pour inciter
    la population à vérifier son statut vaccinal auprès des professionnels de santé. [Lire]
    Le point épidémiologique sur la rougeole à La Réunion et à Mayotte [Lire]
    Un document "8 fausses idées" sur la rougeole [Lire]

    CMV responsable de l'HTA ?
    Le cytomégalovirus (CMV) serait à l'origine d'une majorité de cas d'hypertension artérielle (HTA) confirme à nouveau cette étude chinoise qui vient d'identifier et une expression spécifique des microARN et une surexpression du CMV chez les patients hypertendus. Ce lien entre l'infection à CMV et l'HTA, s'il est à nouveau confirmé, pourrait permettre le développement d'un vaccin et de nouveaux traitements de l'hypertension. Des conclusions publiées dans l'édition en ligne de la revue Circulation, de l'American Heart Association. [Lire] A suivre....

    Ramadan et diabète
    Le Coran exempte les personnes malades si la pratique du ramadan est susceptible de nuire
    à leur état de santé mais de nombreuses personnes diabétiques jeûnent et doivent être conseillées [Lire]

    Professionnels de santé, les fraudeurs n°1 ?
    Selon un rapport, les assurés ne représentent qu'une part minime des arnaques à la Sécu. En effet, ce sont les professionnels de santé qui fraudent le plus, loin devant les assurés. L'an dernier, le montant de ces fraudes a atteint 156,3 millions d'euros. Sur cette somme, environ 120 millions proviennent des professionnels. En tête du palmarès, les hôpitaux, qui sont à l'origine de plus de 70 millions d'euros de fraudes [Lire] (europe1.fr)


    [Lire]


    Partage de l'information médicale : place au débat national
    Structures de soins coordonnées de premier recours, dossier médical personnel (DMP), télémédecine… Comment échanger les informations médicales d'un patient entre les différents professionnels qui le prennent en charge ? [Lire]

    Les Britanniques enterrent leur "DMP" ?
    Le gouvernement de sa Gracieuse Majesté devrait abandonner son vaste projet de base de données centralisé de santé ou profit d'une gestion décentralisée des dossiers médicaux des patients britanniques. Après 9 années d'effort et plusieurs milliards de livres dépensées, le gouvernement suit les recommandations d'un rapport des Commons qui pointait du doigt le gouffre financier sans fond du projet. [Lire]

    Alerte/Infos Hépatite E
    Prévenir l'hépatite E chez les personnes susceptibles de développer une forme grave.
    Cette fiche résume les connaissances actuelles et les principales recommandations utiles [Lire]

    Le Conseil constitutionnel censure 30 articles de la loi Fourcade
    Il dirige ses griefs contre des articles de la loi qui constituaient des « cavaliers législatifs » c'est à dire des articles ou parties d'articles qui, introduits par amendement en première lecture, n'avaient pas de lien, même indirect, avec la proposition de loi initiale dont est issue la loi. Il a également censuré les dispositions qui avaient été introduites après la première lecture alors qu'elles n'avaient aucun lien avec les articles qui restaient en discussion à l'issue de celle-ci.. [Lire]

    Médiator : Après la tromperie, l'escroquerie.
    Selon Le Figaro, le parquet de Paris estime que le fait d'avoir mis et maintenu sur le marché, en le présentant comme un médicament à bénéfice thérapeutique (pour le diabète) une molécule qui n'était en réalité qu'un anorexigène pour bénéficier de la prise en charge par les régimes sociaux, est susceptible de constituer une escroquerie aux organismes sociaux. [Lire]

    Projet de loi sur les médicaments
    Des progrès, et des manques

    Le projet de loi comporte des avancées surtout en termes de transparence et de gestion des conflits d'intérêts par les agences. Mais plusieurs points importants sont absents, notamment le renforcement de la pharmacovigilance locale et la démonstration d'un progrèsthérapeutique pour obtenir l'autorisation de mise sur le marché ou un remboursement. [Lire] (Prescrire)

    Il est trop tôt pour la fusion des hôpitaux et la création d'un CHU ?
    La récente fusion du Centre hospitalier Félix-Guyon (CHFG) et du Groupement hospitalier Sud Réunion (GHSR) a marqué la dernière étape vers la création d'un CHU à la Réunion, prévue pour janvier 2012. Mais certains médecins s'y opposent, craignant de voir se monter un "CHU cocotiers". Parmi eux, José Guiserix, chef du service néphrologie au GHSR de Saint-Pierre et vice-président de la commission médicale d'établissement du GHSR, explique les raisons de la colère. [Lire]

    Médicament : c'est la pénurie ?
    L'alarme est sonnée. Le ministre de la Santé s'est indigné, ce matin sur les ondes d'Europe 1, de la pénurie presque chronique en pharmacie de certains médicaments.
    Selon lui, cette situation est due à une dérive du système qu'il faut à tout prix corriger [Lire]

    Les pharmaciens souffrent des ruptures de stocks
    Les pharmacies Françaises souffrent depuis longtemps des ruptures de stocks de plusieurs médicaments et elles sont confrontées à cette pénurie presque tous les jours. Selon des informations du Parisien, entre 160 et 370 des médicaments manquent dans les rayons sur plus de 5000 médicaments commercialisés. Ces pénuries sont, pour l'instant, bien gérées par les pharmaciens qui essayent de trouver des solutions aux patients. [Lire]

    Médicaments.
    Les prescriptions de Xavier Bertrand

    Le projet de loi «relatif au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé» sera examiné en septembre par le Parlement. Il a été présenté, hier, lors du dernier conseil des ministres. Il prévoit entre autres de rendre publics tous les liens entre l'industrie pharmaceutique et les agences sanitaires. [Lire]
    [BFMTV Vidéo]

    L'Union européenne fait le ménage dans les étiquettes alimentaires
    Les experts européens de la santé alimentaire ont passé au crible les étiquettes vantant des bienfaits pour la santé. Bruxelles veut établir en 2012 une « liste positive » d'allégations nutritionnelles autorisées dans l'Union européenne. [Lire]
    Le groupe scientifique de l'EFSA sur les produits diététiques, la nutrition et les allergies a évalué 2 758 allégations de santé fonctionnelles génériques portant sur des aliments, en vue de déterminer si elles reposaient sur des bases scientifiques solides. Les résultats des évaluations ont été favorables lorsque les preuves qui étayaient les allégations étaient suffisantes. Ceci fut le cas pour environ une allégation sur cinq...: [Lire] (EFSA)

    Communiqué Grippe (ARS)
    Le virus de la grippe circule toujours à La Réunion en cette période d'hiver austral.
    L'ARS-OI, la CGSS et et le RSI recommandent fortement aux personnes à risque de se faire vacciner.
    Afin de permettre aux personnes vulnérables de se protéger contre la grippe saisonnière pendant
    toute la période hivernale, la campagne de vaccinationse poursuit et durera jusqu?au 31 octobre 2011.
  • le communiqué associé à cette campagne [Lire]
  • le point épidémiologique sur la grippe, réalisé par la CIRE Océan Indien [Lire]
  • Grippe, grossesse et périnatalité [Lire]

    Tarification des praticiens avec ameli-direct.fr
    Ce nouveau site d'informations de l'assurance maladie introduit la transparence tarifaire. Les patients peuvent connaître le coût d'une prestation, choisir leur praticien et l'établissement de soins selon divers critères, et également connaître leur reste à charge final. [Lire]

    Alcoolisme : le baclofène va être officiellement testé
    Attendu par de nombreux malades et médecins, le premier essai clinique pour évaluer l'efficacité du baclofène (Lioresal) dans le traitement de la dépendance à l'alcool devrait débuter d'ici à quelques mois en France [Lire]

    ARS : six missions prioritaires de service public
    Le parlement a validé l'attribution des missions de service public aux établissements de santé par les ARS dans la proposition de loi Fourcade. La permanence des soins, les soins palliatifs, la lutte contre l'exclusion sociale, la prise en charge des personnes hospitalisées sans leur consentement en psychiatrie, les soins dispensés aux personnes détenues ou en rétention. Ce sont les six missions de service public qui devront faire l'objet d'une reconnaissance prioritaire par les Agences régionales de santé. (Source : impact-sante.fr)

    Dos d'Âne cherche médecin désespérément
    "Recherche un médecin pour Dos d'Âne". Ce n'est pas le titre d'une télé-réalité possessionnaise mais d'une publicité parue dans nos colonnes, hier. Depuis deux ans, ce petit bourg de 2 000 habitants n'a plus de généraliste. Cette fois, la municipalité a décidé d'employer les grands moyens. [Lire]

    Vigilance metformine
    A juste titre la metformine est largement utilisée dans le traitement du diabète de type 2.
    A propos d'un cas tragique, attention du risque d'acidose lactique en cas de gastro-entérite aigüe.
    Les patient doivent être informés de l'arrêt impératif du médicament. [Lire]

    Fusion des hôpitaux
    TAK dépose un recours
    )
    Les contestions suite au vote de la fusion du Groupe hospitalier sud Réunion (GHSR) et du CHD de Saint-Denis continuent de s'accumuler. [Lire]

    L'AFSSAPS maintient la suspension d'utilisation de la pioglitazone
    Malgré l'avis de l'Agence européenne du médicament (EMA), qui recommandait le maintien de la pioglitazone sur le marché, l'AFSSAPS a décidé de maintenir la suspension de l'utilisation de ce médicament en France. Le comité des médicaments à usage humain (CMUH) de l'EMA a estimé le 21 juillet que le rapport bénéfices/risques de la pioglitazone restait positif, malgré un léger sur-risque de cancers de la vessie.

    Retrait du Noctran® et de la Mépronizine®
    L'Afssaps ayant décidé de retirer l'autorisation de mise sur le marché (AMM) de Noctran ® et Mépronizine ®, deux médicaments indiqué dans le traitement des insomnies occasionnelles ou transitoires, ces mesures supposent une prise en charge des patients afin de prévenir ou limiter, à l'arrêt du traitement, un effet rebond ou un syndrome de sevrage.
    Arrêt des hypnotiques : CAT dans le contexte du retrait du Noctran ® et de la Mépronizine ® [Lire]

    PNNS et Plan obésité comportent des spécificités
    pour les départements ultramarins.

    Lancement conjoint du 3e Programme national nutrition santé (PNNS) et du Plan obésité 2010-2013 Au niveau régional, ce sont les ARS qui mettent en oeuvre les actions de santé publique définies dans le cadre du PNNS, en lien avec l'ensemble des acteurs concernés. A la demande du Président de la République, un plan obésité amplifie l'action du PNSS en mettant l'accent sur les personnes atteintes d'obésité dont la prévalence, stabilisée chez l'enfant aux environs de 3 %, est passée chez l'adulte de 8,5 % en 1999 à 15 % en 2010. L'augmentation de la prévalence de l'obésité concerne particulièrement les populations défavorisées et les formes graves. Un budget total de 210 millions d'euros a été accordé.
    Lancement du Plan obésité 2010-2013 : [Lire]
    Programme national nutrition santé - 2011-2015 [Lire]

    Convention médicale
    Un protocole majoritaire à valider

    Le texte se synthèse de la CSMF [Lire]

    Accord sur une nouvelle convention !!
    C'est la première fois qu'une convention est signée à la fois par la CSMF, le SML et MG France. Ces trois syndicats sont arrivés à un accord avec la cnamts dans la nuit de mercredi à jeudi. La nouvelle convention qui régira l'activité des médecins libéraux pendant cinq ans devrait être paraphée mardi prochain. Elle contient quelques innovations tarifaires pour les généralistes. Mais la question de l'option conventionnelle et de la taxe à la télétransmission devront être rediscutés à la rentrée [Lire]
    Dans la presse.... [Lire]

    Gardasil ®: Les CDC font aussi leur bilan
    Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) viennent de publier leur bilan sur les problèmes de santé identifiés, aux Etats-Unis, suite à la vaccination contre le HPV. La vaccination avec Gardasil ® a été suivie d'environ 1.500 effets indésirables considérés comme graves, sur 35 millions de doses distribuées- soit un taux de 4/1000- sans que les CDC puissent établir une relation causale entre vaccination et effets indésirables.
    En conclusion, les CDC recommandent toujours la vaccination contre le VPH pour prévenir la plupart des types de cancer du col utérin mais précisent poursuivre leur surveillance renforcée sur la sécurité de ces vaccins. [Lire]

    Mediator : les médecins mis en cause
    Jusqu'à présent, le laboratoire Servier était seul à être pointé du doigt dans le scandale du Mediator. Injuste pour l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam), qui gère le fonds d'indemnisation des victimes du Mediator. Il met en cause les médecins qui ont prescrit l'anti-diabétique à des patients en surpoids non diabétiques. [Lire]

    ETP, un gadget du Ministère de la Santé ?
    L'ETP c'est l'éducation thérapeutique du patient.
    Après avoir pris connaissance des Textes et Décrets du mois d'août 2010 régissant la mise en place de l'ETP, il semble qu'il s'agisse d'une nouvelle "usine à gaz" destinée à satisfaire divers groupes de pression qui espèrent en tirer profit. [Lire]

    Santé 2.0 émerge des réseaux sociaux
    Au côté du savoir médical, les réseaux sociaux de santé et les forums font émerger un nouveau savoir collectif, ou "profane" basé sur le vécu de la maladie. Internet est devenue la deuxième source d'information des Français en matière de santé après le médecin, a révélé en avril 2010 un sondage Ipsos pour le Conseil de l'Ordre des médecins. Un travail d'investigation et d'analyse centré sur trois pathologies (autisme, cancer, sida),a été mené par le CGIET. [Lire]

    France : Plus de 250.000 enfants en danger
    Ce 6è rapport de l'Observatoire National de l'Enfance en Danger (Oned) vient d'être remis au Gouvernement. Il fait état de plus de 250.000 mineurs mais aussi de 21.000 jeunes mineurs ayant du recourir à l'un des dispositifs d'aide à l'Enfance. Il fait apparaître aussi de grandes disparités dans les dispositifs mis en place d'un département à un autre, l'insuffisance de services de soutien à la parentalité face à un recours de plus en plus étendu aux contrats de responsabilité parentale. [Lire]

    Mutuelles : des conventionnements « expérimentaux » et « limités »
    La Commission mixte paritaire (CMP) du Parlement, vient d'adopter la proposition de loi dite Fourcade qui restreint fortement la liberté pour les mutuelles et les complémentaires, de passer des accords de conventionnement avec des professionnels de santé. [Lire]

    Présentation du projet PAPS
    La Plate-forme d'Appui aux Professionnels de Santé (PAPS) a pour objectif de proposer des informations et des services à tous les professionnels de santé, qui ont pour projet de s'installer ou sont déjà installés dans les départements français de l'Océan Indien : La Réunion et Mayotte. [Lire]

    La PPL Fourcade définitivement adoptée
    Les mesures que les médecins libéraux considéraient comme « vexatoires » dans la loi HPST partent aux oubliettes.
    L'opposition a, pour sa part, dénoncé un texte « fourre-tout », « électoraliste »,
    et déploré les concessions faites aux médecins au détriment de l'égalité d'accès aux soins [Lire]

    Vigilance méthotrexate
    Le méthotrexate par voie orale est notamment indiqué en France dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde active, le psoriasis de l'adulte et le traitement d'entretien des leucémies aigues lymphoblastiques. Quelle que soit l'indication, la prise de méthotrexate par voie orale s'effectue en une prise unique par semaine , et la posologie s'exprime en mg/semaine. [Lire]

    Le rapport Fourcade pour l'autonomie financière des ARS et des URPS
    Dans son rapport sur la mise en application de la loi HPST, le sénateur Jean-Pierre Fourcade se positionne en faveur d'un meilleur financement et d'une plus grande autonomie des agences régionales de santé (ARS). Elles pourraient alors définir des objectifs régionaux des dépenses d'assurance-maladie (Ordam) et favoriser des expérimentations intéressantes. Même recommandation pour les Unions régionales des professionnels de santé (URPS) : cela permettrait de "favoriser l'objectif de décloisonnement du système de soins" en "impliquant fortement les médecins hospitaliers et libéraux et les autres professionnels de santé dans l'élaboration de projets de santé de territoires".(Le Quotidien du Pharmacien - Impact Santé)

    Recours à l'IVG à La Réunion
    Si le nombre d'IVG pour 1 000 femmes reste stable depuis 2002, on observe cependant des disparités selon l'âge avec une augmentation du nombre des IVG chez les mineures, et des disparités géographiques. Selon la DREES, le nombre d'IVG pour 1 000 femmes âgées de 15 à 49 ans à La Réunion est toujours supérieur à celui de la métropole [Lire] (ORS-ARS)



    Article 22 : le retour des agréments mutualistes ?
    Avec cet article, les adhérents des assurances mutuelles de santé seront dirigés par elles vers les centres agrées qu'elles auront identifiés au préalable. L'assuré se verrait donc imposer le choix de son prestataire de santé. Les secteurs optique et dentaire sont ici les premiers visés mais le dispositif sera sans doute rapidement étendu à d'autres professions de santé. A vous de voir [Lire]

    CMU : Couverture maladie universelle
    Selon le rapport d'activité 2010 du fonds de financement de la protection complémentaire de la couverture universelle du risque maladie en métropole, les bénéficiaires de la CMU-C représentent 5,8% de la population (CNAMTS, RSI et MSA). Les départements d'outre-mer comptent pour 2,8% de la population, mais réunissent 13,2% des bénéficiaires. Le département de la Réunion compte 282.517 bénéficiaires avec une densité de 35,2% par rapport à la population, soit les plus forts effectifs et pourcentages pour l'ensemble du territoire.

    Décret n° 2011-827 du 8 juillet 2011
    modifiant le mode de nomination des membres
    de l'Union nationale des professionnels de santé

    JORF n°0159 du 10 juillet 2011 [Lire]

    Convention médicale
    Tout se jouera le 20 juillet

    L'Assurance-maladie et les syndicats de médecins libéraux (CSMF, SML, MG-France, FMF et le BLOC) ont poursuivi les négociations, ce jeudi, en vue de signer une convention médicale pour les cinq prochaines années. Cette nouvelle séance de discussion a permis à la CNAM de peaufiner la rédaction des 6 titres et des 21 annexes qui doivent être soumis à signature des médecins le 20 juillet. [Lire]

    L'assurance-maladie propose un plan de 2,2 milliards d' euro d'économies en 2012
    L'assurance-maladie vient de présenter au gouvernement un ensemble de 26 propositions devant permettre de générer 2,2 milliards d' euro d'économies supplémentaires en 2012. Elle préconise ainsi une baisse du prix de certains produits de santé (génériques, médicaments dispensés à l'hôpital, prothèses de hanche ou de genou...) pour 730 millions d' euro d'économies ; un meilleur encadrement des prescriptions médicales en matière d'arrêts de travail et de séances de kinésithérapie (500 millions) ; un rapprochement des tarifs hospitaliers publics et privés (200 millions) ou encore le remboursement de frais médicaux par les assurances auto lorsque leurs assurés sont responsables d'un accident (300 millions)... [Lire]

    Médecins : voila les bons points ?
    Le principe du paiement au forfait et à la performance a été proposé hier par l'assurance-maladie
    aux syndicats pour mieux rémunérer les médecins libéraux (SIC).
    Le paiement à l'acte demeurerait le principe essentiel de l'exercice libéral mais vingt-sept objectifs peuvent rapporter des "points. Tenir une synthèse annuelle informatisée du dossier d'un patient rapporterait 100 points, équiper son cabinet en matériel informatique permettant de transmettre les feuilles de soins de façon électronique, 50 points, vacciner plus de 75% des patients de plus de 65 ans donnerait 20 points, obtenir un dépistage du cancer du col de l'utérus à au moins 80% de ses patientes, 35 points, prescrire des génériques rapporterait 60 points, etc...
    A la fin de l'année, ces points seraient convertis en euros mais rien n'a été chiffré...

    Victimes d'inceste : mieux repérer pour mieux protéger
    Près de 2 millions d'adultes pourraient avoir été victimes d'un inceste pendant leur enfance alors que seulement 15 000 nouveaux cas de violences sexuelles sur mineur sont constatés chaque année. Un nombre considérable d'incestes ne seraient ni repérés ni signalés aux autorités en charge de la protection des victimes. [Lire] (HAS)

    Ouverture des 26 Plates-formes d'Appui aux Professionnels en Santé (PAPS)
    Instaurées par la loi HPST , les PAPS ont pour objectif d'informer et de faciliter l'orientation des professionnels de santé, en exercice ou en formation, sur les services proposés par les différents acteurs en région et de les accompagner aux différents moments clés de leur carrière. Les 26 sites internet régionaux, qui constituent un des volets du dispositif, s'ouvrent le 1er juillet dans leur première version.
    L'adresse du site régiional sera www.ocean-indien.paps.sante.fr"
    Communiqué de presse : [Lire] - Dossier de presse : [Lire]

    ANSM : Agence nationale de sécurité du médicament.
    L'Agence de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) change de nom pour devenir l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Les membres des commissions seront moins nombreux (aujourd'hui, l'Agence compte 1000 salariés et 2000 experts) et leurs mandats seront limités. On ne pourra plus être expert à vie... [Lire]

    Médecins : voila les bons points ?
    Le principe du paiement au forfait et à la performance a été proposé hier par l'assurance-maladie
    aux syndicats pour mieux rémunérer les médecins libéraux (SIC).
    Le paiement à l'acte demeurerait le principe essentiel de l'exercice libéral mais vingt-sept objectifs peuvent rapporter des "points. Tenir une synthèse annuelle informatisée du dossier d'un patient rapporterait 100 points, équiper son cabinet en matériel informatique permettant de transmettre les feuilles de soins de façon électronique, 50 points, vacciner plus de 75% des patients de plus de 65 ans donnerait 20 points, obtenir un dépistage du cancer du col de l'utérus à au moins 80% de ses patientes, 35 points, prescrire des génériques rapporterait 60 points, etc...
    A la fin de l'année, ces points seraient convertis en euros mais rien n'a été chiffré...

    Victimes d'inceste : mieux repérer pour mieux protéger
    Près de 2 millions d'adultes pourraient avoir été victimes d'un inceste pendant leur enfance alors que seulement 15 000 nouveaux cas de violences sexuelles sur mineur sont constatés chaque année. Un nombre considérable d'incestes ne seraient ni repérés ni signalés aux autorités en charge de la protection des victimes. [Lire] (HAS)

    Ouverture des 26 Plates-formes d'Appui aux Professionnels en Santé (PAPS)
    Instaurées par la loi HPST , les PAPS ont pour objectif d'informer et de faciliter l'orientation des professionnels de santé, en exercice ou en formation, sur les services proposés par les différents acteurs en région et de les accompagner aux différents moments clés de leur carrière. Les 26 sites internet régionaux, qui constituent un des volets du dispositif, s'ouvrent le 1er juillet dans leur première version.
    L'adresse du site régiional sera www.ocean-indien.paps.sante.fr"
    Communiqué de presse : [Lire] - Dossier de presse : [Lire]

    ANSM : Agence nationale de sécurité du médicament.
    L'Agence de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) change de nom pour devenir l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Les membres des commissions seront moins nombreux (aujourd'hui, l'Agence compte 1000 salariés et 2000 experts) et leurs mandats seront limités. On ne pourra plus être expert à vie... [Lire]

    Débat public Santé Environnemen
    Pollution, eau potable, cadre de vie :

    L'Agence de Santé Océan Indien (ARS-OI) et la Direction de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DEAL) organisent un débat public sur la santé et l'environnement à la Réunion le 7 juillet 2011, au Conservatoire de musique de Saint- Benoît. [Lire]

    L'Assurance-maladie soumet aux médecins son projet de convention
    L'Union nationale des caisses d'assurance-maladie (UNCAM) a remis aux syndicats de médecins libéraux, ce jeudi après-midi, son projet de convention médicale. En l'absence des organismes complémentaires (UNOCAM), les partenaires examineront au fil de trois séances ce document d'une centaine de pages. [Lire] (quotimed.fr)

    Des couacs au concours de médecine
    Deux étudiants de médecine ont été considérés à tort comme "recalés"
    à cause d'un traitement automatique des résultats... [Lire] (clicanoo.re)

    Les sénateurs adoptent définitivement la suppression des déclarations d'absences
    Les sénateurs ont voté vendredi la suppression des déclarations obligatoires d'absences programmées pour les médecins libéraux dans la proposition de loi Fourcade modifiant la loi portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires (HPST).

    Noctran ® : fin d'AMM
    L'Afssaps a décidé de retirer l'Autorisation de Mise sur le Marché de la spécialité NOCTRAN° à compter du 27 octobre 2011.
    L'Afssaps recommande aux patients actuellement traités par Noctran® de ne pas arrêter leur traitement sans avis médical et de contacter leur médecin, qui dispose donc de quelques mois pour les orienter, le cas échéant, vers une autre option thérapeutique.

    L'Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie honore ses premiers diplômés.
    Créé en septembre 2008 en partenariat avec le Conseil Régional, l'Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie a permis à ces jeunes de la Réunion d'avoir accès à une formation dont le nombre de places est limité sur le territoire national. Aujourd'hui, 3 ans après, les étudiants admis recevront le vendredi 8 juillet 2011.une attestation de réussite pour leur Diplôme d'Etat, qui leur permettra de concrétiser leur projet professionnel. [Lire]

    DNID : la pandémie
    Selon une étude parue dans le Lancet, le nombre de diabétiques est passé de 153 millions en 1980 à 347 millions en 2008. Chaque année, plus de 3 millions de personnes à travers le monde décèdent des suites de cette maladie. Le plus inquiétant pour les chercheurs, c'est que l'épidémie touche maintenant l'ensemble de la planète dont 138 millions vivent en Chine et en Inde et 36 millions aux Etats-Unis et en Russie. D'après les conclusions de cette étude, les principales causes de cette augmentationsont le vieillissement de la population, l'augmentation du nombre d'humains sur Terre, mais surtout l'accroissement du nombre de personnes en surpoids ou obèses.
    Rappel : 17,5% de diabétiques à La Réunion 5 fois plus qu'en métropole (2,9%) [Lire]

    Des nouveaux locaux pour la psychiatrie du GHSR.
    Le Centre Hospitalier Régional de La Réunion site du GHSR inaugure les nouveaux locaux du secteur 04 de la psychiatrie adulte. Le nouveau bâtiment compte 25 lits d'hospitalisation complète dont 1 chambre d'isolement et 4 chambres sécurisées. Les locaux accueillent plusieurs salles d'activités, dont une balnéo et une salle de pratiques d'activités physiques. La visite de la structure montre la priorité recherchée : le confort et le bien être des patients souvent hospitalisés pour une longue durée. [Lire]

    Pas de professionels de santé sous contrat ?
    Les sénateurs ont supprimé l'article 22 d'une proposition de loi portant modification de la loi n°2009-879 du 21 juillet 2009, dite Loi HPST. Grâce à ce fameux article 22, dit loi Fourcade, les mutuelles auraient eu le droit de nouer des relations contractuelles avec différents professionnels de santé, individuellement ou dans le cadre de réseaux. En clair, elles auraient pu offrir à leurs adhérents la possibilité d'être mieux remboursés s'ils consultaient des professionnels 'sous contrat', que des professionnels 'hors contrat'. [Lien]

    Le président de la cnamts veut que les médecins déclarent leurs congés
    Michel Régerau, président du conseil de la Cnamts vient d'écrire au président du Sénat, un courrier dans lequel il demande à la Haute Assemblée de revenir sur l'essentiel les concessions faites dans ce texte aux professionnels libéraux de santé: retrait du volet coercitif des contrats santé solidarité, affirmation du caractère non opposable des Sross ambulatoire et suppression des déclarations de congés obligatoires. Il incite également les sénateurs à rester fermes sur la disposition qui rétablit la taxation des feuilles de soins

    Les hypertendus sévères hors ALD
    Suite au décret paru au Journal officiel du 26/06/2011 l'hypertension artérielle sévère sera retirée de la liste des affections de longue durée (ALD 12). Cette modification ne concernera pas les malades souffrant d'hypertension actuellement déjà pris en charge dans le dispositif ALD. Le ministre a souligné que cette modification est intervenue pour suivre un avis "scientifique" rendu par la Haute autorité de santé (HAS). Il a noté que les nouveaux cas d'hypertension artérielle liés à un risque coronarien grave continueront à être pris en charge à 100% Actuellement 344 000 personnes, sur les 7 millions de personnes souffrant d'hypertension artérielle, sont ainsi prises en charge à 100% ».

    Le délégué d'un laboratoire ne pourra plus voir un médecin seul.
    Le ministre de la Santé veut interdire la visite médicale dans un cadre individuel, dans lequel le délégué du laboratoire a rendez-vous avec un seul médecin. « Dans un premier temps, une expérimentation sera conduite à l'hôpital, où le visiteur médical rencontrera plusieurs professionnels de santé à la fois. Ultérieurement, la réforme pourra être envisagée pour les médecins de ville », a annoncé hier le ministre. [Lire]

    Médicament : la réforme Bertrand recueille le consensus ou presque
    Le Dr Hélène Frachon qui applaudit des deux mains, le député socialiste Gérard Bapt qui n'hésite pas à parler d'un texte essentiel, la CSMF qui se félicite que les prescripteurs aient été entendus, la Mutualité qui approuve la plupart des dispositions et même les industriels du médicament qui mesurent leurs critiques : rarement projet aura suscité une telle unanimité ou presque et Xavier Bertrand ne peut que se réjouir de l'accueil de sa réforme du médicament. [Lire] (Quotimed.fr)

    La réforme du médicament
    Xavier Bertrand, ministre du travail, de l'emploi et de la santé et Nora Berra, secrétaire d'Etat chargée de la santé, ont présenté lors d'une conférence de presse la réforme du médicament. Celle-ci s'appuie sur 3 piliers :
    1/ La prévention des conflits d'intérêts - La transparence des décisions
    2/ Un doute qui bénéficie systématiquement aux patients
    3/ Des professionnels de santé mieux formés et informés - Des patients bien informés [Lire]

    ARS : La vaccination antigrippale est vivement recommandée
    En ce début d'hiver austral, les médecins constatent, à La Réunion, une augmentation des consultations pour syndrome grippal au dessus des moyennes saisonnières. Les passages aux urgences pour syndrome grippal sont également en augmentation. [Lire]
    Revoir les modalités de la Vaccination contre la grippe saisonnière 2011 [Lire]

    Dons d'organes
    "Pour sauver des vies, il faut l'avoir dit."

    A l'occasion de la 11ème Journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe, l'Agence de la biomédecine rappelle que les donneurs doivent informer leurs proches de leur choix, ils pourront ainsi en témoigner auprès des équipes médicales. [Lire] et/ou être porteur d'une carte de donneur [Lire]
    Comment fonctionne le don d'organe [Lire]

    IGAS : Rapport sur la pharmacovigilance et gouvernance de la chaîne du médicament
    Un chambardement s'annonce ? Un séisme même ??.
    Quelques mois à peine après l'enquête sur les causes du scandale du Mediator, l'IGAS avance des solutions pour réformer la politique du médicament en France....Il propose en conséquence une réforme d'envergure de la pharmacovigilance, une reconstruction de notre politique du médicament et un positionnement nouveau de notre pays dans le concert européen, réformes tout entières ordonnées autour d'un objectif de protection et de promotion de la santé publique.[Rapport IGAS - Synthèse]

    ARS : Label « 2011, année des patients et de leurs droits »
    L'année 2011 a été consacrée " Année des patients et de leurs droits ". Trois grands thèmes de travail ont été lancés par le ministère de la santé en fin d'année 2010 afin d'établir des propositions d'actions à engager pour faire vivre les droits des patients, assurer la bientraitance dans les établissements de santé et accompagner les évolutions du système de santé, dans le respect des droits des patients. [Lire]

    Les entretiens de Bichat 2011
    28 septembre au 1er octobre Vous y trouverez toutes les informations concernant les Entretiens de Bichat
    (programme, bulletin d'inscription, informations pratiques, quizz, publications du mois...). [Lire]

    Communiqué
    La délégation réunionnaise de SAF France organise une conférence sur
    "Les enjeux sociétaux de la prévention de l'alcoolisation fœtale."
    le 28 juin 2011 à 17:30 H à l'IUT de Saint-Pierre [Lire]

    L'IGAS dynamite le système actuel du médicament
    Pas de mesurettes mais un véritable tremblement de terre. Les propositions de réformes du système du médicament proposées par l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) ne font pas dans la demi-mesure. Et elles ne sont pas tendres avec le système actuel et préconise aussi la fin de la visite médicale. L'IGAS propose, à la place, la constitution d'un organisme public d'information sur le médicament, « filiale commune de l'AFSSAPS, de la HAS et de l'assurance-maladie ». Un organisme qui aurait également pour tâche d'informer les patients. [Lire]

    La santé en tant que compétence
    Le rôle des collectivités territoriales en matière de santé, envisagée en tant que compétence, peut être qualifié de résiduel.
    Cela ne signifie pas qu'il soit négligeable, bien au contraire : comme l'a démontré la dernière campagne de vaccination contre la grippe H1NI (SIC), pour laquelle l'État les a formellement mises à contribution, une véritable action de proximité ne peut être menée sans la collaboration des collectivités territoriales. [Lire] (senat.fr)

    Dispositif opérationnel ORSEC départemental
    Disposition spécifique : Lutte contre la dengue et le chikungunya [Lire]

    Atlas de la démographie médicale française 2011
    Les jeunes médecins invitent leurs confrères à s'installer en libéral

    Le Conseil National de l'Ordre des Médecins présente la cinquième édition de l'Atlas de la démographie médicale, réalisé à partir des chiffres du Tableau de l'Ordre au 1er janvier 2011. En dépit d'une hausse du nombre des médecins nouvellement inscrits, les indicateurs soulignent l'écart croissant entre les médecins entrants et sortants. Cette année, alors que le désintérêt de l'ensemble de la profession pour l'exercice libéral se maintient, le CNOM a réalisé deux études qualitatives : l'une auprès des jeunes médecins ayant choisi l'exercice libéral et l'autre auprès des médecins ayant dévissé leur plaque au cours de l'année 2010. [Lire]

    la Clinique Jeanne d'Arc ouvre
    un service de chimiothérapie ambulatoire.

    En 2010, la clinique Sainte Clotilde 33 % des patienst en cancérologie viennent de l'Ouest. Afin de renforcer la qualité des prises en charges de ses patients et d'être au plus près d'eux, le groupe de santé Clinifutur ouvre à la Clinique Jeanne d'Arc un service de chimiothérapie ambulatoire. 3 jours par semaine, ce service accueillera, à partir du 14 juin 2011, des patients pris en charge pour des séances de chimiothérapie selon des protocoles de soins plus ou moins lourds. [Lire]

    Site du GHSR : la Cancéro remise à neuf.
    Le Centre Hospitalier Régional de La Réunion site du GHSR inaugure les nouveaux locaux du Pôle de Soins en Cancérologie et ses nouveaux accélérateurs de particules. Le service d'hématologie-oncologie et le service de radiothérapie-curiethérapie bénéficient depuis peu de bâtiments flambant neufs, permettant aux soignants de disposer d'une surface de 4915 m2 [Lire]

    Pole sanitaire Ouest
    Le feu vert de l'État repoussé à septembre

    Tous les acteurs de soins du territoire Ouest se sont rencontrés mercredi lors d'un forum, sous l'égide du groupement sanitaire Ouest. La décision de la commission nationale de validation était attendue ce mois-ci. Elle a finalement été reportée à septembre. [Lire]

    Les hôpitaux en guerre contre le cancer
    Entre 2005 et 2007, 944 décès liés aux différents cancers ont été enregistrés en moyenne sur l'ile, selon une étude de l'observatoire régional de santé datant de 2009. Pour faire face à ce fléau, les hôpitaux réunionnais se sont organisés. Il existe aujourd'hui 8 pôles de cancérologie dotés de matériaux à la pointe de la technologie. Une nécessité sur une île où le nombre de cas de cancer croît de façon inquiétante. [Lire]

    Chaque année, le don du sang sauve près de 7 000 malades
    Les Réunionnais ont la réputation d'être généreux. Pourtant, ils sont deux fois moins nombreux à donner leur sang comparé à la moyenne nationale. Les stocks de quelques groupes sanguins se retrouvent alors à un niveau critique à certains moments de l'année. Un point sur la situation à la Réunion avec le Dr François Schooneman, directeur de l'établissement français du sang (EFS) Réunion, à l'occasion de la journée mondiale du don du sang qui s'est déroulée hier. [Lire] (clicanoo.re)

    Risque de syndrome hémolytique et urémique
    en lien possible avec la consommation de steaks hachés

    Les autorités sanitaires ont été informées le 14 juin 2011 de la survenue de cas groupés de syndrome hémolytique et urémique chez 7 enfants âgés de 20 mois à 8 ans et résidant dans le nord de la France. Un lien épidémiologique a été mis en évidence entre la survenue de ces cas chez des enfants et la consommation de steaks hachés de boeuf surgelés évoquant une contamination par Escherichia coli sécréteur de shigatoxines. [Lire]

    Conflits d'intérêts autour de la maladie d'Alzheimer
    La Haute Autorité française de santé (HAS), qui élabore les recommandations référentielles de bonnes pratiques médicales, a annoncé qu'elle retirait celles sur la maladie d'Alzheimer. La recommandation concernant la maladie d'Alzheimer étant mise en cause dans une procédure similaire au Conseil d'État, initiée par le Formindep (Association pour une formation et une information médicales indépendantes), la HAS a décidé de la retirer d'elle-même.
    Revoir : Quelle place pour les anticholinestérases dans la maladie d'Alzheimer ? [Lire]

    La première année de médecine sera au Moufia et au Tampon
    La Paces (première année commune aux études de santé) sera organisée simultanément
    sur les deux campus, afin d'absorber les quelque 800 à 1 000 étudiants attendus pour cette rentrée 2011. [Lire]

    Présentation du SSIAD et de l'UMSSA du CIAS
    SSIAD = Service de Soins Infirmiers à Domicile
    UMSSA =Unité Mobile de Soins Spécialisés Alzheimer [Lire]

    Reprise de l'activité de greffe rénale à La Réunion
    Le 9 juin 2011, la Commission spécialisée de l'organisation des soins a rendu un avis favorable à l'unanimité à la délivrance de l'autorisation de greffe rénale adulte au Centre Hospitalier Félix Guyon, assortie de conditions. Cet avis constitue une étape nécessaire à la décision de reprise de l'activité de greffe rénale à La Réunion ,qui sera prise par l'Agence de Santé Océan Indien .[Lire]

    INVS : Le nouveau site internet
    L'Institut de veille sanitaire (InVS) a mis en ligne son nouveau site Internet : www.invs.sante.fr.
    Plus de 4 000 publications sont ainsi mises à disposition sur ce site (rapports et synthèses, articles scientifiques, BEH, bulletins… accessibles depuis la base documentaire de l'InVS) ; elles seront dorénavant téléchargeables, imprimables, et configurées pour être envoyées par courriel ou partagées sur des réseaux sociaux.

    Suspension de l'utilisation des médicaments contenant de la pioglitazone
    (Actos®, Competact®)

    L'Afssaps a décidé aujourd'hui de suspendre l'utilisation en France des médicaments contenant de la pioglitazone (Actos® et Competact®), sur avis de la Commission d'Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) et de la Commission Nationale de Pharmacovigilance. En effet, les résultats de l'étude réalisée par la CNAMTS, à la demande de l'Afssaps, qui viennent d'être rendus publics confirment une faible augmentation du risque de cancer de la vessie chez les patients traités par pioglitazone. [Lire]

    Développement de la prescription
    de thérapeutiques non médicamenteuses validées

    HAS Avril 2011
    L'analyse menée par la HAS à la demande de la Direction de la sécurité sociale porte sur le développement de la prescription de thérapeutiques non médicamenteuses dont la validité est reconnue en France. Elle vise à identifier les freins organisationnels, économiques, socioculturels et symboliques qui existent sur le terrain. La levée des freins doit alors créer les conditions propices à la prescription de thérapeutiques non médicamenteuses ; des voies d'amélioration du système de santé sont proposées dans ce sens. [Lire]

    Données sur la mortalité 2000 - 2008
    Principales cause de décès et évolution

    Les taux de décès sont constamment plus élevés chez les hommes. La surmortalité masculine est particulièrement marquée pour certains cancers :
    VADS (sex-ratio de 5,9), vessie (4,9), poumon (4,2), foie (3,7), et pour le suicide (3,3).
    On notera l'explosion des cancers pulmonaires chez les femmes [Lire]

    Nizoral - kétoconazole :C'est fini
    L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) souhaite vous informer qu'après évaluation de données cumulées de sécurité d'emploi, le profil bénéfice/risque de NIZORAL (kétoconazole) 200 mg comprimé est jugé défavorable dans la prise en charge des infections fongiques (infections systémiques/viscérales, sous-cutanées et superficielles).
    l'Afssaps a décidé de suspendre l'AMM et donc l'utilisation de NIZORAL en France en tant qu'antifongique. Dans le syndrome de Cushing, une évaluation du rapport bénéfice/risque de ce médicament est en cours en tenant compte de la sévérité de la maladie et des options thérapeutiques limitées. [Lire]

    Le CHR signe son contrat Performance avec l'ARS-OI et l'ANAP
    Le contrat Performance prévoit 11 pistes de travail axées prioritairement sur l'amélioration concrète de la qualité et de la sécurité des soins aux usagers. Il vient renforcer le rapprochement des deux sites dans le cadre de la fusion et préparer le CHR à intégrer une dimension universitaire pour devenir un Centre hospitalier Universitaire (CHU). [Lire]

    Infections à Escherichia coli producteurs de shiga-toxines
    Le point INVS au 3 juin 2011 [Lire]
    La source de l'infection n'est toujours pas connue. Pour l'instant, les graines germées (haricot, soja, brocoli, pois chiche, luzerne et radis) suspectées ce week-end sont en sursis. Lundi, les premiers tests effectués sur un lot de graines en provenance d'une ferme bio allemande de Basse-Saxe, près de Hanovre, dont les produits sont commercialisés dans le nord de l'Allemagne, se sont révélés négatifs [Lire]

    Alerte cornichons
    Le 31 mai, l'Organisation mondiale de la santé a intégré les téléphones portables à sa liste de produits «potentiellement cancérogènes». Ils figurent désormais dans la même catégorie que le très controversé DDT, les gaz d'échappement et les pickles, ces petits légumes macérés dans du vinaigre (cornichons, carottes, chou-fleur, etc.). [Lire]

    Report au 14 juin de l'épreuve annulée des étudiants en médecine
    L'ultime épreuve de milliers d'étudiants en 6e année de médecine, annulée le 1er juin à la suite d'erreurs et de problèmes techniques, se déroulera le 14 juin. Le centre national de gestion (CNG) chargé de l'organisation des concours sous la tutelle du ministère de la Santé a tranché, alors que les étudiants font part depuis trois jours de leurs vif mécontentement. [Lire]

    L'ARS-OI dresse un état des lieux
    des professions de santé à la Réunion

    On dénombre à La Réunion au 1er janvier 2011, 10 301 professionnels de santé et 735 remplaçants. Les infirmiers sont les plus représentés (5 351), suivis par les médecins généralistes (1 154) et les masseurs-kinésithérapeutes (1 027). Les libéraux sont, de manière générale, plutôt sous représentés dans le territoire Nord-est. Ils sont concentrés dans les grandes villes ou à proximité, dans une moindre mesure, les professionnels de proximité comme les infirmiers ou les généralistes, connaissent une répartition assez uniforme. [Lire]

    .
    Campagne « Klamy koi ? Chlamydiae »
    À La Réunion Le nombre de personnes porteuses des chlamydiae chez les femmes et les hommes jeunes ayant eu des rapports sexuels, est de 8 à 10% à La Réunion, contre 5 à 8% en France métropolitaine et cette fréquence est en augmentation ces dernières années. Ces chiffres alarmants des IST amènent au constat qu'il faut changer les comportements à risques et sensibiliser en urgence la population sur une maladie discrète et silencieuse, mais répandue : les infections à chlamydiae [Lire]
    .

    Les spots TV de la Campagne
    « Klamy koi ? Chlamydiae »

    --

    l'OMS juge l'usage du téléphone portable
    "peut-être cancérogène" (classe 2b)

    Les experts ont estimé que s'il existait un lien possible pour les gliomes et les neurinomes de l'acoustique, il n'était pas possible de tirer des conclusions pour les autres types de cancer. Le groupe de travail n'a pas quantifié le risque. Selon le Pr Lasfargues, il se base sur l'étude Interphone qui a étudié un usage du portable jusqu'en 2004 et a montré une augmentation de 40 % du risque de gliomes chez les plus gros utilisateurs (à l'époque définis comme utilisant l'appareil pendant en moyenne 30 minutes par jour pendant 10 ans). [Lire]
    Les concombres, les parabens, etc...
    Faut-il donc avoir peur de tout ??


    Les enjeux d'un Centre Hospitalier Universitaire à La Réunion
  • Une réponse aux besoins de santé des réunionnais
  • Un enjeu pour la formation des professionnels de santé
  • Un enjeu de recherche et de réponse aux spécificités régionales de santé
  • Un enjeu pour l'ensemble de l'Océan Indien
    [Dossier de presse]

    Infections à STEC : la source reste un mystère
    Les concombres espagnols ne sont peut-être pas en cause dans l'épidémie d'infections à Escherichia coli producteurs de shiga-toxines (STEC) qui sévit actuellement en Europe. Lisa King, épidémiologiste à l'Institut de Veille sanitaire (InVS) nous faisait part de ses doutes en la matière. Les autorités sanitaires européennes rappellent que la source de la contamination n'a toujours pas été identifiée.
    Nous savons juste qu'il s'agit d'un produit d'origine végétale. [Lire]
    A la Réunion les autorités sanitaires tiennent à rester vigilantes. La CIRE a mis en place un système de veille et tous les professionnels de santé ont été avertis. Ils doivent signaler tout cas de diarrhée sanglante chez un patient ayant séjourné en Allemagne au cours des 15 derniers jours, [Lire]

    Alerte E. coli producteur de shigatoxines
    L'épidémie d'infections à E. Coli producteur de shigatoxines en cours en Allemagne.
    Il est notamment demandé aux médecins libéraux de signaler à la plateforme de veille et d'urgence sanitaire de l'ARS OI
    tous les cas de diarrhée sanglante ou de syndrome hémolytique et urémique chez des patients
    ayant séjourné en Allemagne dans les 15 jours précédant le début des symptômes. [Lire]

    La baisse du taux de remboursement de 35 à 15 % annulée ?
    Le Conseil d'État a annulé l'article du décret du 5 janvier 2010 créant le taux à 15 % et prévoyant la prise en compte des avis de la Haute Autorité de santé (HAS) antérieurs à la publication de ce décret, explique en substance le ministère de la Santé. Le Conseil d'État a « en conséquence, également annulé les décisions du directeur général de l'UNCAM prises sur cette base pour les laboratoires* ayant déposé un recours », ajoute-t-il. La décision entrera en vigueur le 1er novembre 2011. Mais le ministère prévient d'ores et déjà que « le gouvernement prendra toute disposition pour que la HAS puisse réévaluer les médicaments concernés avant cette échéance ». (www.quotipharm.com)

    Testing Day le mercredi 1er Juin 2011
    Dépistage anonyme et gratuit à Saint-Denis du VIH/sida, de la syphilis et des hépatites B et C,
    organisé par l'association RIVE et le Service d'immunologie du CHR de Bellepierre [Lire]

    Tabagisme à la Réunion
    500 décès en moyenne chaque année directement liés au tabagisme
    : soit 14% de l'ensemble des décès sur l'île avec près de 200 décès prématurés (avant 65 ans).
    La tabagisme est la 1ère cause de mortalité par cancer avec surmortalité masculine et surmortalité régionale chez les femmes [[Lire]
    31 mai, Journée mondiale sans tabac [Lire]
    Dans le JIR, le Dr David Mété, chef du service d'addictologie à l'hôpital de Bellepierre fait le point sur les méfaits du tabac [Lire]

    Vaste programme !!
    L'engagement conventionnel commun de la CSMF et du SML : liberté, qualité, accessibilité. les deux syndicats proposent outre le CS à 25 euros la mise en place d'un nouveau type de contrat qui pourrait apporter à ses signataires un supplément de rémunération annuel de 12 à 15 000 euros, soit au moins 20 % de leur revenu mensuel. Ce système, dans lequel les médecins seraient libres d'entrer ou pas, permettrait d'évaluer les praticiens en fonction d'indicateurs cliniques sur un certain nombre de pathologies, d'indicateurs d'organisation du cabinet, de prévention et de santé publique et enfin d'efficience, avec des critères un peu différents de ceux des actuels Capi. [Lire]

    La cotisation aux URPS
    Le Journal officiel prévoit que le taux annuel de contribution des médecins restera fixé à 0,5 %.
    Ce taux a été établi à 0,3 % pour les chirurgiens-dentistes, les pharmaciens et les biologistes.
    Il est à 0,1 %, pour les infirmiers, les masseurs-kinésithérapeutes, les pédicures-podologues,
    les sages-femmes, les orthophonistes et les orthoptistes.

    Vaccination des enfants de moins de 6 ans
    Perceptions et pratiques des médecins généralistes et pédiatres libéraux.
    Une enquête ORS sur la couverture vaccinale menée à La Réunion en 2009 [Lire]

    Appel à candidature
    Atelier virtuel interactif sur la plainte de mémoire en médecine générale
    Ce projet national est destiné aux médecins généralistes, qui souhaitent se former sur le repérage
    des signes d'alerte qui pourraient évoquer une maladie neurodégénérative, notamment la maladie d'Alzheimer. [Lire]

    Création d'un Centre Hospitalier Universitaire
    Les conseils de surveillance du Centre Hospitalier Félix Guyon et du Groupe Hospitalier Sud Réunion ont décidé, par délibérations, depuis deux jours, la fusion des deux établissements pour constituer un établissement public de santé, le Centre Hospitalier Régional de La Réunion, et permettre ainsi la création d'un CHU. [Lire]

    Loi HPST
    De petits aménagements

    Environ 2 ans après son vote, la loi Hôpital Patient Santé et Territoire, ou plus simplement « Hôpital » est en passe d'être assouplie par les nouvelles dispositions du projet de Loi de Jean-Pierre Fourcade qui mène depuis octobre dernier, le Comité d'évaluation de la Loi HPST à la lumière de ses premières années de mise en pratique de la Loi. L'Assemblée a retenu l'essentiel de cette proposition de Loi, avec quelques amendements qui préservent tout particulièrement les soins de ville. [Lire]

    Sur la politique du médicament...
    Le 30 avril 2008, la mission d'évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale a publié un rapport n°848 relatif à la prescription, la consommation et la fiscalité des médicaments dont la rapporteure était Catherine Lemorton. Lors de l'examen de cette proposition de loi, la commission des affaires sociales a souhaité reprendre un certain nombre de recommandations de ce rapport. [Lire]

    Sociétés interprofessionnelles de soins ambulatoires
    L'article 1er de la proposition de loi introduit un nouveau titre IV dans le code de la santé publique, afin de créer le statut des « sociétés interprofessionnelles de soins ambulatoires (SISA)», qui se présente comme un compromis entre la société de moyens et la société professionnelle. [Lire]

    Point épidémiologique Grippe
    L'hiver austral s'installe doucement à la Réunion et avec lui les syndromes grippaux font leur arrivée. Depuis 2 semaines, il est observé une légère augmentation saisonnière des consultations pour syndrome grippal en médecine de ville, ainsi qu'une augmentation des passages aux urgences pour grippe dans les centres hospitaliers de l'île. [Lire]

    Le chikungunya reconnu comme accident du travail
    Ce matin, démarre à l'Université de la Réunion un nouveau colloque sur le chikungunya.
    Quelles leçons en tirer ? Quelle prise en charge pour les malades chroniques ?
    Entretien avec Jacques Colom, maître de conférence en droit public à la faculté de la Réunion. [Lire]

    La HAS retire sa recommandation Alzheimer
    Sans attendre la future décision du Conseil d'État sur le recours du Formindep, la Haute Autorité de santé vient de décider de retirer d'elle-même sa recommandation portant sur les bonnes pratiques dans le traitement de la maladie d'Alzheimer. Cette recommandation était visée pour une absence de respect des règles de gestion des liens d'intérêts des experts consultés lors de son élaboration, comme celle sur le diabète, annulée il y a trois semaines. [Lire]

    Honoraires médicaux
    Dépassement ou complément ?? [Lire]

    Signalement des violences conjugales
    Le rôle du médecin

    L'enquête nationale sur les violences envers les femmes en France a montré que les femmes victimes d'agressions se confient en premier lieu au médecin (24 % des cas), avant la police et la gendarmerie, la justice ou les associations.
    Le médecin a donc un rôle stratégique en matière de signalement des violences faites aux femmes. le point avec le dr Irène Kahn-Bensaude, vice-présidente du conseil national de l'ordre des médecins. [Lire]

    Des professions de santé intermédiaires
    L'Ordre prend position

    L'Ordre des médecins ne peut valider un schéma simpliste : besoins, création de métiers, création de diplômes.
    L'Ordre constate qu'il est nécessaire de soutenir une réelle politique d'évolution des carrières des métiers
    de santé leur permettant de se décloisonner et d'évoluer dans leur domaine de compétences, [Lire]

    Homophobie: La Réunion n'est pas épargnée
    Ce mardi 17 mai est déclaré "journée mondiale contre l'homophobie". Homosexualité, bisexualité,
    transsexualité, autant de façons de vivre son corps ou sa vie amoureuse. Mais même si le temps fait son office,
    ces pratiques engendrent encore rejet, tabou ou violences, dans la société réunionnaise presque comme ailleurs... [Lire]

    Missions des pharmaciens d'officine correspondants
    Le Bureau du Conseil national de l'Ordre des médecins entend rappeler son opposition à ce texte qui crée une confusion dangereuse et regrettable entre les missions et les compétences des différents acteurs de santé plutôt que de favoriser leur complémentarité dans la prise en charge des patients. Il met en garde sur les risques médico-légaux que pourrait générer l'accord donné par un médecin à cette nouvelle modalité de prise en charge des patients. [Lire]

    Mediator : la FMF porte plainte contre l'Afssaps
    Au lendemain de la présentation du projet de fonds d'indemnisation des victimes du Mediator en Conseil des ministres,
    la Fédération des médecins de France (FMF) a décidé de poursuivre l'agence devant le tribunal administratif
    pour « manquement à l'obligation d'information » et « faute » [Lire]
    La FMF rappelle que le travail d'une agence sanitaire consiste à gérer la pharmacovigilance.
    Or l'Afssaps ayant manqué à ce devoir, les médecins ont continué à prescrire du Mediator. [Lire]

    Les négociations conventionnelles ont repris en catimini ?
    Les négociations conventionnelles ont repris à l'abri des regards, jeudi soir, au siège de l'Assurance-maladie. Après l'annulation d'une séance initialement programmée le matin même, le directeur de l'UNCAM a convié les 5 syndicats de médecins libéraux, en délégation restreinte, à une réunion qui devait rester secrète. Les représentants des étudiants et des internes n'y étaient pas invités. [Lire] (lequotidiendumedecin.fr)

    Collectes de sang en Mai 2011
    Appel aux donneurs du Groupe A [Lire]

    Dans 96% des cas la thérapie antivirale empêche
    la transmission sexuelle du virus

    L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/Sida
    (ONUSIDA) ont salué jeudi, les résultats de l'essai HPTN 052 qui révèlent que la thérapie
    antirétrovirale est efficace à 96 % dans la réduction de la transmission du virus
    chez les couples où l'une des deux personnes est séropositive. [Lire]

    +Croix-Rouge française+
    Quête nationale du 14 au 21 mai 2011
    La précarité ne cesse d'augmenter !
    La priorité de la Croix-Rouge française est de reconstruire le lien social [Lire]

    Premier cas autochtone de rougeole
    Un cas autochtone de rougeole a été confirmé cette semaine chez une femme de 26 ans n'ayant reçu qu'une seule dose de vaccin contre la rougeole. Son état de santé n'inspire pas d'inquiétude. Par ailleurs, l'épidémie de rougeole continue de sévir en métropole et à l'étranger.
    Le vaccin reste le seul moyen de prévention contre cette maladie. [Lire]
    Revoir : CAT devant un cas suspect de rougeole [Lire]
    Vaccination contre rougeole - rubéole - oreillons in BEH 22 mars 2011 / n° 10-11 [Lire]

    Médicaments : 77% des Français méfiants
    Selon un sondage TNS Sofres pour la Mutualité française publié le 11 Mai plus de 3 Français sur 4 (77%) estiment que le Mediator n'est pas un cas "exceptionnel et limité à ce médicament", mais une "défaillance globale du système" et 8 sur 10 (84%) pensent que les patients ne sont pas suffisamment informés... [Lire]

    La veille et l'alerte sanitaires en France :
    L'Institut de veille sanitaire (InVS) publie aujourd'hui « La veille et l'alerte sanitaires en France », un document de référence dans la lignée de « l'Alerte en France » paru en 2005. L'InVS y rappelle les fondements de la veille et de l'alerte sanitaires et comment le dispositif français s'organise dans le but de limiter au maximum l'impact des risques sanitaires sur les populations aujourd'hui. [Lire]

    Fibromyalgie : une journée mondiale
    La Fibromyalgie est reconnue par l'O.M.S. depuis 1992 et figure dans la liste ICO-10 rhumatisme.
    En France, on estime que plus de 1,3 millions de personnes sont atteintes

    (Encyclopédie Orphanet Grand Public)

    Les médecins ne paieront pas pour le Mediator,
    Les médecins ayant prescrit le Mediator ne seront pas les "payeurs" de l'indemnisation des victimes du
    médicament, soupçonné d'être à l'origine de plusieurs centaines de décès, a déclaré dimanche
    le ministre de la Santé, Xavier Bertrand. C'est pas les médecins qui ont produit le Mediator.
    Ce n'est même pas les médecins qui étaient chargés de la police du médicament."
    "Mettre sur un même plan le laboratoire Servier et les médecins, c'est ahurissant !" [Lire]

    Réforme sur la dépendance
    Le Département fait quatre propositions

    En 2030, 250.000 Réunionnais auront plus de 60 ans. Le vieillissement de la population entraîne une explosion des pathologies (diabète, maladies chroniques, maladie d'Alzheimer,…). A la Réunion, la perte d'autonomie est beaucoup plus précoce qu'en métropole puisqu'elle débute en moyenne dans la classe d'âge des 50-59 ans (au lieu de 80-89 ans). [Lire]

    Le 12 mai 2011 à l'Université de la Réunion
    Débat sur la dépendance des personnes Agées

    Le Président de la République a souhaité un débat national sur la dépendance des personnes âgées.
    Lors du colloque qui s'est tenu au Conseil économique, social et environnemental (CESE) le 8 février dernier,
    il a marqué sa volonté de permettre à tous ceux qui le souhaitent de s'exprimer, de faire part
    de ses préoccupations et de partager son expérience. [Lire] (ARS-OI)

    Le 5 mai 2011
    Journée mondiale de l'hygiène des mains

    [Pdf A4] Depuis 2008, la France s'est engagée au côté de l'OMS dans le défi mondial : « un soin propre, un soin sur » en participant chaque année à la journée mondiale sur l'hygiène des mains. Tout d'abord ciblée sur les établissements de santé et médico-sociaux, cette campagne s'élargit en 2011 à l'ambulatoire et aux acteurs de la prise en charge en ville. [Lire]

    « Sunshine act » à la française
    L'Ordre entend mettre à disposition de tout un chacun l'indication des liens existant entre les médecins
    et l'industrie et dispose pour cela de son annuaire public. En conséquence l'Ordre réclame que les moyens
    de ce réel dispositif de transparence lui permettant de remplir pleinement ses missions lui soient donnés
    par de nécessaires adaptations législatives [Lire]

    Affaire Médiator
    L'intervention du docteur Philippe De Chazournes à la commission de l'Assemblée Nationale [Lire]

    1219 médicaments moins bien remboursés
    Les médicaments à vignette bleue, tels que l'Aerius, l'Imodium, le Tiorfan ou le Spasfon,
    sont désormais remboursés à hauteur de 30 % au lieu de 35 % par l'Assurance-maladie.
    Leur intérêt thérapeutique est jugé "modéré" par la Haute autorité de santé (HAS). [Lire] (clicanoo.re)

    ¨Pioglitazone : Actos et Competact,
    L'Afssaps serait "prêt à prendre fin mai une décision définitive et étayée" d'arrêt de la distribution des médicaments Actos et Competact "pris par 300.000 diabétiques", si une étude en cours confirmait un risque accru de cancer. . "Il y a un signal avec un risque de cancer de la vessie", dont 15 cas ont été notifiés en France, en lien avec la pioglitazone

    PDS : des forfaits variables
    L'arrêté prévoit que le directeur général de l'ARS "détermine les rémunérations forfaitaires des médecins participant à la permanence des soins". Le texte fixe également le montant des rémunérations prévues. Aussi l'astreinte ne « peut pas être inférieure à 150 euros pour une durée de référence de douze heures » Concernant la régulation médicale téléphonique, l'heure de régulation ne peut pas être inférieure à 70 euros ».
    Mieux vaut donc être régulateur ? [Lire]

    Professions intermédiaires
    Position du CNOM

    Le CNOM constate une fois encore que les pouvoirs publics choisissent de gérer par rustine les problèmes d'organisation de la santé plutôt que de mettre en place une réflexion globale sur la politique de santé. L'Ordre des médecins ne peut valider un schéma simpliste : besoins, création de métiers, création de diplômes. Il est nécessaire de soutenir une réelle politique d'évolution des carrières des métiers de santé leur permettant de se décloisonner et d'évoluer dans leur domaine de compétences, y compris pour la profession de médecin.
    Il est fondamental de promouvoir les métiers existants et de les valoriser. [Lire]

    Nicolas Sarkozy dresse
    un bilan positif de sa politique de santé

    En matière de santé, le document produit par l'Elysée souligne la politique de révision générale des politiques publiques (RGPP) qui aurait généré "7 milliards d'économies" et "pour la première fois depuis 1997 un Ondam respecté en 2010". Il souligne les actions menées sur les "défis de la santé, de la dépendance et du handicap", la réforme de l'hôpital, la création des agences régionales de santé qui aurait permis une "nette réduction des déficits des hôpitaux qui menaçaient l'ensemble du système de soins", la revalorisation de la rémunération des médecins et des infirmières et le lancement de plans "Alzheimer, cancer, soins palliatifs". Parmi les "principaux chantiers à venir" figurent la médecine libérale et le problème de répartition des praticiens sur le territoire, le "projet de loi avant la fin de l'année sur la refonte de la politique du médicament" et la réforme de la prise en charge de la dépendance qui devrait faire l'objet de "mesures concrètes d'ici à l'été, présentées au Parlement à l'automne".(Le Quotidien du Médecin - 28 avril 2011)
    Pourtant
    Plus d'un tiers des Français avouent avoir déjà renoncé à des soins médicaux pour des raisons de coût [Lire] et la baisse de 35% à 30% du taux de remboursement par l'assurance maladie de certains médicaments qui entre en vigueur le 2 mai ne va rien arranger...

    Un exemple à suivre ?
    Le "Pass Santé Contraception"

    Composé de six coupons, il permet aux jeunes de se rendre de façon anonyme et gratuite chez des professionnels de santé : médecin généraliste, gynécologue, laboratoire d'analyse. Il permet ainsi la prescription de tous types de contraceptifs (pilule, patch, anneau, préservatif masculin, etc.) ; Il repose en grande partie sur les professionnels de santé scolaire (notamment les infirmier(e)s scolaires) qui jouent un rôle clé dans la mise en œuvre du dispositif puisqu'ils pourront remettre, le cas échéant, et après un entretien personnalisé, lesdits Pass. Il s'inscrit ainsi dans une logique globale d'éducation à la sexualité et de prévention des maladies sexuellement transmissibles. [Lire]

    Vaccination contre la grippe saisonnière 2011
    Afin de permettre la vaccination des personnes à risque avant la survenue de l'épidémie grippale,
    la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière démarre cette année dès le 15 avril 2011
    et durera jusqu'au 31 juillet 2011. [Lire]
    Informations : Grippe, vaccins contre la grippe et campagne de vaccination [Lire]

    3 mai 2011
    Journée mondiale de l'asthme

    Le thème choisi cette année est : "Voyages, vacances et asthme"
    Le thème de la journée a pour objectif d'informer les patients asthmatiques et allergiques
    sur les règles générales à respecter lors d'un voyage d'agrément ou d'un déplacement professionnel.
    Les réunionnais sont particulièrement intéressés [Lire]

    Semaine européenne de la vaccination du 26 avril au 2 mai 2011
    Tous mobilisés contre la rougeole

    A La Réunion, l'étude de couverture vaccinale, réalisée par l'Observatoire Régional de la Santé en 2009,
    a mis en en évidence un taux de couverture vaccinal de la rougeole chez les 24-59 mois de 76,6 %,
    soit en dessous du seuil nécessaire (95%) pour assurer une immunité de la population face à cette maladie.
    Communiqué de presse [Lire] - Point épidémiologique [Lire]
    Synthèse CAT cas suspect de rougeole [Lire]

    Communiqué
    Collège Généralistes de l'URML-OI

    l'ARS sollicite la participation d'une trentaine de médecins généralistes pour effectuer une "veille"
    des problèmes rencontrés dans notre exercice libéral afin de les détecter et essayer d'y apporter une réponse.
    Les médecins volontaires recevrons de temps en temps des questionnaires (simples) adresses par l'ARS [Lire]

    Communiqué Médiator
    la commission Médiator de l 'URML OI a reçu le collectif des victimes du médiator en présence de leur conseil juridique le 12 Avril 2011.
    Leurs remerciements à notre égard ont été pour nous une expression de leur désarroi et de leur sensation d'isolement.
    Nous avons expliqué la complexité de la prescription médicale et le message nous a, semble t-il, été entendu .
    Leur accusation est tournée vers l 'AFSSAPS et le laboratoire Servier.
    Leur demande est la reconnaissance de leur pathologie qui ne sera établie qu'avec un dossier médical complet

    ROUVAX : rupture de stock
    Le ministère de la santé qui fait état d'une rupture de stock du vaccin Rouvax [Lire].
    En principe, cette rupture de stock ne devrait pas avoir d'impact à la Réunion puisque nous ne sommes pas
    en épidémie et que ce vaccin est théoriquement réservé aux seuls nourrissons contacts de cas de rougeole.
    Cependant, compte tenu de la participation de la Réunion à la semaine européenne de vaccination, qui cible précisément la rougeole comme priorité cette semaine, je préfèrerais que nos confrères en soient informés sans attendre la réception de la lettre qui leur est adressée par le laboratoire.
    (Dr Philippe RENAULT - ARS)

    Des négociations conventionnelles au point mort
    A l'instar des deux précédentes, la troisième séance de négociation conventionnelle a tourné court sans que le sujet du jour, les spécialités cliniques, soit abordé. Les deux syndicats majoritaires des médecin libéraux, la CSMF et le SML, ont quitté une nouvelle fois la table des discussions. C'est la présence d'internes et d'étudiants dans les délégations de MG-France et du BLOC qui paralyse les négociations.
    Depuis 4 ans, le processus est dans une impasse et les médecins espérent beaucoup de ces rencontres...

    Alerte - Vigilance - Chikungunya :
    Point épidémiologique CIRE-ARS-INVS - N° 16 au 15 avril 2011
    Chikungunya : circulation active dans le sud ouest océan Indien [Lire]
    Renforcement des actions de lutte contre les moustiques [Lire]
    Rappel : Conduite à tenir devant un cas suspect de dengue ou de chikungunya [Lire]

    Le film
    "Est-ce que les doudous vont au ciel?",

    La projection aura lieu le vendredi 29 avril de 18h à 20h dans l'amphithéatre de l'IFSI de St Pierre et sera
    suivie d'un débat sur les soins palliatifs pédiatriques avec Madame Catherine Le Grand-Sébille,
    socio-anthropologue et formatrice en soins palliatifs pédiatriques. (Entreé libre),
    L'accompagnement de l'enfant en fin de vie, à travers les témoignages de quatre familles et de soignants, est abordé avec pudeur et dignité, et les questions délicates liées à la maladie grave et au décès de l'enfant, sont bien posées. Dans ce film documentaire, qui dure 52 minutes, parents, médecins et soignants expriment l'importance réciproque à s'accorder les uns les autres, et la nécessité de la continuité dans la prise en charge pour accompagner au mieux l'enfant jusqu'au bout.



    Journée mondiale de lutte contre le paludisme
    25 avril 2011

    Environ la moitié de la population mondiale, soit près de 3, 3 milliards de personnes, est exposée au risque de paludisme. Chaque année, environ 250 millions personnes contractent la maladie et près de 800 000 en meurent.
    Les habitants des pays les plus pauvres sont les plus touchés. [Lire] (OMS)


    L'ASV sauve sa peau ?
    Lors d'une réunion quadripartite Assurance maladie-syndicats médicaux-CARMF-Etat organisée jeudi 21 avril, le ministère de la Santé a présenté les perspectives de l'allocation supplémentaire vieillesse (ASV), qui représente 39 % de la retraite des praticiens libéraux, et les pistes pour le réformer. Le gouvernement table sur le maintien de ce troisième régime de retraite, mais avec hausses de cotisations et baisses de pensions à la clé...
    Des discussions serrées sont en vue..... [Lire] (Lequotidiendumedecin.fr)

    Vigilance pioglitazone (Actos® - Competact®).
    La Commission d'autorisation de mise sur le marché (AMM) du 7 avril 2011 a réexaminé le rapport bénéfice/risque de la pioglitazone, les données de pharmacovigilance rapportées en séance ayant souligné la possibilité d'un risque accru de cancer de la vessie chez des patients diabétiques traités par pioglitazone (Actos, Competact). À la lumière de ces nouvelles données, l'AFSSAPS met dès à présent en garde contre ce risque les prescripteurs et les pharmaciens, dans l'attente des résultats intermédiaires d'une large étude lancée par l'AFSSAPS avec l'Assurance-maladie, qui seront disponibles fin mai.

    Alerte orlistat (Alli® - Xénical®)
    Une insuffisance rénale aiguë a été retrouvée chez 2% des patients ayant pris l'anti-obésité orlistat,
    selon une étude canadienne publiée dans les Archives of Internal Medicine.
    Le mécanisme d'action serait une hyperoxalurie.
    En France, Alli* fait partie de la liste des médicaments à surveillance renforcée par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). L'Afssaps signale dans son document le risque de mésusage, le risque de troubles pancréatiques et le signal récent d'atteintes hépatiques, les données étant en cours d'examen.

    La déclaration de congés abandonnée
    Les députés ont poursuivi l'examen de la proposition de loi Fourcade
    L'Assemblée nationale a renoncé à la « taxe Bachelot » pour les réfractaires aux contrats santé solidarité
    ainsi qu'à l'obligation pour les libéraux de déclarer leurs congés.
    En revanche, la taxe sur les feuilles de soins papier a fait son grand retour.

    Secteur de la santé
    Le poids lourd économique poursuit sa croissance

    Grand pourvoyeur d'emplois, il devrait profiter du vieillissement de la population
    et du rattrapage avec la Métropole en matière de densité médicale.
    Il veut aussi rayonner dans la zone... [Lire] (ecoautral.com)

    Violences faites aux femmes
    Enfin un texte européen face à la triste actualité

    Le Comité des Ministres du Conseil de l'Europe vient d'adopter une Convention sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique. Un outil juridique destiné à prévenir et punir toute brutalité faite aux femmes, et toute forme de discrimination en raison du sexe. [Lire]
    Le terme « violence à l'égard des femmes » doit être compris comme une violation des droits de l'homme et une forme de discrimination à l'égard des femmes, et désigne tous les actes de violence fondés sur le genre qui entraînent, ou sont susceptibles d'entraîner pour les femmes, des dommages ou souffrances de nature physique, sexuelle, psychologique ou économique, y compris la menace de se livrer à de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté, que ce soit dans la vie publique ou privée
    Reste que trop souvent les menaces verbales rapportées par les femmes demeurent sans suite... jusqu'au drame.

    On les appelle les "enfants de la lune"…
    Ce soir, 20 avril 2011 à 20h30 au CINEPALMES Ste-Marie est organisée dans le cadre du
    festival du film scientifique par SCIENCES-REUNION et le LIONS CLUB PERLE AUSTRALE au profit de
    l'association des Enfants de La Lune, et le film sera précédé d'une présentation et d'un court métrage
    du Dr François CARTAULT , Chef du Service de Génétique du C.H.R - Félix Guyon.

    D'autre part pour en savoir plus sur le film, je vous recommande [Lire]

    la CSMF et le SML quittent la table des négociations conventionnelles
    lequotidiendumedecin.fr 14/04/2011
    À peine commencée, déjà terminée. La deuxième séance de négociation conventionnelle a tourné court, ce jeudi matin. Une demi-heure après le début des discussions, la CSMF et le SML ont quitté la réunion pour manifester leur désaccord avec la présence de représentants des étudiants (ANEMF) et d'internes (ISNIH et ISNAR-IMG) dans les délégations de MG-France et du BLOC. [Lire]

    FSE : la taxe bientôt rétablie ?
    Le gouvernement est décié à pénaliser les médecins qui ignorent les FSE. Le Conseil d'Etat avait annulé cette décision, estimant qu'elle n'avait pas de base légale. Le gouvernement a fait voter mercredi un amendement qui renvoie les modalités (mode de calcul de l'amende, niveau de télétransmission minimum à respecter, situations particulières) à la négociation entre l'assurance-maladie et les syndicats de médecins.
    Mais s'ils ne parviennent pas à un accord d'ici au 15 juillet...

    Les infirmières libérales posent leurs seringues
    La Fédération nationale des infirmiers appelle à une « grève des prélèvements biologiques » toute la semaine.
    En cause : une réforme qui interdirait aux cabinet d'infirmiers libéraux d'effectuer ces actes. [Lire]

    One more time
    Une nouvelle combinaison de deux médicaments existants (phentermine + topiramate) a permis une perte de poids deux fois plus importante chez des patients obèses ou en surpoids que les amaigrissants aujourd'hui sur le marché, selon une étude publiée lundi dans la revue britannique The Lancet.
    La phentermine agit sur les neurotransmetteurs dans le cerveau. C'est un stimulant et un isomère de méthamphétamine et le le topiramate est un antiépileptique servant à traiter une épilepsie de type généralisée ou partielle.
    Oups..........

    À la Réunion, l'asthme tue 4 fois plus qu'en métropole
    L'institut national de veille sanitaire (InVS) a publié une étude comparative entre les DOM et la métropole sur les maladies respiratoires (asthme et BPCO). Les résultats sont sans appel : les taux d'hospitalisation et de mortalité sont beaucoup plus élevés dans notre île.Malheueusement cette étude s'étend de 2005-2007..... [Lire](BEH)

    Le diabète augmente de près de 10%
    le risque de cancer et sa mortalité

    Les résultats de cette étude des National Institutes of Health (NIH-AARP Diet and Health Study) révèlent que le diabète est associé à un risque moindre de cancer de la prostate chez les hommes mais à un risque plus élevé d'autres cancers chez les hommes et les femmes (9 et 8%). Ces données, présentées à la 102e séance annuelle de l'American Association for Cancer Research (AACR 2011), montrent également une association entre le diabète et des taux plus élevés de mortalité par cancer. De plus, le diabète s'avère, selon les chercheurs, un facteur de risque indépendant des autes facteurs de risque de cancer. [Lire]

    Médecins et Sécu
    La négociation démarre sous hautes contraintes

    Au programme : « Lutter contre les déserts médicaux. Limiter les dépassements d'honoraires. Redonner de l'attrait aux spécialités cliniques, médecine générale en tête. Diversifier les modes de rémunération, avec des forfaits pour mieux suivre les malades chroniques et des «primes au mérite» sur des objectifs de santé publique. Sauver le régime des retraites des médecins, dont les réserves fondent à vue d'œil ».
    Autant de sujets difficiles dans un contexte budgétaire contraint à un an de l'élection présidentielle. [Lire]

    Dans un monde de violence

    Notre confrère portois Joël Pélerin a illustré la 8e édition de la Journée internationale de l'allaitement
    tenue récemment à la Cité des Sciences à Paris.
    Il y exposait 21 de ses œuvres photographiques magnifiant cet acte singulier et fondamental qu'est l'allaitement. [Lire]
    Son site à visiter absolument [www.joel-pelerin.com]

    Liste noire des médicaments
    Les diabétologues réunionnais sont inquiets

    Suite à la publication par l'UFC-Que Choisir d'une nouvelle liste de 31 médicaments - dont quatre antidiabétiques - qu'elle considère "à éviter", certains médecins craignent des répercussions dramatiques sur les patients. Éclairage avec le Dr Stéphane Schneebeli, chef de service de diabétologie au CHR de Saint-Pierre, et représentant de l'association des diabétologues réunionnais [Lire]

    Presse médicale
    Une journaliste dénonce une censure des labos

    Voici quelques jours, Virginie Bagouet a quitté Impact Médecin après des mois de conflit avec sa hiérarchie.
    Elle travaillait depuis février 2008 dans ce magazine spécialisé à destination des généralistes.
    Mardi 5 avril, elle est auditionnée par la mission commune d'information du Sénat sur le Mediator.
    Mails et pièces à l'appui, la journaliste dénonce en effet des censures, explicites ou implicites,
    de son travail, notamment par rapport à Servier. Le journal, lui, estime avoir "respecté l'éthique". [Lire]

    La taxe sur les feuilles de soins annulée, les CAPI validés
    Le Conseil d'État a censuré la taxation des feuilles de soins papier.
    L'annonce de cette décision coïncide avec l'ouverture des négociations médecins-caisses.
    Signe que le sujet pourrait refaire surface dans la convention.
    En revanche, les trois recours contre les CAPI ont été rejetés.(legeneraliste.fr)

    Médecins et Sécu
    La négociation démarre sous hautes contraintes

    Au programme : « Lutter contre les déserts médicaux. Limiter les dépassements d'honoraires. Redonner de l'attrait aux spécialités cliniques, médecine générale en tête. Diversifier les modes de rémunération, avec des forfaits pour mieux suivre les malades chroniques et des «primes au mérite» sur des objectifs de santé publique. Sauver le régime des retraites des médecins, dont les réserves fondent à vue d'œil ».
    Autant de sujets difficiles dans un contexte budgétaire contraint à un an de l'élection présidentielle. [Lire]

    La taxe sur les feuilles papier censurée ?
    Le long feuilleton autour de l'obligation de télétransmission pourrait bien finir… dans la corbeille à papier du Conseil d'Etat ! Lors d'une audience mercredi 2 mars, son commissaire du gouvernement a en effet proposé l'annulation de la décision du directeur de la Cnamts de taxer les médecins récalcitrants. La Haute Juridiction, saisie par un syndicat de médecins d'Aix-en-provence, devrait statuer définitivement à la fin du mois. En droit administratif, cela s'appelle une annulation pour « excès de pouvoir ». (legeneraliste.fr)

    « La télémédecine, ce n'est pas du conseil en ligne ! »
    Il y a actuellement une très grande confusion entre téléconsultation et conseils médicaux en ligne.
    Des sociétés privées surfent depuis quelques temps sur le créneau de la télésanté.
    Et la communication publique officielle n'a pas toujours été très claire. [Lire](CNOM)

    Prise en charge du transport de malades
    Désormais, seuls les patients non-autonomes verront leurs frais de transport pris en charge par la Sécurité sociale.
    Un nouveau décret régissant le transport de malades est entré en vigueur vendredi dernier.
    Désormais, la Sécurité sociale va limiter le remboursement des transports de personnes
    en affection longue durée (ALD) pour mettre un terme aux abus.
    Ces transports coûtent plus de 41 millions d'euros chaque année à la CGSS de la Réunion. [Lire] (clicanoo.fr)
    Revoir : La fin du 100 % systématique pour les transports ALD [Lire]

    Faut-il légaliser le cannabis et notre zamal local ?
    "Sortir de la société de prohibition, c'est (...) libérer des territoires entiers de l'emprise des trafics et de la violence" ? [Lire]

    Idem pour le Zamal ? Qu'en pensez-vous ? [Email]
    Dépénaliser ne signifie pas innocenter.
    L'alcool en est la démonstration !!


    Les généralistes CSMF lancent un mot d'ordre tarifaire
    A l'issue de son comité directeur samedi dernier, l'Unof lance une «action de sensibilisation auprès des Médecins Généralistes Libéraux face à la dégradation progressive du contenu de leurs consultations.» Notamment pour obtenir satisfaction sur sa revendication numéro un : la hiérarchisation des actes cliniques, en commençant par une consultation lourde, un C2.
    l'Unof lance une action tarifaire originale, en demandant aux généralistes, «dès maintenant, d'analyser le contenu de leurs consultations et de ne pas hésiter à fragmenter leurs consultations, au-delà de deux motifs, afin d'éviter tout risque d'erreur médicale préjudiciable aux patients comme aux médecins.» (http://www.legeneraliste.fr)

    Le PS veut mettre les jeunes médecins à la campagne
    Concernant la santé, le projet du Parti socialiste pour 2012 proposera notamment d'inciter
    les jeunes médecins à s'installer pendant deux ou trois ans à la campagne ou dans les quartiers populaires pour lutter contre les déserts médicaux.
    A rapprocher de : Cinq points d'avance - 36 contre 31 - pour Dominique Strauss Kahn face à Nicolas Sarkozy
    : c'est l'un des résultats les plus étonnants du sondage des intentions de vote des médecins libéraux, publié par « le Quotidien » et réalisé par l'IFOP

    France : les coûts de santé auraient fortement augmenté
    Une étude internationale menée par Survey Sampling International révèle que près de 9 Français sur 10 estiment que les coûts de santé ont fortement augmenté dans le pays depuis un an. Un constat amer plus important en France qu'à Singapour ou en Allemagne. [Lire]



    La CSMF lance une mise en garde
    contre les arnaques des éditeurs d'annuaires

    La CSMF lance une nouvelle mise en garde contre ces sociétés, souvent étrangères, éditrices d'annuaires qui proposent aux médecins libéraux l'insertion des coordonnées professionnelles des médecins dans des annuaires imprimés ou électroniques en échange de fortes sommes d'argent. [Lire]

    L'UFC-Que Choisir réclame
    le retrait immédiat de huit médicaments

    Parmi les 77 médicaments placés sous surveillance par l'Afssaps, l'UFC-Que Choisir annonce que huit d'entre eux doivent être retirés du marché immédiatement. L'association consumériste estime, ce lundi 28 mars, que les médicaments Actos, Arcoxia, Equanil, Hexaquine, Nexen, Valdoxan, Vastarel et Zyban, représentent un réel danger sur la santé, et ajoute que certains sont déjà "interdits à l'étranger". [Lire]

    Accès aux soins médicaux
    l'Assemblée propose un "bouclier rural"

    Cette proposition de loi d'aménagement du territoire devrait faire l'objet la semaine prochaine d'un vote solennel.
    L''Etat aurait l'obligation de garantir la proximité des infrastructures hospitalières comme des cabinets médicaux privés".
    Le principe de délais d'accès aux soins est aussi de nouveau mentionné :
    20 minutes de trajet automobile au plus pour accéder à un service de médecine générale,
    30 minutes pour un service d'urgence,
    45 minutes pour une maternité.
    Il conviendait alors de revoir sans tabou le dogme de la liberté d'installation des praticiens médicaux.
    (Le Quotidien du Médecin)

    2010 : 920 agressions de médecins (national)
    Le CNOM a rendu public les résultats 2010 de l'Observatoire de la sécurité des médecins. Ces derniers révèlent le taux de victimisation le plus important depuis la mise en place de l'Observatoire en 2004 et une hausse sans précédent du nombre d'incidents à l'égard des médecins. Face à l'ampleur de ce phénomène, le CNOM annonce la signature prochaine d'un partenariat avec les ministères de l'Intérieur, de la Justice et de la Santé pour mettre en place des solutions concrètes en faveur de la protection et la sécurité des médecins. [Lire]

    Les députés jouent la fermeté sur vos congés
    Comme les sénateurs, la commission des affaires sociales de l'Assemblée Nationale a en effet décidé
    mercredi de maintenir l'obligation de déclaration de vacances pour les médecins.
    L'affaire sera discutée en séance publique le 12 avril prochain...

    Le Sidaction 2011 est lancé !!!
    Du 1er au 3 avril donnons un peu plus.
    Les chercheurs et les associations ont besoin de votre soutien
    pour les aider à avancer dans la lutte contre le sida. [Lire]

    La Revue "Que choisir"
    L'affaire du Mediator a entraîné une vague de méfiance vis-à-vis de tous les médicaments.
    La revue "Que choisir" a extrait 31 médicaments en s'appuyant sur les analyses de la revue indépendante Prescrire. [Lire]

    Pharmacien correspondant
    Pour mémoire, la loi HPST a redéfini les missions du pharmacien d'officine et a instauré le "pharmacien correspondant",
    qui pourra renouveler les traitements chroniques selon une périodicité fixée par le prescripteur et ajuster la posologie,
    là encore dans les limites fixées par le médecin (art. L5125-1-1 CSP).
    Le pharmacien correspondant devra adresser au médecin traitant un "bilan de médications" mentionnant
    les éventuels effets indésirables notés et faisant état du respect du traitement par le patient.
    A suivre....

    L'Afssaps a diffusé une nouvelle version de
    la liste des médicaments faisant l'objet d'une surveillance renforcée

    Datée du 15 mars, la nouvelle version de la liste prend en compte la critique sur l'hétérogénéité puisqu'elle classe les médicaments en quatre catégories distinctes par ordre croissant de niveau de surveillance alors que, dans la première version, les spécialités étaient présentées de manière brute, sans classement particulier.
    Dominique Maraninchi a expliqué que cette deuxième version serait suivie par d'autres, à un rythme à peu près mensuel. [Lire].

    Japon : information aux médecins français
    Lettre d'information aux médecins français concernant la situation nucléaire au Japon
    et son retentissement en France métropolitaine et DOM/TOM [Lire] (ASN et CNOM)


    Dans l'ouest, dans la zone de Cambaie, le futur hôpital va bientôt sortir de terre.
    Les médecins libéraux peuvent et doivent participer à son élaboration. [Lire]

    Les assises du médicament : transparence...à huis clos
    Le vice-Président, Yannick-Louis Martin, a menacé de poursuites tous ceux qui utiliseraient publiquement le matériel capté. [Lire]
    Le Formindep refusant de servir de caution se retire donc à l'instar de Dominique Dupagne du site Atoute.org. [Lire]

    Phytothérapie traditionnelle
    La directive de l'Union Européenne, (Traditional Health Medical Products Directive) adoptée mars 2004 accordait t une période de transition de 7 ans pour enregistrer herbes médicinales traditionnelles. A compter du 1er mai les fabricants, demandeurs d'une autorisation, devront fournir une preuve suffisante de l'utilisation médicinale du produit pendant une période d'au moins 30 ans, dont au moins 15 ans dans l'Union européenne. A partir de cette date, si un produit à base de plantes médicinales n'est pas enregistré sur cette liste, il ne peut plus être commercialisé sur le marché européen. [Lire]

    21 au 27 mars 2011
    Semaine nationale de lutte contre le cancer

    À cette occasion la Ligue contre le cancer appelle à la mobilisation avec l'équipe de France contre le cancer (EFCC).
    Un an après le lancement de cette grande équipe solidaire, la Ligue poursuit son combat contre la maladie.
    Avec 350 000 nouveaux cas de cancer par an, la Ligue contre le cancer se donne l'objectif de recruter 350 000 nouveaux membres.
    Véritable arme contre la maladie, la visibilité apportée par cette équipe est un enjeu de taille à relever ensemble. [Lire]

    Perturbation électrique à La Réunion
    et impact sur les personnes malades

    Depuis vendredi 25 mars à 22h, les deux usines des centrales thermiques du Gol et de Bois Rouge ont cessé de produire de l'électricité en raison d'un mouvement de grève des salariés de la Séchilienne-Sidec. Les perturbations relatives à l'alimentation électrique et par voie de conséquence à la distribution d'eau génèrent des risques pour les services de soins et donc pour les malades. Sont particulièrement touchés les patients hospitalisés à domicile et devant bénéficier d'assistance respiratoire et parmi eux, les patients à haut risque vital [Lire]

    21 au 27 mars 2011
    Semaine nationale de lutte contre le cancer

    Golf : La coupe de l'espoir : Une compétition de golf sera organisée au Bassin Bleu autour de soixante équipes. Les gagnants représenteront la Réunion à la finale nationale qui se déroulera en octobre prochain. Coupe de l'espoir dimanche 27 mars à partir de 7h30 au Bassin Bleu à Saint-Gilles-les-Hauts.
    Le relais pour la vie . Une course de relais sur 24 heures non-stop qui pourra se faire en courant, à pied ou même avec vélo les 2 et 3 avril 2011, de 14h à 14h sur le site du Champ de Foire de Bras-Panon. [Lire]

    Avis ponctuel de consultant dans le cadre du parcours de soins
    Décision du 17 janvier 2011
    L'avis ponctuel de consultant est un avis donné par un médecin spécialiste à la demande explicite du médecin traitant (1) ou, par dérogation pour le stomatologiste, à la demande explicite du chirurgien-dentiste. Le médecin correspondant, sollicité pour cet avis ponctuel de consultant, adresse au médecin traitant ou au chirurgien-dentiste ses conclusions et propositions thérapeutiques. Il s'engage à ne pas donner au patient de soins continus et à laisser au médecin traitant ou au chirurgien-dentiste la charge de surveiller l'application de ses prescriptions [Lire]

    Les Français et le "Bien Vieillir"
    62% des Français pensent qu'il est difficile de bien vieillir
    70% des Français déclarent que « bien vieillir c'est vieillir en bonne santé »
    72% des Français pensent que leur style de vie leur permettra de bien vieillir [Lien]

    Convention du CNPS
    Libéraux de santé : un an pour tout changer

    17 mars 2011
    Le CNPS se consacre depuis plus de quarante ans à une action humaniste. Si les professions libérales de santé sont diverses, les valeurs qui les rassemblent sont communes. Les professionnels libéraux ont très mal vécu les trois années qui viennent de s'écouler. Une réforme a été construite sans eux et même contre eux, avec notamment pour conséquence une contractualisation régionale déconnectée de la convention nationale. S'y ajoute une contractualisation individuelle plus dangereuse encore aux yeux des professionnels libéraux [Lire]

    Le taux de remboursement des vignettes bleues
    et des des dispositifs médicaux (DM) baissera le 2 mai

    C'est un arrêté du ministre de la Santé qui officialisera le changement.
    Le remboursement sera fixé à 30% pour les vignettes bleues, incluant les médicaments à SMR modéré
    et les spécialités homéopathiques, et à 60% pour les dispositifs médicaux.
    Toute facturation émise à partir du 2 mai compris induira un remboursement aux nouveaux taux,
    la date de référence de ces taux étant celle de facturation et non celle de prescription ou de délivrance.

    Les assises du médicament
    L'appelation choisie donne le ton : le médicament serait l'accusé ??.
    Seront présents : la Revue Prescrire. ( 57 recommandations pour protéger la population de futurs Mediator° [Lire],
    le Formindep [Lire] et Atoute.org de Dominique Dupagne [Lire]
    Au programme : améliorer la qualité du circuit du médicament, contrer les actions de promotion et de lobbying de l'industrie,
    réformer la formation des professionnels de santé et la visite médicale, mieux informer le grand public,etc...
    Elles recoupent de nombreuses recommandations formulées en France par le rapport sénatorial de Mmes Hermange
    et Payet (2006) et le rapport de l'Assemblée nationale de Mme Lemorton (2008).
    Espérons que « La montagne n'accouchera pas d'une souris : A suivre... »

    Convention, la feuille de route bientôt prête
    Le conseil de l'Uncam examine ce jeudi après-midi le projet d'orientation des négociations conventionnelles avec les médecins.
    Les discussions entre l'Assurance maladie et les syndicats de médecins ne pourront officiellement commencer que lorsque
    le conseil de l'Uncam aura donné ce mandat au directeur Frédéric van Roekeghem. Xavier Bertrand souhaite que les choses aillent vite.
    Selon toutes vraisemblances, les négociations avec les médecins commenceront donc en avril. (Source ; www.legeneraliste.fr)

    Recommandations
    pour les personnes de retour du Japon

    dgs-urgent.sante.gouv.fr - jeudi 17 mars 2011 22:35
    Le Japon est confronté à une crise nucléaire majeure, après le séisme de magnitude 9 et le tsunami dévastateur, qui ont frappé le Nord-Est du pays. Depuis le 11 mars, la centrale accidentée de Fukushima a produit et continue de produire des rejets radioactifs dans l'atmosphère A l'heure actuelle, le risque sanitaire ne concerne que les personnes ayant séjourné dans la zone des 60 km autour de la centrale de Fukushima et prioritairement les enfants, les femmes enceintes et les femmes allaitantes. [Lire]

    SMR - ASMR
    Le rapport Debré-Even s'en prend également à la Pharmacopée française, la jugeant composée « d'une majorité de médicaments inutiles ».
    Il propose de supprimer purement et simplement le remboursement de 40 % des médicaments inscrits. [Lire]

    Afssaps : les propos des experts seront mis en ligne
    Dominique Maraninchi, le nouveau patron de l'Afssaps a fait savoir que les propos tenus par les experts lors des différentes commissions d'autorisation de mise sur le marché des médicaments, seront mis en ligne sur le site internet de l'Agence dès la semaine prochaine. [Lire]

    Rapport de la mission sur le refonte du système français
    de contrôle de l'efficacité et de la sécurité des médicaments

    (Pr B. Debré et Pr P. Even)
    Triste bilan que celui de notre système d'AMM, de contrôle des prix et de remboursement, qui a permis en 40 ans
    l'accumulation de près de 2.000molécules, sous 4.500 marques et présentationsgaléniques différentes,
    souvent sans autre logique que celle du profit et sans compter les génériques.
    Car enfin,bien au-delà du Mediator, l'AFSSAPS a échoué partout.
    Malgré une armée de 1.000 fonctionnaires, aucune action qui ait marquée dont on se souvienne comme d'un progrès.
    Si l'AFSSAPS n'existait pas, il ne faudrait pas l'inventer...
    Texte complet [Lire]

    L'Afssaps "une faillite totale"
    Le Pr Bernard Debré et le Pr Philippe Even ont remis un rapport au vitriol sur la responsabilité de la filière médicament en France. L'Afssaps est une structure trop lourde et un vrai labyrinthe. Avec 1.000 employés, cinq directions scientifiques, trois commissions dont "l'une dit toujours oui, en acceptant une foule de médicament inutiles, et l'autre non, refusant presque toujours de suspendre ou de retirer les médicaments même plus dangereux qu'utiles", et 75 groupes de travail, des missions transversales, des unité, un conseil scientifique [Lire]

    la CARMF en danger ?
    Un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2011 prévoit la création d'un comité de pilotage de la retraite des médecins libéraux composé de représentants de l'État, des caisses d'assurance maladie, des syndicats médicaux et de la CARMF.La gestion de la retraite des médecins, confiée par la loi à la CARMF et à ses administrateurs élus par leurs confrères, passerait donc sous la coupe d'intervenants extérieurs, non spécialistes de la retraite, pour certains totalement étrangers à la profession. [Lire]

    "Nous sommes en train de nous préparer une génération de sourds"
    Écoute prolongée de baladeur mp3 à l'aide d'écouteurs intra-auriculaires, sorties en discothèque et concerts
    où le volume sonore est trop élevé, home cinéma dont le caisson de basse fait trembler les murs du salon
    Notre mode de vie est devenu extrêmement agressif pour nos oreilles [Lire]

    Le traitement du cancer coûte-t-il trop cher ?
    C'est la question à laquelle tente de répondre un groupe de l'Académie de médecine
    . Il prône un bon emploi des nouveaux médicaments.
    Cette enquête se demandait s'il est éthique de dépenser 54 000 dollars pour allonger une vie de quelques mois. [Lire]

    La fin du 100 % systématique pour les transports ALD
    Seuls les « patients dont l'incapacité ou la déficience ne leur permet pas de se déplacer par leurs propres moyens », précise le texte, verront donc, à compter de cette date, leurs frais de transport pris en charge par la Sécu. Un décret paru ce vendredi au « Journal officiel » prévoit que le remboursement par la Sécurité sociale des frais de transports des patients en ALD sera restreint à ceux qui n'ont pas la capacité de se déplacer [Lire]

    Bières extra-fortes
    ou comment inciter les jeunes à boire de l'alcool

    Vue ces jours-ci dans une grande enseigne bien connue de notre île, la promotion particulièrement choquante d'un produit
    pourtant pas comme les autres : celle de la bière « Eagle » : une canette individuelle de 500 ml de bière titrant à 14,2%
    de titre alcoolique pour le prix d'1 euro 29 avec en prime un bon d'achat ! [Lire]

    La loi HPST au Sénat
    Le Sénat a adopté hier en première lecture une proposition de loi qui toilette la loi Bachelot de réforme du système de santé (HPST), en supprimant plusieurs mesures qui avaient provoqué la colère des médecins libéraux. Le texte a été voté par 173 voix contre 156. Une partie des centristes, s'alarmant de la désertification médicale, se sont abstenus mais ont maintenu l'obligation pour les généralistes de déclarer leurs congés à l'avance. [Lire]

    Concentration biologiques de plusieurs
    polluants de l'environnement dans la population française

    Pour la première fois en France, les concentrations biologiques de métaux, pesticides et PCB (polychlorobiphényles)
    ont été mesurées sur un échantillon représentatif de la population.
    Cette étude sur des substances chimiques présentes dans l'environnement
    ou l'alimentation concerne principalement les adultes. [Lire]

    Résultats de l'Enquête permanente sur les accidents de la vie courante
    Île de La Réunion, France, 2005-2009

    Le Centre hospitalier Gabriel Martin (CHGM), à La Réunion, participe depuis 2005 au recueil de
    L'Enquête permanente sur les accidents de la vie courante (Epac).
    Le taux d'incidence standardisé des AcVC à La Réunion est inférieur à celui de la métropole (4,3% contre 7,5%).
    La sur-représentation masculine y est beaucoup plus marquée (sex ratio de 1,73 contre 1,27).
    Les Réunionnais consulteraient plus facilement leur médecin traitant que les urgences pour une lésion peu grave,
    et ceci expliquerait le faible taux d'incidence constaté sur l'île. [Lire]

    IVG : Encore en hausse de 22% chez les mineures
    Le Ministère de la Santé s'était engagé, au printemps dernier, sur un dispositif d'information renforcé, à destination des mineures :
    Education sexuelle, accès gratuit et anonyme à la contraception pour les mineures dans les zones dépourvues de centres et prévention car plus de 10.000 IVG (chiffre France entière) par an interviennent chaque année chez des jeunes filles de moins de 18 ans. Le colloque organisé le lundi 7 mars sur le thème "comment protéger le droit à l'avortement en France en 2011", fait état pour 2009 d'une augmentation de plus de 20%, soit 13.500 IVG chez des filles âgées de moins de 18 ans en 2009 vs 11.000 en 2002. [Lire]

    "Les femmes ne lâcheront pas le morceau"
    Thérèse Baillif est présidente du collectif pour l'élimination des violences intra-familiales (CEVIF)
    et Sophie Elizéon déléguée régionale aux droits des femmes et à l'égalité homme/femme.
    Chacune œuvre à sa manière à la cause féminine et porte un regard éclairé sur la société réunionnaise.
    Regards croisés sur l'évolution et la condition des femmes réunionnaises. [Lire] (clicanoo.fr)

    La taxe sur les feuilles papier pourrait être censurée
    Le long feuilleton autour de l'obligation de télétransmission pourrait bien finir… dans la corbeille à papier du Conseil d'Etat !
    Lors d'une audience mercredi 2 mars, son commissaire du gouvernement a en effet proposé
    l'annulation de la décision du directeur de la Cnamts de taxer les médecins récalcitrants.
    La Haute Juridiction, saisie par un syndicat de médecins d'Aix-en-provence, devrait statuer définitivement à la fin du mois. [Lire]

    Alerte saturnisme au Port
    Des cas groupés d'enfants présentant une plombémie élevée ont été identifiés à l'Oasis, quartier situé dans la commune du Port. Suite à la campagne nationale de dépistage du saturnisme infantile (intoxication par le plomb) 2008-2009 menée par l'Institut de Veille Sanitaire, un enfant résidant dans le quartier de l'OASIS a été identifié avec une plombémie élevée.
    Les professionnels de santé de la commune du Port (médecins libéraux, services de santé scolaire et PMI) ont été informés par l'Agence de Santé Océan Indien et invités à détecter les enfants pouvant présenter une plombémie élevée et à les signaler sans délai [Lire]
    Revoir :Au 17 décembre 2010, onze cas groupés d'enfants présentant une plombémie élevée ont été identifiés à l'Oasis, [Lire]
    .
    Médecins en cumul retraite / activité libérale
    Au 1er janvier 2011, 4 457 médecins exercent en cumul retraite / activité libérale.
    Depuis le déplafonnement du cumul retraite / activité libérale, le nombre de médecins utilisant ce dispositif
    , ne cesse de s'accroître passant d'un effectif de 222 en 2004, 1 814 en 2009 à 2 939 en 2010.
    Selon la CARMF, c'est davantage par choix que par nécessité que les retraités choisissent le cumul. [Lire]

    Vigilance leptospirose
    Deux ou trois cas probables de leptospirose à l'Étang Saint-Paul réactive la "maladie du rat" ([Clicanoo.re]
    Chaque année, la Réunion compte une centaine de cas. La vigilance reste de mise car les formes atypiques
    sont fréquentes ($ pseudo-grippal.) et si le risque est surtout professionnels il est aggravé par l'habitat insalubre [Lire].
    Revoir "La Leptospirose à la Réunion en 2009" - Point épidémiologique - N°13 au 9 avril 201[Lire] (CIRE Océan Indien-ARS-INVS)

    Dépistage organisé du cancer colorectal
    A l'occasion de Mars Bleu, mois de mobilisation contre le cancer colorectal, l'INCa, avec le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé et les régimes d'Assurance maladie, mène une campagne d'information et de sensibilisation sur le dépistage de ce cancer et rappelle que « dès 50 ans, c'est le moment... de parler du dépistage du cancer colorectal avec son médecin traitant ». [Lire]

    Médiator : Des milliers de Réunionnais concernés.
    Près de 11 200 Réunionnais auraient consommé du Mediator les cinq dernières années de commercialisation.
    Mais ce médicament a été commercialisé pendant 33 ans et selon plusieurs pharmaciens de l'île, "une dizaine de boîtes de médicaments" s'écoulaient chaque mois. "Il y a 25 ans ce médicament était encore plus prescrit", [Clicanoo.re]

    Les jeunes et l'exercice de la médecine générale
    Selon les données publiées récemment par l'Ordre des Médecins dans son atlas démographique
    annuel seulement 8,6 % des nouveaux inscrits de 2009 se sont installés en libéral
    Le Conseil National de l'Ordre a choisi de mettre l'accent sur les jeunes et l'exercice de la médecine.
    C'est un choix logique car c'est bien dans les classes d'étudiants et de futurs étudiants
    que se trouvent ceux qui feront le choix - ou non - de s'engager dans cette spécialité. [Lire]

    Enquête de représentativité syndicale
    Les organisations syndicales avaient jusqu'au 21 décembre 2010 pour présenter leur candidature.
    La reconnaissance de la représentativité constitue, pour ces organisations,
    l'étape préalable à l'ouverture des négociations avec l'Assurance maladie.
    Sept dossiers sont été déposés dans les délais impartis.
    Résultats de l'enquête de représentativité [Lire]


    Sans commentaire



    Dans l'ouest, dans la zone de Cambaie, le futur hôpital va bientôt sortir de terre.
    Les médecins libéraux peuvent et doivent participer à son élaboration. [Lire]

    Le chirurgien enlève le mauvais rein
    Un patient qui devait se faire enlever le rein gauche, malade, s'est vu retirer le droit, parfaitement sain.
    Contacté, le directeur de l'établissement a confirmé les faits. Une revue de morbi-mortalité pour savoir exactement ce qu'il s'est passé.
    Les conclusions de l'enquête interne sont attendues .
    Les médecins du bloc ont transmis une fiche d'événement indésirable à la plate-forme de veille régionale de l'ARS..[Lire]

    Invasion record moustiques
    Un niveau record de densité de moustiques a été atteint au mois de février dans l'île.
    L'alternance des fortes pluies et des vagues de chaleur ont formé un cocktail explosif, notamment à Saint-Denis.
    La prudence est de mise alors que des cas de chikungunya sont suspectés dans la zone océan Indien. [Lire]
    (Clicanoo.re)
    Revoir : CAT devant un cas suspect d'arbovirose [Lire]

    Mediator : les premières têtes tombent à l'Afssaps
    Selon le Figaro, Il s'agirait de la responsable du département surveillance des risques et usages du médicament, Anne Castot, et du chef du département de pharmacovigilance, Carmen Kreft-Jaïs. En revanche, les experts en charge des autorisations de mise sur le marché (AMM) qui eux, décident ou non de donner à un laboratoire le feu vert pour lancer la commercialisation d'un produit mais également de le suspendre ne semblent pas visés. Or la commission d'AMM n'a pas brillé... [Lire]

    Alerte DGS
    Risque de syndrome hémolytique et urémique
    en lien possible avec la consommation de steaks hachés [Lire]

    Point épidémiologique sur les bronchiolites
    La recrudescence des cas de bronchiolite est observée pendant la saison des pluies.
    Cette maladie virale touche principalement les enfants avant l'âge de 2 ans. [Lire] (ARS-INVS)

    Répulsifs anti-moustiques
    Ces données montrent qu'en période épidémique, l'IR3535® et le citriodiol ont été très largement utilisés pour protéger l'enfant de moins de 2 ans ½ et cette pratique a été bien tolérée. Les mésusages rendent nécessaire une évaluation objective de leurs conséquences et une information adéquate des professionnels de santé et des parents sur la protection antivectorielle des jeunes enfants. [Lire] (BEH)

    Un Réunionnais sur deux en surcharge pondérale
    Plus précisément, 35% sont en surpoids et 15% sont obèses.
    Les hommes sont plus souvent en surpoids : 38% contre 32% des femmes.
    Cependant, ces dernières sont trois fois plus concernées par l'obésité (20% contre 8%). [Lire]

    Le Sénat retouche la loi HPST
    La proposition de loi Fourcade, qui tend à modifier de façon importante la loi HPST, est examinée par les sénateurs à partir du 17 février.
    Le texte prévoit la création des sociétés interprofessionnelles de soins ambulatoires (Sisa), une nouvelle définition des maisons de santé .
    Il abroge les mesures de la loi HPST comme les pénalités financières pour les généralistes des zones surdotées refusant les contrats santé solidarité (art. 3), et les déclarations obligatoires d'absence (art.4).
    Ce rétropédalage s'inscrit dans le sillage des gestes adressés ces derniers mois par le Président de la République
    pour se réconcilier avec les médecins.
    . Le Sénat reprendra après les vacances parlementaires, la lecture du texte, qui sera ensuite envoyé à l'Assemblée nationale. [Lire]



    HIV : alerte JMAR
    Un remède à base de plantes, dénommé JMAR, développé à Madagascar par Monsieur Jean Nicol RAMAROVAHINY
    est actuellement proposé aux personnes infectées par le VIH de la zone océan Indien, auxquelles il est demandé
    d'arrêter les anti rétroviraux sous prétexte que le JMAR « guérit à 100 % » l'infection à VIH. [Lire]

    Chasseur de prime
    La taxe FSE fait tousser les syndicats mais représente une épine politique dans la chaussure de Xavier Bertrand.
    Après de multiples reports, la pénalité pour refus ou absence de télétransmission d'une feuille de soins électronique (FSE)
    s'applique aux professionnels de santé depuis le 1er janvier 2011, s'ils n'atteigent pas le taux de 75% de FSE.
    Un médecin qui ferait 7000 actes par an sans télétransmettre aucune FSE devrait donc acquitter une pénalité de 3500€...
    Avec un taux de 85% de FSE, un praticien faisant 7000 actes par an dont 6000 FSE recevra une prime royale de 670€.. [Lire]

    Suspension de l'AMM de toutes les spécialités
    contenant du buflomédil à compter du 17 février 2011

    - forme orale (Fonzylane 150 mg, comprimé pelliculé et génériques)
    - formes injectables (Fonzylane 50 mg/5ml et Loftyl 50 mg/5 ml, solution injectable
    - Fonzylane 400 mg/120 ml solution injectable pour perfusion en poche
    - Fonzylane 400 mg, lyophilisat pour perfusion)

    Médicaments sous surveillance
    Lettre de l'Afssaps aux professionnels de santé

    A la suite de l'affaire Médiator, et conformément à la demande des Ministres chargés de la santé,
    l'Afssaps a publié un bilan des médicaments sous surveillance.
    Cette démarche répond à une volonté de mieux informer, sans alarmer, les professionnels de santé
    et le public sur des médicaments prescrits et utilisés au quotidien, en précisant
    en particulier les actions en cours [Lire]
    Liste des médicaments sous surveillance [Lire]

    Vous avez dit "information" ?
    Comme souvent un de nos quotidiens oriente l'information vers le pire toujours vendeur.
    Les 77 médicaments sous surveillance deviennent ainsi 77 médicaments sur liste noire [Lire]

    Revoir
    Médicaments sous surveillance, La psychose s'installe et La liste des médicaments à éviter selon la Revue Prescrire [Lire] (archive)

    Info AMELI sur le CAPI
    Le contrat d'amélioration des pratiques individuelles (CAPI) a un an et demi d'existence. Et le bilan d'étape est positif. Plus d'un médecin traitant concerné sur trois (soit 15 110 médecins) s'est engagé volontairement dans cette action de santé publique, à l'échelle de sa patientèle. Près de 6 000 médecins (soit 66 % de ceux pour lesquels le contrat a atteint sa première année d'échéance) ont dépassé les seuils prévus, bénéficiant d'une rémunération complémentaire de 3 100 euros en moyenne. [Lire]

    Mayotte selon le TASS
    la France ne respecte pas les droits de l'enfant

    Selon le jugement du TASS (Tribunal des affaires de Sécurité Sociale) du 17 décembre 2010, la France ne respecte pas la Convention Internationale des Droits de l'Enfant, dont elle est pourtant signataire. une décision qui intervient après un recours en justice, accompagné par Médecins du Monde, en mars dernier, par une mère d'un enfant suivi par l'association en situation irrégulière dans l'île. [Lire]

    L'alcool tue 2,5 millions de personnes par an dans le monde
    L'alcool est responsable de près de 4% des décès dans le monde, selon l'OMS.
    Au plan mondial, 6,2% des décès d'hommes sont liés à l'alcool contre 1,1% des décès de femmes.
    Chez les 15 à 29 ans les décès liés à l'alcool représentent 9% de la mortalité totale dans ce groupe d'âge. [Lire]

    Sarkozy commence à écouter les médecins ?
    Lors de son intervention jeudi soir sur TF1, Nicolas Sarkozy a évoqué une série de mesures afin de faire face
    à la pénurie de médecins dans certains départements. Des propositions qui suscitent un plébiscite
    du principal syndicat de médecins réunionnais, notre île vivant l'une des situations les plus critiques. [Lire]
    Un manque de spécialistes dans toute l'île [Lire]

    Création d'un pôle hospitalo-universitaire à Terre-Sainte
    Les élus de la Civis ont validé hier en urgence la création d'un pôle hospitalo-universitaire sur le site de la Vallée Blanche à Terre-Sainte.
    Le bâtiment comprendra deux amphithéâtres. Un premier bâtiment de 500 places, capable d'accueillir
    les étudiants de 1ère année et un second, d'une capacité de 120 places, destiné aux étudiants de 3ème année.
    Objectif : renforcer la position du Sud dans le projet de création de CHU. [Lire]

    L'OMS prône des études sur un lien entre vaccins et narcolepsie
    L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a préconisé mardi des études complémentaires sur l'existence
    d'un lien possible entre le Pandemrix et d'autres vaccins contre la grippe A (H1N1)
    et la narcolepsie, un trouble du sommeil. [Lire]

    La grippe A a coûté 700 millions d'euros
    Un rapport de la Cour des comptes revoit à la hausse le coût de la campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1).
    Il épingle également les conditions de négociation pour l'achat de vaccins. [Lien]

    Trois recommandations du CNOM pour la continuité des soins
    1.les médecins doivent avertir les patients de leurs absences programmées.
    2.les médecins doivent indiquer aux patients le confrère auquel ils pourront s'adresser.
    3.en cas de difficultés pour le médecin à trouver un confrère ou une structure pour ses patients et ce quelle qu'en soit la cause, le médecin se rapprochera de son Conseil départemental afin de le lui signaler.[Lire]

    L'assurance maladie va-t-elle limiter
    les remboursements des radiographies ?

    La Caisse Nationale d'Assurance Maladie (CNAMTS) a reconnu jeudi que les remboursements des radiographies du crâne, de l'abdomen et du thorax seraient désormais limités, en application des recommandations de la Haute autorité de santé (HAS). L'assurance maladie a toutefois démenti l'information publiée jeudi par le journal Le Parisien, selon laquelle les radios simples du thorax et de l'abdomen avaient été déclarées non remboursables.
    SI pour faire des économie ou privilégier des bonnes pratiques les examens par échographie, scanner et IRM sont de plus en plus préférés aux radiographies classiques, l'abandon de cette technique pourrait parfois poser des problèmes dans les services d'urgences des hôpitaux.... sans parler du surcoût et des délais parfois nécessaires.

    Communiqué ARS
    Rappel des gestes de prévention contre les moustiques
    [Lire]

    Médicaments sous surveillance
    La psychose s'installe

    L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé a donc publié la liste des 77 médicaments placés sous la "surveillance renforcée" des autorités. En clair, une liste de médicaments dont les risques vont être ré-étudiés. A l'issue de ces études, certains pourront être, si besoin, retirés du marché. Mais, comme le souligne Didier Houssin, le Directeur général de la santé, "il ne s'agit pas d'une liste noire, ni d'une liste de médicaments à éviter". Les médicaments de cette liste seront surveillés "soit parce qu'ils sont nouveaux, soit parce qu'on craint qu'ils aient des effets inattendus".
    Patients, ne cédez pas à une quelconque panique et n'arrêtez pas votre traitement sans en avoir parlé au médecin qui vous l'a prescrit, surtout si vous avez une affection chronique. Si vous avez des doutes, ou que vous notez certains effets secondaires, prenez conseil auprès de lui mais ne stoppez jamais votre traitement de votre propre chef.
    Liste des médicaments sous surveillance [Lire] (pdf)

    La liste des médicaments à éviter selon la Revue Prescrire
    La revue médicale Prescrire a estimé ce mardi en conférence de presse que la liste de l'Afssaps contient des médicaments à éviter dès à présent parmi lesquels : La quinine contre les crampes (risques mortels, sans efficacité, retrait d'AMM en 1995 aux États-Unis), L'Actos (pioglitazone, qui expose au cancer de vessie sans avantage sur d'autres médicaments contre le diabète), Le Nexen (nimésulide, qui expose à de graves atteintes du foie sans avantage sur d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens) , Le Zyban (bupropione, amphétaminique sans avantage sur la nicotine mais beaucoup plus dangereuse), Le Valdoxan (agomélatine, sans efficacité antidépressive vraiment démontrée mais dont les risques à long terme sont mal cernés).
    La revue a par ailleurs appelé à la prudence concernant le Champix (sevrage tabagique), l'Arcoxia (anti-inflammatoire), et les bisphosphonates (ostéoporose)

  • Communications orales de la 1ère Journée régionale de veille sanitaire de la Réunion [Lire]

  • Compte-rendu des journées 2010 de l'HAS [Lire]

    La Sécu réclame 220 millions d'euros à Servier
    La Caisse nationale d'assurance-maladie (Cnam) a annoncé mardi qu'elle allait porter plainte, d'ici à quelques jours, contre les laboratoires Servier pour «escroquerie à l'Assurance-maladie et tromperie aggravée». Cette plainte sera déposée auprès du procureur de la République de Paris. L'avocat de la Cnam, ­Me Georges Holleaux, confie qu'il va demander 220 millions d'euros au laboratoire pour le seul régime général de l'Assurance-maladie.

    L'Afssaps confirme la demande de retrait de deux médicaments
    Après le Mediator, la commission d'autorisation de mise sur le marché (AMM) des médicaments
    demande le retrait de deux nouveaux médicaments, le Fonzylane et le Nizoral.
    Selon la revue "Prescrire" le Fonzylane, commercialisé a des effets indésirables neurologiques et cardiaques
    et le Nizoral est "accusé de favoriser la survenue d'hépatites fulgurantes".

    1 milliard d'euros pour le budget 2011 des ARS
    Plus de la moitié, 625 m€, sera consacrée aux dépenses de personnels.
    101 m€ seront consommés par les dépenses de fonctionnement
    286 m€ iront à l'enveloppe intervention destinée à soutenir les projets régionaux de santé et la formation médicale initiale.
    1,7 m€ ira à l'investissement.
    Le budget des ARS est financé par l'État (824 m€) et par les organismes d'assurance-maladie (191 m€).
    (Source : "CSMF ACTU" du 28 janvier 2011)

    MEDICAMENTS
    5 mesures pour "reprendre le pouvoir
    que les médecins et les politiques ont donné aux labos" [Lire]

    Médiator - Benfluorex - Communiqué ARS
    Afin de définir Les modalités de prise en charge à La Réunion,
    l'Agence de Santé Océan Indien a organisé le 14 janvier 2011 une réunion de concertation avec la CGSS
    et le RSI avec la participation de l'Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS) des médecins.
    Ces modalités sont Ces modalités sont actuellement diffusées par la CGSS, le RSI
    et les sections locales mutualistes. [Lire]

    Communiqué de la CGSS
    Précisions suivantes quant au champ de la prise en charge à 100%.
    La prise en charge des actes concernés s'opère selon les principes suivants :
    - exonération du ticket modérateur, le remboursement de l'Assurance Maladie s'effectuant sur la base du tarif opposable,
    - exonération de la majoration de participation assuré lorsque le patient est "Hors parcours de soins",
    Dans les deux conditions, les remboursements s'effectuent à 100% en précisant dans le deuxième cas: actes en urgence
    (pour la non minoration de taux) ;
    - exonération de la participation assuré de 18 euros associée à l'échocardiographie (acte CCAM d'un montant supérieur à 91 euros).
    Les participations forfaitaires de 1 euro sur les consultations restent à la charge de l'assuré."
    Revoir : Les médecins peuvent s'informer [Ici]

    58e Journée Mondiale des Lépreux
    29-30 janvier 2011

    250 000 nouveaux cas annuels, 15 000 d'entre eux déjà invalides* lors de leur dépistage
    la Fondation Raoul Follereau dénoncera l'exclusion dont souffrent trop souvent encore les lépreux.
    Ses 30 000 quêteurs bénévoles solliciteront un geste de solidarité et collecteront des dons
    pour dépister, soigner et aider les handicapés guéris à se réinsérer dans la société. [Lire]

    Lancement d'une campagne d'information
    et de sensibilisation sur l'infarctus

    En moyenne un décès toutes les 40 minutes
    [Lire]


    Médiator - Benfluorex - Communiqué URPS
    L'URPS des médecins libéraux de La Réunion s'est émue du vide sanitaire concernant le médiator
    et a saisi Me de Singly, Directrice Générale de l'ARS.
    Les secrétaires Généraux ont assisté à une réunion au siège de l'ARS, à leur demande.
    Ils ont demandé l'application immédiate des consignes de Xavier Bertrand.
    A cette réunion assistaient : Mme Chantal De SINGLY, Directrice Générale de l'ARS Dr Dominique POLYCARPE, ARS Mr Christian MEURIN, Directeur Général adjoint de l'ARS Mr Jean-Paul PHILLIPPEAU, Directeur Général de la CGSS Mlle Sabrina WADEL, Directrice Générale du RSI Dr Hervé LIECHTMANEGER, Secrétaire Général de l'URPS des médecins libéraux Réunion Dr Flore BETTINI, 1ère Secrétaire Général adjointe de l'URPS des médecins libéraux Réunion
    Un accord est intervenu pour une prise en charge des patients victimes de ce médicament par La CGSS;
    Les médecins peuvent s'informer [Ici]

    Le débat sur la légalisation de l'euthanasie refermé
    Les sénateurs ont mis un terme mardi au débat sur la légalisation de l'euthanasie dite "active" en France [Lien]
    Revoir la loi Léonetti [Lire]

    Logiciel Axiam 1.40 et code PREV
    [Information urgent]

    Collectes de sang
    Appel aux donneurs des groupes O, A et B
    L'établissement français du sang de La Réunion (EFS) lance un appel aux dons aux donneurs en général
    et plus particulièrement en direction de ceux des groupes O, A et B.
    Le calendrier des collectes du lundi 24 au jeudi 27 janvier 2011 [Lire]

    Réforme de la biologie médicale
    Une coopération renforcée entre le médecin-clinicien et le biologiste médical.
    La conséquence principale de la reconnaissance de la médicalisation du métier de biologiste médical
    est d'intégrer ce dernier dans un dialogue avec le clinicien sur les éléments suivants :
    les examens à réaliser en fonction des éléments cliniques,
    avec la possibilité d'ajout et de retrait par celui-ci et l'interprétation du résultat. [Lire]

    Communiqués URPS-Médecins libéraux
    Retard des paiements d'honoraires
    Cancer du col de l'utérus

    [Lire]


    Les Secrétaires généraux de l'Urps des médecins libéraux de la Réunion se sont étonnés des retards
    importants concernant le paiement des honoraires des praticiens depuis le 15 décembre 2010.
    Après interrogation de Mr Philip FERDINAND, sous Directeur de la CGSS,
    celui-ci nous communique l'information suivante :
    "Je vous informe que depuis hier, 19 janvier, les bases de l'Assurance maladie permettent de régler les C2 au nouveau tarif.
    Les dossiers mis en instance sont donc en cours de paiement"
    Les Secrétaires Généraux de l'URPS : H.Liechtaneger et F.Bettini

    Un hôpital "quatre étoiles" pour l'Est
    Une enveloppe de 95 millions d'euros a été consacrée par l'État, dans le cadre du plan hôpital 2007, pour la réalisation de ce projet
    L'augmentation des activités et de la surface de travail (qui passe de moins de 8 000m2, à 33 000m2)
    sera bien évidemment accompagnée d'une augmentation des effectifs, jusqu'à 900 personnes.
    Grâce à un terminal multimédia installé dans chaque chambre, les patients pourront avoir internet ; des chaînes de télévision et de radio... [Lien]

    Plan de gestion des risques...
    Une soixantaine de molécules font l'objet d'un plan de gestion des risques (PGR),
    dont le Multaq (un antiarythmique proche de la Cordarone), le Champix,
    les vaccins contre les papillomavirus (Gardasil, Cervarix).
    Mais le prochain scandale de sécurité sanitaire pouttait être celui des médicaments anti-Alzheimer. « Ce qui apparaît en filigrane depuis au moins dix ans dans le British Medical Journal, dans le New England Journal of Medecine, dans Prescrire: les médicaments anti-Alzheimer coûtent des sommes criminelles à la Sécurité sociale, à côté desquelles le Mediator c'est du pipi de chat », écrit le Dr Lehmann sur son blog [En attendant H 5N1»]. Et il précise que «ces médicaments ne retardent pas l'entrée en établissement spécialisé des patients atteints, (…) n'arrêtent pas leur dégradation.
    Revoir : Anticholinestérasiques, le généraliste peut-il dire non ? [Lire]
    Le ministre de la Santé rendra publique d'ici à la fin du mois une liste de produits à risques. [Lire]
    La liste de 59 médicaments sous surveillance : [Lire]

    Mediator : Servier nous aurait « roulé dans la farine » ??
    A la suite du retrait du Benfluorex le Ministre du travail, de l'emploi et de la santé et la Secrétaire d'Etat chargée de la Santé, ont demandé à l'IGAS de mettre en lumière la succession des évènements et des choix portant sur ce médicament afin de comprendre les mécanismes de prises de décision. Un document de 260 pages dont voici les conclusions [Lire]
    Rappel : Un numéro vert 0 800 880 700 est accessible depuis la Réunion
    Du lundi au samedi de 9h à 19h (heures de métropole).


    Je t'aime, moi non plus ?
    Selon Le Parisien Xavier Bertrand veut se concilier les médecins. Il a annoncé « quelques
    mesures pour les médecins généralistes et, surtout, une vague de réunions à venir ».
    L'objectif serait donc de renouer avec les médecins « massivement contrariés » par la loi Bachelot.
    « « Sans critiquer la loi de son prédécesseur, le ministre a annoncé la révision de certains
    points «mal compris» à l'occasion d'une proposition de loi qui sera déposée en février ».
    Et pour stimuler les vocations (Sic), la secrétaire d'Etat à la Santé, a annoncé la généralisation
    du stage obligatoire chez les généralistes pour les étudiants en médecine....

    Elections URPS Médecin
    François Rahmani (CSMF) a été élu Président
    L'assemblée générale a élu les membres du bureau [Lire].

    Action de prévention de la dengue, du chikungunya et du paludisme
    L'Agence de Santé Océan Indien (ARS-OI) organise, en collaboration avec l'association Espoirs des Iles de l'Océan Indien, une action de sensibilisation sur les maladies transmises par les moustiques du lundi 17 janvier au dimanche 23 janvier 2010, à l'aéroport Roland Garros. [Lire]

    Prescription hors AMM et nouveautés
    Or entre 1995 et 2008, le nombre des prescriptions d'antipsychotiques aux Etats-Unis a quasiment triplé, passant de 6,2 millions à 16,7 millions. « Sur l'année 2008, plus de la moitié - 9 millions - de ces ordonnances ont été rédigées hors du cadre fixé par les autorités », précisent les auteurs. Les auteurs évoquent vaguement les « pratiques commerciales » de certains laboratoires pharmaceutiques mais à leurs yeux, cette situation serait également liée à des « tendances culturelles fortement ancrées. Les médecins souhaitent souvent faire bénéficier leurs patients de molécules récentes dont ils pensent qu'elles sont plus efficaces que d'autres. Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas ». [Lire]

    Mediator : l'IGAS remet son rapport
    Le ministre de la Santé annonce une refonte du système de sécurité sanitaire français
    Le rapport, qui "s'appuie sur près de 200 annexes pour assurer la plus grande transparence au débat public à venir", confirme que le retrait du médicament du marché "aurait pu être décidé dès 1999", soit dix ans avant son retrait effectif, a affirmé samedi 15 janvier un responsable de l'Inspection générale des affaires sociales, déplorant que le doute ait "profité au médicament et non au malade". [Lire]

    "Cette année sera l'année des Outre-mer"
    Nicolas Sarkozy a présenté ses vœux aux ultramarins.
    L'an dernier, c'est depuis la Réunion que Nicolas Sarkozy s'était exprimé.
    Le chef de l'État a accentué son discours sur la reconnaissance des spécificités de l'Outre-mer en prônant une unité. [Lire]

    Mediator
    Le constat IGAS s'annonce accablant

    C'est samedi 15 janvier que l'inspection générale des affaires sociales (Igas) rendra public son rapport sur le Mediator. Il devrait mettre au jour les multiples dysfonctionnements qui ont évité à cet antidiabétique d'être retiré du marché avant 2009, alors que toute une série d'alertes sur sa dangerosité avait été émise depuis son lancement en 1976. « Ce rapport va être très sévère pour l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Il va pointer du doigt l'échec du système de surveillance du médicament français, incapable de retirer du marché un produit aussi dangereux », analyse un haut fonctionnaire de l'administration qui a été auditionné [Lire]

    Médiator
    AMM et remboursement à 65 %

    En 1976, le Mediator est considéré comme un hypolipidémiant, une mention qui sera supprimée par la suite.
    En 1990, il bénéficie d'une nouvelle indication: «adjuvant au régime adapté pour les personnes diabétiques en surcharge pondérale».
    En 1998, le laboratoire sollicite auprès de l'Afssaps que son médicament soit autorisé dans le traitement du diabète de type 2 en première ligne.
    «Cette extension d'indication a été refusée (…) considérant que la démonstration d'efficacité n'a pas été apportée»
    relevait d'ailleurs le JO de 2002. [Lien]
    Rappel : Un numéro vert 0 800 880 700 est accessible depuis la Réunion
    Du lundi au samedi de 9h à 19h (heures de métropole).


    Médiator: Les patients doivent "se manifester" auprès
    de leur Caisse primaire d'assurance maladie

    Xavier Bertrand avait annoncé fin décembre que tous les patients ayant pris du Mediator étaient invités à consulter leur médecin traitant et bénéficieraient d'une "prise en charge intégrale par l'Assurance maladie". La CNAMTS confirme que les consultations effectuées dans le cadre d'une vérification liée à la prise de Médiator seront prises en charge à 100 % par la Sécurité sociale, dans la limite du tarif opposable. Les personnes qui ont été amenées à consulter leur médecin généraliste et éventuellement un spécialiste, et qui ne sont pas en ALD, "doivent donc se manifester auprès de leur CPAM" pour bénéficier de cette prise en charge, y compris pour des examens du type échocardiographie, précise la Caisse nationale. [Lire]
    Oui mais comment ??



    Les généralistes ont droit au CS
    Remplacer la définition de la lettre clé CS par : « Consultation au cabinet par le médecin spécialiste qualifié, le médecin spécialiste qualifié en médecine générale ou le chirurgien-dentiste spécialiste qualifié. » Remplacer la définition de la lettre clé VS par le texte suivant : « Visite au domicile du malade par le médecin spécialiste qualifié, le médecin spécialiste qualifié en médecine générale ou le chirurgien-dentiste spécialiste qualifié. »
    Confirmation sur ameli.fr pour une cotation CS = 27,60 euros [Lire]

    Des réévaluations ?
    Le buflomédil (Fonzylane ® ou autre),
    un vasodilatateur, est commercialisé depuis plus de 20 ans en France sans intérêt thérapeutique démontré. Il a des effets indésirables neurologiques et cardiaques, parfois mortels, en particulier en cas de doses élevées ou inadaptées à l'insuffisance rénale. [Lire]
    Le nimésulide (Nexen ®)
    un anti-inflammatoire non-stéroïdien avec des risques hépatiques graves et n'apporte pas d'amélioration du service médical rendu (ASMR) par rapport aux alternatives thérapeutiques disponibles pour le traitement des douleurs aiguës et des dysménorrhées primaires [Lire]


    Vive la nouvelle année
    Les élus de l'URPS Médecins libéraux de la Réunion-Mayotte
    vous présentent leurs meilleurs voeux pour la nouvelle année
    et souhaitent répondre à vos attentes pour défendre les intérêts de la médecine libérale.


  • Page précédente